30.4.08

Restons groupés



Dans l'affaire du corbeau et compte tenu de l'imminence de la clôture de l'instruction, plusieurs personnes se sont étonnées ici ou ailleurs que je sois un des seul, parmi les mis en examen et les parties civiles du dossier, à ne demander aucun acte supplémentaire d'instruction.
L' instruction a déjà coûté tellement de temps et d'énergie que je ne vois pas l'utilité d'en rajouter. Et le volet politique ne me concerne pas.
Ce n'est donc ni de la négligence, de la paresse qui me font renoncer à ce type d'actes. Disons, un éclair de lucidité.
DR

ps: Le livre "Clearstream, l'enquête" a été retiré de la vente du 10juin au 3 juillet 2006. On peut le trouver aujourd'hui en librairie.

10 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Clearstream une grande mystification ?
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=39114

12:47  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Je viens de lire ceci :

«C'est mécanique, explique-t-il. Je suis tellement attaqué que je ne peux pas renoncer. Je dois me défendre. Le but c'est me faire taire, m'épuiser, faire peur aux autres.»

"Faire peur aux autres", c'est ce que j'ai toujours dit moi aussi à propos de ce que je subissais dans mon environnement professionnel au vu et au su de tous. Avec moi, ils ont fait un exemple. Sauf les tarés qui participaient activement aux faits, ils ont toujours tenu les autres par la terreur, tout à la fois moyen et objectif en vue d'éliminer du troupeau ceux qui ne pouvaient accepter l'inacceptable.

Je ne me présente pas, vous savez qui je suis.

POURQUOI TANT DE HAINE ?!!!

Autre chose :

Croyez-vous qu'en 24 ans, du fond de sa cave, Elizabeth Fritzl n'ait jamais eu envie de passer à autre chose ?

12:49  
Anonymous Anonyme said...

1er mars 2008 : Manifestation d’Attac au Liechtenstein contre les paradis fiscaux




Des altermondialistes venus de six pays différents font une déclaration.

Des membres d’Attac Allemagne, France, Autriche et Suisse ont tenu samedi dans la principauté du Liechtenstein une journée d’action internationale contre les paradis discaux. Travestis en barons voleurs de la fraude fiscale et riches évadés fiscaux, qui mènent une vie dorée dans leurs paradis fiscaux (îles balnéaires gonflables), ils ont manifesté dans la vieille ville de Vaduz, à portée de vue du château en exigeant « Fermeture des paradis fiscaux ! ».

Dans une déclaration commune présentée samedi, les six Attac d’Allemagne, Autriche, Flandres, France, Pays-Bas et Suisse exigent un engagement plus vigoureux contre les paradis fiscaux à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne, ainsi que des sanctions à l’encontre des pays qui se refusent à coopérer à la lutte contre l’évasion fiscale.

« Nous exigeons la fermeture de tous les paradis fiscaux, et ceci dans le monde entier » dit Sven Giegold, expert fiscal d’Attac Allemagne. Les exigences du gouvernement fédéral sont insuffisantes. Punir la fraude fiscale ne suffit pas. Il faut prendre des mesures efficaces contre l’évitement de l’impôt. Le Liechtenstein et tous les autres paradis fiscaux devraient admettre le principe de l’échange automatique des informations fiscales.

« Il est inadmissible de mettre à la disposition de quelques élites et grandes firmes des structures leur permettant de se dispenser de la contribution dont elles sont redevables à la société » dit Roman Kuenzler, spécialiste des questions fiscales à attac suisse. Cela revient à saper la démocratie. Il poursuit : « Ces structures corrompues, ce sont les paradis fiscaux. Il est temps de tarir définitivement leurs sources d’approvisionnement. »

