27.11.06

Vive le Luxembourg...

La presse luxembourgeoise a fait état longuement la semaine passée d'une
conférence de presse d'André Lussi, l'ancien patron de Clearstream, évincé suite à la sortie de Révélation$ et des dissimulateurs.
Le résultat est complètement surréaliste. On se croirait à une conférence de presse de Ruddy Weierming dans "la domination du monde".
Outre le fait que j'aurais été manipulé par les allemands avides de racheter la multinationale (ceux-là mêmes qui me poursuivent en ce moment), Lussi se refait une virginité touchante en assurant qu'il n'y a pas "un gramme de vérité" dans mes livres. La presse luxembourgeoise verse unanime une larme sur son triste sort (oubliant au passage le golden parachute de 8 millions d'euros minimum).

J'ai relevé dans la complaisance sirupeuse de tous ces articles (qu'on m'a gentiment traduit, merci les ennemis de l'intérieur) deux splendides aveux parmi de nombreuses perles. Et ce dans le Tageblatt, le quotidien qui, avec le Wort, est celui qui a le plus pris le parti de Clearstream depuis le début de l'affaire. On se croirait en union soviétique au moment de Brejnev:
"L’entrepreneur suisse André Lussi, qui autrefois a mené l’entreprise CEDEL ainsi que son successeur Clearstream dans le domaine du clearing vers des sommets insoupçonnés sur le centre financier du Luxembourg, était avant-hier l’orateur invité au « Ecxecutive Club Luxembourg » démarre l'article.
Puis la langue de bois luxembourgeoise fait feu:
" Le président Guy de Muyser, connu pour ses introductions délicates, a indiqué qu'il y n'a plus d'espaces libres discrets pour les décideurs dans les démocraties actuelles, aucun "huis clos" comme dirait le juriste. La transparence réclamée aujourd'hui fait autant de héros et que de victimes. C'est peut-être le tribut à payer à cette forme de liberté, à laquelle personne ne voudrait renoncer, conclut pertinemment Guy de Muyser dans son introduction."
Vient le portrait de Lussi:
"Né le 22 mai 1950 en Suisse, André Lussi a
rejoint, après ses études à Lausanne et Fribourg, l'UBS (Union des Banques Suisses) dont il quittât les bureaux Londonien en l’année charnière 1989 pour assumer le poste de manager auprès de Cedel à Luxembourgeois, qu’il a développé avec détermination d’une coopérative vers l'entreprise de clearing internationalement reconnue et enviée avec 2.000 employés de 41 nations."
Puis la première perle:
"Le premier constat est que la base du clearing
réside sur un circuit fermé qui n'admet aucun blanchiment d'argent sale. Point. D’où résulte pour André Lussi le deuxième constat, à savoir que le livre de Backes et de Robert ne contient pas un gramme de vérité, en tout cas aucune vérité exploitable sur le plan juridique."
Là, on frise le génie. Je n'ai jamais dit autre chose. Jamais le Luxembourg n'aurait pu apporter une quelconque vérité juridique à ce dossier. Lussi et moi sommes exactement sur la même ligne. Nous parlons simplement de planètes différentes. Et le sens donnés aux mots diffèrent... Pour lui, la "fraude" n'est pas "la fraude" au sens où je l'entends mais la norme. De la même manière, ce que j'appelle "dissimulation" est à ses yeux de "la discrétion".
Deuxième perle:
"Avec la croissance du succès commercial de Cedel due, entre
autres à la flexibilité de notre place bancaire, l’envie a augmenté chez les concurrents. " explique Lussi.
Ce que lui appelle "flexibilité" est tout simplement de l'impunité pour les fraudeurs. Ce que propose en somme la place bancaire luxembourgeoise.
On devrait monter un club André et moi. Un numéro de claquettes, tant nous sommes raccords.

DR

13 Comments:

Anonymous Stéphane M. said...

