9.6.07

One day in Luxembourg

Mardi matin donc, à la demande ferme de mon excellente avocate à Luxembourg,
je me suis rendu à la Cour d'appel du Grand Duché où trois magistrats, un
avocat général et quelques hommes et femmes en robe devaient disserter avec
nous (mon ami réalisateur Pascal Lorent et moi) pour savoir si oui ou non,
il fallait nous envoyer en correctionnel pour avoir eu l'outrecuidance
d'expliquer en 2001 que la BCCI (alias la banque du crime et de la
corruption) avait transféré illégalement 15 millions d'euros à la Banque
générale de Luxembourg (la banque de la famille royale grand ducale), via
Clearstream. Je ne vais pas revenir sur le fond de ce dossier qui encombre
ma boîte aux lettres depuis six ans... Il faut bien qu'ils me coincent par
un bout... Mon avocate avait à juste titre plaidé la prescription dans la
mesure où aucun acte judiciaire n'avait été diligenté pendant 17 mois...
Dans ce dossier, j'ai aujourd'hui surtout comme adversaire farouche le
représentant de l'Etat luxembourgeois qui, aidé de l'avocat de la BGL,
essaie de transformer un délit de presse en un délit de droit commun (où les
délais de prescription sont plus longs). Il semblerait que pour le livre,
cette acrobatie judiciaire soit trop alambiquée. Pour le film, ce serait, si
j'ai bien compris différent. Les dissimulateurs ayant été diffusé en 2001
et la loi intégrant l'audiovisuel dans les délits de presse au Luxembourg
ayant été promulgué en 2004, la prescription pourrait ne pas s'appliquer...
Je sais que ces développements intéressent peu de monde mais vous êtes
nombreux à me demander des explications concrètes sur ce qui m'arrive...
Donc ce qui m'arrive c'est cela... Des discussions à n'en plus finir, des
combats d'arrière-boutique qui font oublier l'essentiel (le virement a bien
existé entre BCCI et BGL via Clearstream), la volonté farouche et vengeresse
des représentants de l'Etat luxembourgeois de me faire payer ce qu'ils
considèrent comme des excès de langage... Le représentant du parquet n'avait
ce mardi-là pas rendu ses conclusions par écrit... La Cour a renvoyé les
plaidoiries au 9 octobre prochain... C'était une journée perdue. Une de
plus. Elle participe au harcèlement général. Elle m'a permis d'utiliser mon
nouveau GPS et de ne pas me perdre dans les rues de Luxembourg...
Une de mes amies a récemment comparé les plaintes déposées contre mes livres
et mes films à des épines. Il faudrait patiemment que je les enlève une à
une... J'en avais environ 90, il m'en reste 27. S'ils retiennent la
prescription dans le dossier BGL-révélation$, il en restera 26. On se
console comme on peut face à des adversaires qui sont des multinationales,
des banques et des pays.

DR

7 Comments:

Blogger F.H said...

Tout est vraiment fait pour qu'on en oublie le principal et que le chapeau soit davantage à votre taille qu'à celle de Clearstream.
Votre te ton laisse transparaitre la fatigue que vous devez accumuler à cause de cette histoire. J'aimerai vous aider, mais je ne sais pas vraiment comment. Si on peut faire quoi que ce soit, il ne faut pas hesiter à le dire. Je viens d'acheter "La domination du monde". Je l'ai fait pour vous soutenir et je dois avouer que je ne regrette pas du tout car il est très difficile d'en sortir lorsqu'on met le nez dedans...Décidemment cette affaire à la don d'aspirer les gens...

13:49  
Anonymous yves said...

...Pendant ce temps là, au G8. Des images que vous ne devriez pas (encore) avoir vu en france...

http://tempsreel.nouvelobs.com/videos/player.php?id_video=1091

21:56  
Anonymous Anonyme said...

Denis, si ca peut détendre l'atmosphère, je trouve que vous ressemblez un peu à Henri Leconte. On vous l'a déjà dit ? :-)

Courage, du courage, encore du courage...

Arthur Sauzay

23:35  
Anonymous Troël françois said...

Rassurez-vous, je pense que les gens qui viennent sur votre blog sont très intéressés par vos explications. De plus nous faire part de vos démêlés avec ce qui est appelé ‘la justice’ vous permet, peut-être, aussi de partager vos ennuis, c’est peut-être une façon pour nous de penser que l’on vous aide, car je me sens, moi aussi, bien impuissant face à ces gens.
Merci encore et bon courage
François Troël

21:17  
Blogger Quelqu'un qui ne vote pas Sarkozy said...

Continuez, le net fera connaitre cette histoire au monde :)

Merci

16:07  
Anonymous Anonyme said...

Je lis votre bouquin... courage on est de tout coeur avec vous.
Merci de nous avoir informé !

Bien amicalement

Lila

23:11  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Jeune pigiste, j'ai mal à l'information...
Fond et forme, même combat.
Là, c'est un papier AP publié le 23 juin qui m'a fait tiquer.
Dans cette dépêche, intitulée "Clearstream: Jacques Chirac refuse d'être entendu comme témoin", c'est au détour d'une phrase, dans le corps de texte que j'ai tiqué: "Sur le fond du dossier Clearstream, Jacques Chirac dément une nouvelle fois "catégoriquement avoir demandé la moindre enquête visant des personnalités politiques dont le nom a pu être mentionné".

Ah bon? le fonds de l'affaire Clearstream releverait donc du seul Jacques Chirac ? ...
Bon courage...

16:06  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home