5.3.07


Éloge du peuple et de la souplesse

Je viens d’achever la lecture du livre d’Imad Lahoud (Un coupable idéal,
Privé). J’ai relevé, me concernant, 29 mensonges et contre-vérités
flagrantes. Il y en a de minimes et d’énormes. Je n’ai pas envie de
m’étendre. Ce livre est une bouse, mais une bouse intéressante. Pour
déterminer le comportement de certains animaux, les ethnologues travaillent
souvent sur les excréments. C’est le sentiment que j’ai eu en lisant ces
pages. Je comprends que son avocat qui lui ait déconseillé de publier. Je
discerne mieux comment Imad Lahoud a fonctionné et procède pour faire entrer
les faits, souvent têtus, dans son schéma de défense. Et de fuite en avant.
Décrypter la fabrication d’une manipulation revient à trouver la vérité… Si
j’ai fait ce travail de lecture et de réflexion, j’imagine que les juges
l’ont fait aussi. Ses mensonges maintenant sur papier se heurtent au réel.
L’impossible équation de Lahoud doit intégrer ses relations avec moi mais
aussi avec Jean Louis Gergorin et le général Rondot (et ses carnets). Je
sais maintenant à quel point ce type est capable de tout, y compris cracher
dans la main de ceux qui l’ont aidé. Je pense à Rondot mais surtout à
Gergorin, l’ex numéro deux d’Eads. La juxtaposition de nos trois témoignages
rend impossible celui de Lahoud. Tout simplement.

Ce même Gergorin sort aussi un livre (Rapacités, chez Fayard). Si j’en crois
le site de l’Obs, il reprend en les affinant certaines thèses développées
dans mes livres. Enfin une suite… J’y reviendrai après lecture. Je note que
son départ d’Eads a sonné l’air du capharnaüm. Forgeard a été viré. Des
russes sont entrés dans le capital. Airbus s’est fait gratter par Boeing. On
commence à licencier. Et c’est loin d’être fini…

La campagne électorale devrait noyer Eads et cette histoire de corbeau et de
listings dont tout le monde dit qu’elle est compliquée. Je la trouve de plus
en plus lumineuse. Relevons ce paradoxe : plus une affaire est médiatisée,
moins le public est informé. Aujourd’hui que la pression judiciaire est
temporairement retombée et que ces livres sortent, on pourrait plus
facilement trouver la clé et dire les rôles joués par les uns et les autres…
Mais tout le monde, à commencer par les journalistes, semble s’en moquer.
Elle noie tout cette campagne. A commencer par les ardeurs judiciaires et
médiatiques. Le PS devrait pourtant se saisir de cette affaire, surtout
qu’ils n’ont rien à se reprocher. Elle met en exergue plusieurs fléaux : la
censure, les combines de la droite chiraquienne et les rétrocombines de la
droite sarkosyste, l’évasion de capitaux et l’absence de contrôle bancaire,
les paradis fiscaux et les rétrocommissions des frégates… Le peuple, puisque
Ségolène s’en réfère aujourd’hui (« je n’ai de compte à rendre qu’au peuple
» clame-t-elle sans rire), est passionné par ces histoires. Il a envie qu’on
l’informe et qu’on le défende sur ce terrain. Il a horreur qu’on se moque de
lui. Et il a de la mémoire. Le peuple…

La date du concert de soutien est fixée au 17 avril à la Cigale. A
l’affiche, Miossec, Didier Super, Katerine, Moustic, Delépine et les
Grolandais, peut être Bedos et d’autres. Je suis très heureux de cette
initiative. Les frais de procédures continuent à tomber. J’ai entrepris
auprès de Clearstream une démarche pacifiante. Je sais qu’à long terme, à
coups de procès, d’appels et de pourvois, ils sont les plus forts. Ça ne me
dérange pas d’être le plus faible. Ce qui me dérange c’est le temps et
l’énergie que ça me prend. Et cette solitude face à l’adversité. Les Chinois
disent que pour lutter contre ce qui est dur et fort, il faut être souple et
liquide. Je vais boire un coup à notre santé. Tout va bien puisque nous
sommes vivants. Et eux déjà morts.

DR (2 mars)


10 Comments:

Anonymous Erwinact said...

