19.4.08

Angle mort 1


En me faisant doubler par une grosse berline immatriculée en Suisse, à laquelle était accrochée une remorque, j’ai eu une illumination. La berline avait disparu dans l’angle mort de mon rétroviseur. La planète financière fonctionne comme un réseau autoroutier. Avec ses stations de péage, ses bandes d’arrêts, ses voitures, ses remorques, ses plaques d’immatriculation, ses gendarmes, ses voleurs et ses itinéraires bis.

Un véhicule en dépasse un autre et reste, grâce à sa vitesse constante, caché dans le point aveugle du rétroviseur. Il aura disparu de votre champ de vision, avant de réapparaître, comme par magie, quelques secondes plus tard. Il en est de même avec les transferts d’argent et valeurs. Des montagnes sont à portée de vue dans les remorques de grosses cylindrées sur les autoroutes de la finance. On ne les voit pas, parce qu’on ne veut pas les voir.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

idem pour le traffic de cocaine grace au voiture diplomatique et autre ...
c'est la meme merde juridique

15:42  
Anonymous Anonyme said...

Ouais puis suffit de voir les différences de traitement entre les passagers de CDG et ceux de bourget, où les bagages ne passent jamais au rayon X et ou les compagnies aeriennes du golfe font arriver leurs avions à 2 h du mat pour charger des camions de cartons...
Deux poids, deux mesures comme on dit...

04:41  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home