Salut Denis,
permet-moi de te tutoyer pour me rapprocher de ton combat.
Je suis ingénieur informaticien dans une banque française, anciennement d'état, qui a récemment changé d'image après avoir été rachetée par un groupe "vert". Tu m'auras compris...
Je suis en charge d'applications pour gérer les flux transfontières des Entreprises.
Tu comprendras donc aisément que tes 3 livres ("Révélation$", "La Boîte Noire",et "L'affaire Clearstream...") m'aient intéressé au plus haut point.
Ils ont construits mon goût pour les livres d'enquête journalistique, et ma suspicion envers le milieu de la Finance, qui jusqu'ici m'intéressaient finalement (et paradoxalement) peu.
J'ai signé la pétition "Tous des Receleurs" et je pense sérieusement à aider ton comité de soutien.
Il y a une dizaine d'années, chez un de mes premiers employeurs, moi-même à mon petit niveau, ai aidé un Directeur Financier a modifier des données informatiques pour arranger son bilan. Je sais ce qu'est la bidouille, et n'osait imaginer l'envergure des manipulations chez une entreprise comme Clearstream. Je sais aussi ce qu'est une brigade financière, même une petite de province et je ne me permettrais pas de comparer nos situations. Mais mon infime expérience m'aide à comprendre tes difficultés.
Je te souhaite du courage, et j'aimerais, comme toi, que la Presse te soutienne, et qu'on ôte cette chape de plomb qui nous maintient étouffés sous le pouvoir de l'argent.
Je travaille à Paris dans un immeuble où se trouvent les Echos et ClearNet (beau voisinage, tu ne trouves pas ?).Il y a quelques semaines, le Premier Ministre du Luxembourg (ou son Ministre des Finances, je ne sais plus) est venu donner une Conférence dans l'Immeuble. Je t'assure que j'ai pensé à toi et à tes livres en passant devant la protection policière, pour me rendre à mon bureau.....
Stéphane M.

21:48  
Anonymous Anonyme said...

L’affaire Clearstream, qui embarrasse Chirac, de Villepin, MAM, d’autres personnalités, et vous-même (…), ne pourrait être que l’écume d’un tsunami qui arrive sur la classe politique, et qui serait en fait causé par le niveau de corruption atteint dans notre pays…

Ce tsunami aurait une première vague, non encore identifiée par le public, et qui serait la révélation du détournement, en 1991, des indemnités de la guerre du Golfe par François Mitterrand….

Ce détournement de fonds se monterait à près de 3,5 milliards de dollars….

D’autres vagues, dont le dorénavant célèbre compte de Chirac au Japon (qui doit être confirmé) pourraient ensuite mettre en retraite définitive des dirigeants politiques qui se sont enrichis illégalement pendant des décennies…

La gravité de la corruption en France est confirmée par l’Institut des Affaires Economiques (Institut of Economic Affairs / London ) qui a estimé, le 22 juin 2006, que notre pays est le plus corrompu des pays industrialisés.

Le classement s’établit en médailles d’or, d’argent de bronze :

France : 4 médailles d’or !...

Japon : 3 médailles d’or !...

Italie : 2 médailles d’or !...

UK : 3 médailles de bronze!...

Il faut avouer que la lutte a été très serrée avec les Japonais et les Italiens, mais nous sommes les vainqueurs !!!!....

A vrai dire, il est possible que l’année prochaine nous aurons encore plus de médailles d’or, et peut-être même un « Special Award » pour ce détournement de fonds publics.

Afin d’en savoir plus, je vous recommande le Blog « l’UMP et la formation humaine des jeunes » que je viens de créer, et qui relate le détournement de fonds publics des indemnités de la guerre du Golfe attribuées à la France, qui, s’il est confirmé, va poser quelques problèmes pour la présidentielle…

Mais ce Blog est, d’abord, un lieu de réflexion sur les possibilités de formation des jeunes par la navigation, en équipage, à bord de grands voiliers (c’est le projet Euroclippers), la traversée de déserts à cheval, la course en haute montagne, et tout ceci, avec une très importante dimension européenne…

Vous pouvez le consulter sur :

http://euroclippers.typepad.fr/

Bonne lecture.

Jean-Charles Duboc

00:45  
Anonymous René said...

J'ai une Alerte Googel à ton nom, (ma manière de te mettre sur écoute), et aujourd'hui j'ai pas digéré un article vers lequel j'ai été dirigé. En plus il n'est même pas signé, ce papier ordurier dans un journal Luxembourgeois qui se prétends "L'investigateur". J'ai l'impression que le type qui a chié cet article a trouvé sa carte de presse dans un paquet Bonux ( juste pour rimer avec Lux... car vu ton blog today, il est pas le seul ) . L' Investigateur, ha ha ha, comme dirait Eddy Mitchell, "s'il n'en reste qu'un ce sera..." . Ce sera TOI. Faudrait faire un sitt-in en face de cette foutue bastille de Clearstream, ça aurait bien de la gueule je trouve, faudrait peut-être y penser. Un grand pique-nique pour leur faire la nique, sous leurs fenêtres.
" J'ai essayé de te décrire à quelqu'un". Je pense à une photo dans un livre qui s'appelle " L'aristocratie du reportage photographique" Il y a la photo d'un résistant qui sourit face au peloton d'exécution nazi. On va pas les laisser aller jusqu'à te gommer ton sourire quand même. Bien à toi. René

04:37  
Anonymous G. Pélaingre said...

