7.1.08

Souriez vous êtes filmés

Pour Guillaume et quelques uns qui ne comprennent pas toujours cette avalanche de listes. Je fais cela pour répondre à Clearstream qui se drape dans une virginité hypocrite et communique en ce sens. Cette boîte ouvre par milliers des comptes à des clients pas toujours recommandables dans des paradis fiscaux. Elle participe ainsi au pillage des nations. Je ne dis pas qu'elle est la seule, ni qu'elle est la boîte la plus pourrie du monde. Ni qu'elle est le centre névralgique et planétaire du blanchiment (contrairement à ce que veut faire croire Clearstream via ses avocats et ses communiquants). Je dis qu'elle est un des outils les plus efficace pour dissimuler des transactions à 4,5,6, 7 ou 8 zéros.
Concernant l'effacement des traces, je répète haut et fort, sur la base du témoignage de Régis Hempel l'informaticien, que j'ai gagné tous les procès que m'a intentés Clearstream quand je l'ai accusée, en son temps, de cela. Effacer les traces des transactions, une fois celles-ci effectuées. C'est uen accusation grave mais fondée sur ce témoignage solide et argumenté. Reportez vous à son audition à l'assemblée nationale par la commission Peillon-Montebourg. Ou à mon livre ("la Boîte noire").
Que le compte soit publié ou non n'a pas une importance fondamentale. Mais en effaçant une transaction entre deux comptes non publiés ouverts dans deux paradis fiscaux différents, on crée le top niveau en matière d'opacité. Ou le taupe niveau en matière de galerie financière underground.
Souriez vous êtes filmés et nous sommes enregistrés.

Ps: On tourne à 1000 visites par jour depuis que je mets en ligne ces listes. Merci de continuer à m'envoyer des informations sur les sociétés off shore aux noms bizarres, Darlton, Pélegrine, etc...

3 Comments:

Anonymous Mika said...

Eh oui, Révélation$ et La Boîte Noire devraient être au programme de terminale.
Je suis récemment tombé sur un texte de Mark Lombardi, autre adepte du Kombart, dont les propos ont une raisonnance particulière "après" Clearstream :
"[...] banks, wether in Hong Kong or Geneva or Cincinnati, provide a unique forum for the interplay of financial, corporate and political forces within the society at large. The basic social and economic priorities of life are debated and established here, in the financial sector ; policy is then molded and sustained by financial means-loans, credits and so on. Government is only a tool for executing corporate policy." (extrait de Mark Lombardi Global Networks - Independent Curators).
Courage, nous continuons à faire circuler le lien vers le blog et vers celui du comité de soutien.
Mickaël Bardonnet
mikabardonnet@yahoo.fr

19:04  
Anonymous jean said...

Non seulement, "La boîte noire" n'est pas vu en Terminale, mais le prof d'une amie a juste dit que Clearstream est une banque ...
J'ai du tout expliquer à mon amie...
Ach ! L'éducatzion, Cross malheûr ...

08:54  
Anonymous aurelien said...

Clearstream et Euroclear c'est comme Laurel et Hardy, ils nous font bien marrer !

lol
:-D


Mais faudrait peut-être qu'ils arrêtent leur cinéma...

15:18  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home