16.1.08

Un message.
Bonjour, j'adresse ce message un peu au hasard. J'ai entendu l'émission que Mermet a faite sur toi puis j'acheté "la domination..." et "Clearstream l'enquête". Moi aussi, j'ai besoin de comprendre, même dans un sentiment d'impuissance et d'incrédulité ambiant (la plupart des gens à qui je parle de tes livres opinent poliment du chef).
Mais je crois que "l'équilibre géostratégique de la planète financière" dont tu parles est en train de s'étendre.
Il se trouve que je travaille aux impôts. L'annonce de la fusion des impôts et du trésor public n'a fait l'objet que de minces entrefilets dans la presse mais je peux dire ici qu'un des enjeux de cette fusion c'est le muselage de la DGI et du contrôle fiscal en particulier.
Tu va voir que bientôt la France va devenir un paradis fiscal, un refuge pour riche pendant que la nouvelle machine de guerre à pourchasser les voleurs de poules va s'activer.
Une réaction
Je vous soutiens complètement dans votre combat. Mais je ne suis pas convaincu par la pertinence de la mise en avant de ce message.
Le fait que l'auteur travaille aux impôts ne me suffit pas à croire ce qu'il dit sur la fusion des impôts et du Trésor Public. Je ne doute pas de sa bonne foi, je dis juste que ça manque de développement pour être mis en avant.

4 Comments:

Blogger Luc said...

Je vous soutiens complètement dans votre combat. Mais je ne suis pas convaincu par la pertinence de la mise en avant de ce message.
Le fait que l'auteur travaille aux impôts ne me suffit pas à croire ce qu'il dit sur la fusion des impôts et du Trésor Public. Je ne doute pas de sa bonne foi, je dis juste que ça manque de développement pour être mis en avant.

00:41  
Anonymous Anonyme said...

hello Denis, une dépeche AFP vient de passer. Un journaliste de Paris Match (?) serait entendu comme témoin dans le cadre de l'affaire tome II et une perquisition chez l'ancien directeur central des Renseignements Généraux (actuel membre d’Inspection générale de l’Administration).

http://www.radinrue.com/spip.php?article3716
yves

08:40  
Anonymous Anonyme said...

je penses que le coup médiatique "Paris métropole " de b.delanoé à pour objectif de faire de paris un paradis fiscal comme peut l'être londre ... je crois que le seul moyen de sortir de cette mélasse maintenant c'est d'organiser une révolution de la masse! car je ne vois pas sinon comment on pourrait se sortir de l'ultra-libéralisme socialiste !

16:05  
Blogger Cyrius said...

Evidemment que cela manque de développement car je suis soumis au devoir de réserve et que si je rentre dans les détails, l'administration peut me poursuivre. Mais comment expliquer que des dossiers de personnalités disparaissent (vu dans la presse), comment expliquer que, par manque de personnel (du aux suppressions de postes à la complexification des procédures), certains contrôles ne sont pas faits "dans les règles" ou plus fait du tout. Ce que savent bien les cabinets de défiscalisation puisqu'ils ont conseillés à leurs riches clients de ne pas demander leurs chèques de remboursement après la mise en place du bouclier fiscal (vu dans la presse). Pourquoi me direz-vous ? Parce qu'un agent des impôts va forcément (du coup) se pencher sur le dossier et donc, peut-être, découvrir d'autres choses (comme un plue-value sur cession immobilière non-déclarée par ex). Comme il y a de moins en moins d'agents et de plus en plus de riches (avez-vous déjà vu une pièce pleine de déclaration d'ISF ?) il y a donc mathématiquement moins de contrôles. L'objectif est donc de ne pas attirer l'administration fiscale sur soi. Je ne parle pas du développement des niches fiscales et caetera qui profitent aux plus riches (également vu dans la presse). Je m'excuse de la longueur du message mais je voulais dire que tout ce que je raconte est assez facilement vérifiable et assez connu. C'était aussi pour dire que les pratiques "occultes" et bizarres ne sont pas que "chez les autres". Pour rebondir sur les propos d'Anonyme, il faut savoir que le TracFin (qui est censé lutter contre le blanchiment d'argent) basé dans les locaux de Bercy a été perquisitionné recemment au sujet du scandale de l'UIMM et, curieusement, les ordinateurs de cet organisme d'état avaient tous simplement été nettoyés... J'espère ne pas avoir manqué de développement...

22:41  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home