J'hésite à vous laisser un mot de sympathie après les 3 commentaires ci-dessus !
J'ai relayé au maximum l'adresse de votre blog ainsi que celle du comité de soutien à Nancy.
Comme vous l'aviez écrit avec tant de clairvoyance il y a déjàa quelques années :
"...pas tous pouris mais tous complices!" ("Pendant les affaires, les affaires continuent... ", il me semble)
J'espère que vos filles ne souffrent pas trop de cette hargne, cet acharnement pestilentiel détournant l'attention.
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt."
Cordialement

21:12  
Anonymous Anonyme said...

Ola amigo

Quand je te lis ca me fait ... disons le meme effet qu'un Balavoine a fond dans les oreilles. Ca me revitalise je me sens bien vivant...

En attendant la révolution...

05:16  
Anonymous olivier said...

Salut Denis

Je sors de la lecture de tes deux derniers bulletins, et je t'avouerais que j'ai comme une légère envie de gerber. La sale impression qu’on y arrive tout doucement. Qu’il vont enfin finir par avoir ta peau, ou au moins réussir à te faire taire.

Passe encore qu’on ait laissé toutes ces années sous silence tes films et tes enquêtes dans les grands médias, et même qu’on les ait discréditées, que ce soit sur Clearstream ou sur la corruption. Même si ça tient du scandale. Mais il faut maintenant, alors que tu es parvenu à foutre la merde jusqu’aux sommets de l’Etat, qu’on te réduise au silence, qu’on t’empêche de nuire. Définitivement. Si on parvenait encore il y a peu à maintenir aux yeux de l’opinion l’illusion d’une forme de liberté de la presse à enquêter et à informer, on peut aujourd’hui clairement dire que ta mise en examen marque la fin d’une époque. Et le pire c’est qu’à part les quelques signataire de la pétition en ta faveur et tes potes, ça n’a pas l’air d’émouvoir grand monde, et surtout pas chez tes amis de la profession. Et ça j’avoue que j’ai du mal à comprendre.

Ca me chagrine particulièrement de te voir en passe d’être mis hors circuit (même si je garde espoir), que tu es le mec qui par ses premiers bouquins m’a ouvert les yeux sur la réalité de la corruption ordinaire de nos politiques, et qui peu à peu a contribué à changer ma manière d’appréhender ce monde. Le mec qui m’a fait comprendre, pour schématiser horriblement, que les politiques n’accédaient pas au pouvoir pour améliorer la société, mais simplement pour faire de la gestion, faire en sorte que les choses n’aillent ni trop bien ni trop mal, incarner une espèce d’écran de fumée derrière lequel les grands groupes peuvaient continuer à s’engrosser sur le dos de la bête, et derrière lequel la criminalité organisée qui fait affaire avec les mêmes grands groupes, quand elle ne partage pas le même siège social, peut continuer à prospérer sereinement.

Et puis t’es un mec bien, ça se voit, ça se sent, un point c’est tout.

Alors tout ce que je te souhaite, c’est de ne pas perdre espoir, de tenir bon. Ne leur fais pas le plaisir de lâcher l’affaire, même si je me doute que tu as connu des jours meilleurs. En espérant de tout cœur que cette mise en examen se sera évaporée une fois que tu te seras expliqué devant les juges.

Bon courage.
Olivier

23:37  
Anonymous basanix said...

Courage Denis, la fin est proche pour eux; aujourd'hui rien ne pourra arrêter le tsunami financier, les Ripoux de la République vont payer

La mise en examen de Denis Robert pour recel d’abus de confiance (convoqué le 12 décembre prochain) est un véritable déni de justice.