Comme l’a souligné l’experte fiscale d’Attac Allemagne, Sybille Pirklbauer, l’argent normalement dû au fisc et placé dans les paradis fiscaux fait défaut, dans les pays industrialisés, pour financer retraites et pensions, écoles, protection sociale et de l’environnement. Les retombées sont encore pires dans les pays du Sud : leur développement est durablement obéré par le détournement de l’argent dû au fisc. Or, l’UE elle-même favorise les paradis fiscaux. Le Traité de Lisbonne, par exemple, prévoit l’absence de contrôle sur la circulation des capitaux et empêche la fermeture des paradis fiscaux. Sybille Pirklbauer déclare : « Nous exigeons une législation juste et solidaire, dans l’UE et partout dans le monde. »

Le président d’Attac France, Jean-Marie Harribey, le souligne : « Pour le capitalisme financier, les paradis fiscaux ne sont pas une anomalie, mais un rouage indispensable. » L’instauration de la libre circulation des capitaux au sein de l’UE et à l’échelon international a permis une réorganisation fondamentale de la finance internationale au service de la rentabilité du capital. Cela vaut aussi bien pour les entreprises que pour les marchés financiers, devenus les lieux d’une spéculation permanente sur les titres, produits dérivés et devises.


hop !

20:51  
Anonymous Anonyme said...

Tiens, Attac existe encore ?

Quand la LCR en a pris le contrôle en 2006, elle a perdu d'un coup plus de la moitié de ses adhérents.

Aux dernières nouvelles, l'hémorragie a continué en 2007.

16:16  
Anonymous Anonyme said...

Niches fiscales: la gauche aussi est responsable!
Par C., Mariannaute, qui nous rappelle que les socialistes et les communistes ont eux aussi mis en place quelques niches, et souligne l'urgence d'une réforme de la « fiscalité directe ».


Riches, faites payer votre augmentation de patrimoine par les impôts des pauvres !
C'est le sens d'une accroche publicitaire émise par un « conseiller en défiscalisation, spécialiste de la défiscalisation en déficit foncier ». Retour aux privilèges de l'ancien régime ? Pas du tout! Les niches fiscales sont faites pour ça, pour s'enrichir aux frais de la République, « organiser ses déficits » et ne pas payer d'impôts. Fort ! Et totalement injuste !

Si la droite a massivement développé les niches fiscales, les socialistes l'ont également fait avec l'immobilier, les communistes l'ont fait avec les résidences de vacances. Pour défiscaliser dans l'immobilier, il n'y a pas que les lois Robien ou Borloo. Il y a les monuments historiques et la loi Malraux, les résidences de loisir Demessines, les « investissements » dans les Dom Tom avec la loi Girardin qui a remplacé les lois Pons et Paul... Et pour diversifier ses placements, l'investisseur aisé a à sa disposition 400 niches fiscales. Que du bonheur !

Vif succès?
Car ces cadeaux aux nantis ne concernent pratiquement plus les couches moyennes directement concernées par ce qu'un néo-économiste appelait sans honte « l'effet de richesse négative ». Ces niches sont évidemment inaccessibles aux 6 millions de smicards, aux Rmistes et aux chômeurs.

La loi Girardin (ex Pons) concerne en fait 26.000 « particuliers ». Pour la défiscalisation immobilière, la publicité sus mentionnée nous l'apprend : « Avec plus de 60 000 opérations réalisées cette année, les dispositifs Robien et Borloo rencontrent un vif succès auprès des particuliers souhaitant se constituer en toute sécurité un patrimoine (immobilier ou financier – à la revente), en principe sans apport financier, tout en bénéficiant d'importants avantages fiscaux. »


"Réduire le déficit de l'Etat?"
Moins de la moitié des ménages paient l'IRPP et parmi ceux qui n'en paient pas, il y a des « défiscalisés ». Inique ! En revanche, parmi ceux qui paient, il y a le couple de citoyens républicains salariés qui a de plus en plus de mal à joindre les deux bouts du mois. Il paie, sans pouvoir tricher, son IRPP de plus d'un mois de salaire. Il aimerait bien, lui aussi, ne plus payer aucun impôt à l'image de ces quelques centaines de milliers de nantis, et il ne peut pas dénicher un petit quelque chose.

