5.1.08





En mettant en ligne ces extraits de listing, en orchestrant cela seul, je prends date et renvoie à tous des images du hod-up qui s'opère sous nos yeux fatigués. Je me défends aussi.
Ce blog n'a jamais été conçu pour être la compilation de mes états d'âme. C'est autre chose.
Clearstream a toujours expliqué qu'elle sélectionnait ses clients et ne prenait que ceux qui étaient bien notés et de bonne réputation. En jetant un oeil dans ces listes, vous constaterez que c'est faux.
Clearstream explique qu'elle n'est pas responsable des opérations menées par ses clients. C'est tout l'enjeu des procès qui me sont faits. Je maintiens que la multinationale est co-responsable. Dans l'hypothèse où elle ne le serait pas, nous serions face à la preuve absolue qu'il n'y a légalement rien à faire pour enrayer ou freiner les évasions illégales de capitaux. Car Clearstream ouvre de multiples comptes et opèrent des milliers d'opérations au nom de ces clients. Si les uns et les autres se renvoient la balle, c'est le trou noir.
Enfin, Clearstream objecte qu'elle n'est pas un poumon de la finance parallèle. En publiant ces milliers de comptes ouverts par elle dans tous les paradis fiscaux de la planète, je prouve qu'elle ment.



A ceux qui se proposent de racheter les toiles que je me mets en ligne pour illustrer ces propos... Désolé, tout est parti.
Mais nous en fabriquons d'autres. Une expo est prévue en mai à Montpellier. Une autre en juin à Nancy.

Pour les procès de Clearstream. Le plus important est fixé en mars à Paris. Le 12, je crois.

10 Comments:

Blogger Guillaume said...

Salut les gens,

Je suis assez dubitatif quant à la publication de ces listings.
Ca prouve quoi ?
Que les banques ont des comptes dans les paradis fiscaux? Qui l'ignore ? Quoi d'illégal ? Il s'agit pour ceux que je peux en voir d'établissements de gestion privée, donc les sous de semis riches qui prennent des risques calculés. Et si les sous sont directement sales, c'est la faute à la banque, pas à Clearstream, non ?

J'ai lu la Domination du Monde ou il était question de transactions effacées et de comptes cachés, quel rapport avec ces listings.
Malheureusement je n'arrive pas à me procurer Révélation$ pour creuser le sujet.

Au plaisir,
Guillaume

16:47  
Anonymous Laurent said...

Bonjour Denis,

Je n'ai pas trouvé votre email, alors je prends ce chemin pour proposer un échange de liens car votre site est excellent. Il pourrait donner un petit coup de pouce au mien qui démarre, mais qui prend une tangente complémentaire à la vôtre.
Mon URL : http://www.adicie.com/

A bientôt
laurent.bourrelly _AT_ adicie.com

20:12  
Anonymous Anonyme said...

@guillaume. Ces listes sont les comptes non publiés.

01:48  
Blogger Guillaume said...

Voila qui donne une autre dimension à la chose... Merci !

13:00  
Anonymous Fabien said...

Toutes transactions financieres, meme les plus anodines, (virement ou paiement de services par exemple) necessitent l'ouverture de comptes bancaires par des banques mais aussi par les societes impliquees dans la transaction.

Ces societes sont souvent dans des paradis fiscaux, afin d'optimiser le cout fiscal de la transaction. Rien d'illegal jusque la.

On peut regretter que les societes cherchent a echapper a l'impot, mais de la, a les accuser de blanchiment d'argent, il y a une difference de taille.

@ Guillaume.
J'ai lu Revelation$ (disponible sur Amazon). A mon sens ca ressemble plus a une critique du systeme capitaliste et financier international qu'a une accusation serieuse et documentee de Clearstream

Face aux approximations et sous-entendus (sans preuve), Clearstream a beau jeu de faire des proces a Denis Robert.


F

05:01  
Anonymous Hedelman Maku said...

@Guillaume

non, attention, tous ces comptes ne sont pas non publiés. Il faut regarder la troisième colonne. Quand c'est un "1", cela signifie que le compte est publié; quand c'est un "0" c'est qu'il ne l'est pas.


@Denis

"Clearstream explique qu'elle n'est pas responsable des opérations menées par ses clients. (...) Je maintiens que la multinationale est co-responsable."
Cela pourrait ressembler au débat sur les fournisseurs d'accès à Internet: sont-ils coresponsables du piratage qui s'opère via les réseaux P2P? Mais attention: vous avancez dans vos livres en vous appuyant sur des témoignages et des documents que Clearstream a effacé des transactions (via du hard coding). Ce qui, si vous dites vrai, rend de facto l'entreprise directement complice. Sans cette présumée complicité active, Clearstream ne serait qu'indirectement responsable. Bref, ce que vous dénoncez correspondrait en quelque sorte à ce que des fournisseurs d'accès à Internet effacent dans leurs logs les adresses IP de certains internautes qui ont effectué des téléchargements illégaux. Il me semble que cette analogie est parlante et qu'elle pourrait vous être utile pour vulgariser la situation dans laquelle vous vous trouvez.

12:15  
Anonymous Anonyme said...

@fabien,

vous avez raison. Il n'y a pas de blanhissement d'argent au luxembourg, surtout pas à Clearstream, surtout pas par les sociétés répertoriées dans les paradis fiscaux, encore moins celles qui ne souhaitent pas publier leur compte... D'ailleur, à y réfléchir, la notion de blanchissement n'existe pas. C'est une idéologie développée par des gauchistes de base qui refusent le progrès.

(autant y aller franchement n'est-ce pas ?)

yves

21:55  
Anonymous Anonyme said...

@Guillaume. J'ai lu Révelation$. Il s'agit d'un bouquin extremement bien documenté dans la mesure où - justement - obtenir des informations sur le clearing relève de l'exploit.

A mon sens, il ne s'agit pas d'un réquisitoire contre le capitalisme ou le libéralisme. Bien au contraire. Le livre explique, avec beaucoup d'arguments et références la manière dont le système ne respecte pas même le libéralisme.

J'ai le "Révélation$". Je peux vous l'envoyer dès que l'exemplaire que je prête volontier sera de retour.

yves

22:03  
Anonymous Anonyme said...

Moi non plus je n arrive pas a trouver Revelation$.
Il est indisponible sur amazon (depuis au moins un moi).

22:55  
Anonymous Fabien said...

@ yves

J'ai relu mon post et il me semble que vous deformez quelque peu mon propos. A aucun moment je n'exonere le Luxembourg ou Clearstream, je ne nie pas non plus, me semble-t-il, l'existence du blanchiment.

Je dis simplement (mais peut-etre pas assez clairement)...qu'un listing de comptes publies ou non, de societes financieres ou non, n'est pas une preuve de blanchiment. Encore une fois, on peut regretter l'opacite du systeme, mais opaque ne veut pas forcemment dire frauduleux.

On peut aussi regretter cette attitude qui consiste a systematiquement deformer et ironiser sur les propos / idees avec lesquels on n'est pas d'accord. Ca n'enrichit pas le debat et decredibilise quelque peu votre position.

Je pense que les ecrits de D. Robert sont utiles car ils demontrent bien la facilite avec laquelle on peut aujourd'hui effectuer des transferts financiers internationaux. Mais je persiste a dire, que cette opacite ne tient pas lieu de preuve quant a la possible culpabilite ou complicite de Clearstream.

04:24  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home