Ce n’est plus un secret de polichinelle qu’Imad Lahoud est un agent de la CIA qui a manipulé les services secrets français (DGSE). L’objectif est de déstabiliser la France et Dominique de Villepin qui s’est opposé à la guerre en Irak. Tous les politiques corrompus peuvent trembler y compris le petit Nicolas.

Le logiciel « PROMIS » (Prosecutor’s Management Information System) appliqué à la gestion des flux monétaires internationaux pourrait bien devenir une arme autrement plus dangereuse que celles qu’utilisent les armées…car, à travers la « porte dérobée » il permet de pénétrer des comptes secrets y compris des comptes en Suisse, et en retirer de l’argent sans laisser de trace.

Est-ce la raison pour laquelle le banquier Edouard Stern, ami intime de Nicolas Sarkozy, a téléphoné à Denis Robert pour savoir ce qu’il avait (vraiment) découvert sur les microfilms de Clearstream ? Car, si par une intervention de hacker, il est possible d’effacer certaines données, il est beaucoup plus difficile d’intervenir sur les microfiches ! Et si les microfiches venaient à être publiées !!!

Messieurs les Ripoux de la République « The game is over ».

(Un ex-ambassadeur de France à l’ONU, un ex-secrétaire générale du Quay d’Orsay, etc… impliqués dans le scandale « Pétrole contre Nourriture »)

Selon le rapport Volcker (2 novembre 2005), 270 personnalités et 2.200 entreprises dont 180 françaises, seraient impliquées dans le scandale « Pétrole contre Nourriture »

2 milliards d’US $ détournés entre 1995 et 2003 !

C’est l’arbre qui cache la forêt ; car, c’est plus de 23 milliards d’US $ qui ont été détournés dans le cadre du vol (par l’INPI) des brevets de Joseph Ferrayé sur l’extinction et le blocage des puits de pétrole en feu au Koweït en 1991.

Un cas pratique de l’affaire Clearstream


Etienne TILLIE :
- Banca dei Gottardo (Etats-Unis) N°191.974 5.263.000.000 US $

François COLONA :

- UBS (Genève) N° 248.466.71 710.000.000 US $
- VOLKSBANK (Fribourg) N° 240.075.7739 1.280.500.000 US $
- Bank America International(N-York)N°393.72139 1.750.000.000 US $
________________
TOTAL 3.740.500.000 US $
Serge REBOUR :

- BNP (Luxembourg) N° 63.114.887 1.320.000.000 US $
- BNP (Luxembourg) N° 52.195.582 50.000.000 US $
- BNP (Luxembourg) N° 165.964 3.363.600 US $
- UBS (Genève) N° 564.911.DF 380.000.000 US $
- UBS (Genève) N° 20.087 Sulliman 410.000.000 US $
- BANKGESELLSCHAFT (Buelach) N° 80.5696.7 300.000.000 US $ ________________
TOTAL 2.463.363.600 US $
Fouad HOBEICH :

- LLOYDS BANK ( Genève ) N° 952.655 563.200.000 US $
- KREDDIETBANK ( Genève ) N° 195.583 109.000.000 US $
- UBS ( Genève ) N° non indiqué 690.000.000 US $
- CITIBANK ( Londres ) N° 400.515.018 130.500.000 US $
________________
TOTAL 1.492.700.000 US $

Victor GEBRANE :

- ABN AMRO BANK (Rotterdam) N° 18.157 29.500.000 US $
- SBS ( Genève ) N° 15.018 / C.3.112.957 650.000.000 US $
- SBS ( Genève ) N° 16.287 / C.3.112.957 715.000.000 US $
- SBS ( Genève ) N° 15.018 / C.3.112.957 9.000.000 US $
- DANER HENTSEH & Cie ( Genève ) N°10.465 13.000.000 US $
________________
TOTAL 1.416.500.000 US $


Il est important de faire savoir que concernant la somme de 22 milliards US $, Christian BASANO, malgré les pressions et les menaces, a été le seul à refuser de signer ses lettres d’instruction bancaire préparées par les notaires car j’ avais compris (de par mon expérience d’auditeur de banques notamment à Monaco) : la manipulation et le piège pour déposséder totalement les Ayant Droit Economique Réel (clients « effectifs ») de la possibilité de regard, par rapport aux sommes versées sur chacun desdits comptes. Ce que n’ont pas compris à temps les autres ADER qui furent malheureusement à l’époque, tous manipulés par leurs avocats respectifs.