Nous ne sommes plus au temps de la 4ème République et d'un Edgard Faure qui multipliait les micro-niches pour ses pipiers de Saint Claude. Il urge de réformer la fiscalité directe. En supprimant les niches fiscales et en s'attaquant à d'autres niches trop longtemps tolérées: les 40 milliards de fraude aux impôts directe, à la TVA et aux cotisations sociales. Réduire le déficit de l'État ? En voilà un moyen efficace.

14:16  
Anonymous Anonyme said...

bonjour Denis, je cherche à vous contacter, je suis sérieux, je ne trouve pas votre e-mail.

17:30  
Anonymous Anonyme said...

Bakchich travaille sur le volet policier de l'affaire Clearstream :

http://www.bakchich.info/article3616.html

Ce n'est pas encore complet mais c'est sérieux.

11:46  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour cher Denis Robert.
Je viens de terminer "UNE AFFAIRE PERSONNELLE" que j'ai lu avec plaisir et intérêt même si je n'ai que peu appris sur "L'AFFAIRE" d'autant que j'ai quasiment lu toute votre œuvre d'investigation depuis "Pendant les affaires, les affaires continuent..." qui m'a ouvert au recul, à la méfiance vis à vis des politiques et de tous ceux qui les encadrent de près ou de loin.
J'ai reçu votre dernier livre comme une sorte de bilan temporaire et temporel qui place ce qui est public dans votre vie privée sans exhibitionnisme aucun.
MERCI
J'espère avoir l'occasion de vous rencontrer d'autant que Metz n'est pas si loin de Nancy. Je regrette de ne pas avoir pu assister à votre présentation d'un de vos films au Caméo à Nancy, "Révélation$" ou "les dissimulateurs".
Cordialement avec mon fidèle soutien.

17:50  
Anonymous Anonyme said...

un peu d'humour.... :-) en ces temps difficiles

Texte :
Quelques idées auxquelles Sarko n'a pas encore songé :
- emprisonner les chômeurs qui refusent le 1er emploi qu'on leur propose gentiment
- refouler aux frontières tous les émigrés qui font encore des fôtes d'orthographe
- fournir une baguette de bambou aux enseignants pour qu'ils puissent taper sur les doigts des enfants qui ne comprennent rien
- combler le trou de la Sécu en ne remboursant plus les malades incurables, en fin de vie ou trop vieux
- la retraite à 80 ans
- la semaine de 50 heures
- virer les pauvres de leurs logements insalubres pour les sauver des maladies dûes à cette insalubrité
- remplacer tous les fonctionnaires par des ordinateurs, ça coûte moins cher et c'est plus sympa avec les gens qui leur posent des questions
- obliger les communes à planter des fleurs transgéniques dans les espaces verts pour ne plus avoir besoin de désherber au round'up
- doubler le prix des denrées alimentaires pour combatte l'obésité
- supprimer les allocations familiales aux pauvres, aux moches, aux arabes, aux juifs, pour qu'ils arrêtent de procrée
- doubler le salaire des membres du gouvernement afin qu'ils se motivent un peu plus
- remplacer le pétrole par le gaz, le gaz par l'électricité, l'électricité par le charbon afin de trouver enfin une solution fiable à la pollution
- revenir au bon vieux temps du gaz lacrymogène en aspergeant les manifestants
- enlever aux grèvistes un mois de salaire pour une journée de grève,ça les ferait réfléchir deux fois avant de s'arrêter de travailler bon sang !
Liste non exauxtive à complèter......
Jacinte


plus que 4 ans... Courage!!!

20:53  
Anonymous Anonyme said...

Pour poursuivre, je propose une alternative a "toujours plus".

Prendre un banquier, un beau, gros, bon, lui donner tout le pognon qu'il veut. Ensuite, lui faire signer un contrat où il s'engage à acheter toute les conneries qu'il désire.

Le deal dure un an. Ensuite... (je peux pas le dire, c'est une clause confidentielle du contrat)

erwin

23:33  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home