- ABN AMRO (Basel) N° 1.068.635 1.420.000.000 US $
- BMB (Genève) N° 7915 2.485.000.000 US $
- ROYAL TRUST (Toronto) N° 436.543 1.811.000.000 US $
- FIRST INTERSTATE Bank (New York) N°477.925 1.200.000.000 US $
- FIRST HOME Bank (Grand Cayman) N° 392.857 1.122.000.000 US $
- UBS (Genève) N° 231.215 381.987.200 US $
________________
TOTAL 8.419.987.200 US $


Le montant total des comptes légalisés par les notaires s’élève à : 23.005.341.300 US$ ( !?)

Les Banques ont utilisé la technique des comptes « Banque écran » dans le cadre du fonctionnement des comptes « nostri » : Procédé par lequel, un investisseur, par souci de discrétion, fait réaliser pour son compte, mais par une banque et au nom de celle-ci, une opération financière. Ce système qui suppose un secret bancaire TOTAL…, implique, si l’opération est importante, le risque qu’elle ne soit pas retrouvée dans les bilans de la banque si ceux-ci sont publiés.

Messieurs les Juges Jean-Marie d’Huy et Henri Pons faites votre travail. Interrogez les Directeurs des banques ci-dessus ayant participé au détournement de plus de 23 milliards US $.

Lisez, La Boite Noire – Chap.13 de Denis Robert qui a écrit :

« L’expert-comptable niçois, Christian Basano, est le héros malheureux d’une histoire très complexe liée à la Guerre du Golfe. Au lendemain du conflit, des Koweïtiens aidés par des complices occidentaux auraient détourné 16 milliards de dollars provenant de l’aide internationale (et donc, des banques de plusieurs pays). Ces fonds devaient en principe financer l’extinction des puits de pétrole koweïtiens, selon une méthode imaginée par un chercheur génial ayant déposé un brevet. Christian Basano était alors un proche de ce chercheur. Avec lui, il avait créé une société et envoyé des photocopies de son passeport pour obtenir un visa koweïtien.
L’affaire Basano a commencé quand ce dernier s’est rendu compte, quelques années plus tard, qu’on s’était servi de son identité et de ses papiers pour transférer, via une banque hollandaise, des fonds provenant du Koweït. Ces fonds seront investis en titres grâce à un compte non publié de Clearstream. Christian Basano se déplacera jusqu’à Luxembourg et livrera ses documents aux autorités grand-ducales. On y trouve la liste et les références précises de tous ces comptes ».

09:01  
Anonymous Anonyme said...

Quand je passe sur ce blog, j'ai toujours un peu peur d'être mis en examen pour 'lecture de commentaires du recit de recel d'abus de confiance'

C'est la fin du mois, j'envois ma contribution au commité de soutien !!

01:02  
Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

15:40  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour . Je me rappele t'avoir ecouter a une conference altermondialiste, cela juste apres le 11 septembre,tu nous faisaient part de tes investigations sur la banque des banques "CLEARSTREM".Je me souviens tres bien des passages ou
tu accusai directement des banques arabes qui sont passaient par CLEARSTREM pour financer l'attentat du WTC.? A une date toute recente,tu racontais sur france inter que Sarkozi t'a encouragé dans ta recherche pour la transparence
et la denonciation des malvetrsations financieres?.Mais mois ce qui me chiffonne un peu, c'est de savoir le role que joue dans toute cette salade ton ami directeur d'un "bureau conseil" americain.?

15:42  
Anonymous merzzako said...

Bonjour . Je me rappele t'avoir ecouter a une conference altermondialiste, cela juste apres le 11 septembre,tu nous faisaient part de tes investigations sur la banque des banques "CLEARSTREM".Je me souviens tres bien des passages ou
tu accusai directement des banques arabes qui sont passaient par CLEARSTREM pour financer l'attentat du WTC.? A une date toute recente,tu racontais sur france inter que Sarkozi t'a encouragé dans ta recherche pour la transparence
et la denonciation des malvetrsations financieres?.Mais mois ce qui me chiffonne un peu, c'est de savoir le role que joue dans toute cette salade ton ami directeur d'un "bureau conseil" americain.?

15:47  
Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

11:55  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Nous souhaiterions relayer votre combat en faisant votre interview sur www.salutpublic.fr, nouveau site indépendant qui brouille les pistes.

Merci d'avance de votre attention.

Bien à vous,
ID
salutpublic@hotmail.fr

14:21  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home