Je sais. Mon discours ne va peut-être pas dans le sens de l'actualité mais j'ai été presqu'heureux d'entendre qu'une démarche pacifiante est en route. Je n'entonerais pas le discour lourd sur les priorités de l'existence. Votre travail est gravé dans le marbre et cet imposant mur en marbre est accessible à tous. Pour les plus pressé, il reste vos documentaires. Il en reste un paquet a faire, autant que de romans à écrire. Au risque de vous paraître curieux, pas mal de gens se sont identifiés à vous. Il y a clairement une 'Denis Robert Mania' qui a peut-être joué autant en votre faveur qu'a votre désavantage. Quel romancier, quel journaliste, quel cinéaste n'entretient pas discrètement le voeux que son existence soit la vôtre. Vous en avez rejouis un certains nombre et déstabilisé d'autres... Votre travail est là. Le peuple l'observe comme une bête à apprivoiser mais il s'en occupe. Plutôt bien. Il va lui mettre la main au paquet et finira par dominer le sujet. Pensez à lui écrire des romans, à éxécuter d'improbables figures, lui montrer d'autres réalités possibles. Si ce n'est pas vous, qui s'en chargera ?

('tain, bien mis)

11:11  
Anonymous Anonyme said...

Courage Denis Robert - Flo

14:44  
Anonymous walpole said...

C'est vrai : pas un journaliste pour aller interviewer JLG (ergorin) pour nous parler d'AEDS. Pourtant ce serait interessant, non ?
Remarquez qu'aller interviewer l'autre JLG(odard) sur la Campagne présidentielle vaudrait aussi son pesant d'humour. A moins que - en ex-gauchiste reconverti - il ne suive l'exemple d'André Gloupsman.
Je ne crois quand même pas.
JLG(odard) nous dirait que pour cacher les choses, il suffit de les montrer et ce, jusqu'à l'Indigestion visuelle et cacophonique.

18:12  
Anonymous aurélien said...

Un seul moyen de savoir: cliquer sur mon prénom

12:01  
Anonymous Anonyme said...

Rendez-vous compte les amis ! Imad Lahoud est peut-être le seul homme intègre dans cette histoire !

14:31  
Anonymous écran said...

Imad Lahoud sur votre écran: interview exclusive de 15 minutes (cliquer sur écran)

14:35  
Blogger Michel said...

Monsieur, j'estime votre travail (même si je n'y adhére pas toujours totalement) comme beaucoup.

Ne pensez-vous pas que tout cela ferait un trés bon scénario de polar et/ou de film politique - comme il s'en faisait dans les années 70 ? Je pense que c'est le moment pour ce type de projet. (cf. mon propre blog).
Je voudrais juste avoir votre sentiment sur ce point de vue.

17:42  
Anonymous Anonyme said...

Des liens entre une banque russe d'affaire et le consortium boeing DASA... Des liens avec Khordokovsky, Sarkosy et les innomables and company...

Tu fais un peu trop confiance a Rondot, Lahoud, c'est son idee, sur recommandation d'un ancien qui bosse maintenant pour DASA, comme c'est bizarre !

Rondot, il a touche boulette pour les fregates, pour la premiere guerre du Golfe, et il devait controler le juge, par ton intermediaire... pour se couvrir lui meme...

Avec petrole contre nourriture, tous ces reseaux de la droite et la gauche, une certaine gauche communautariste, sont apparus, ce n'est que le debut...

Sarko a eut peur pour son pere et pour son futur, etroitement lie a celui des oligarques russes, veritables tetes de pont du lobby qui n'existe pas a Washington et son complexe militaro-industriel ramifie sur plusieurs places boursieres de la planete...

Quand tu as la tete dedans, tu comprends mieux, mais bon moi je suis pas un bon gaulois de souche, je suis ne en France, j'ai honte de ce pays, de cette elite qui l'a dirige pour des miettes de pain... de ces politiques qui ne sont que des faire valoir, a- ton touche le fond ? Je crois pas, je vois ce qu'ils ont fait en Iraq, ils peuvent le refaire en France, comme ils l'ont fait le siecle dernier...

La patience et l'endurance sont les meilleures allies du juste, ne lache rien, d'autres gens travaillent aussi sur ton affaire, ils ne s'arreteront que lorsque les coupables auront payes...

16:37  
Anonymous atmanoun said...

bonjours denis,
j'aimerais savoir si tu vas enfin soritr de l'ombre et aller vers un des 12 candidats aux elections pour t'exprimer merci
ps: si tu ne le fait pas tu ne sera plus credible ...

22:48  
Anonymous rudj said...

Bonjour Denis Robert,

Encore bravo pour votre persévérance, négocier ce n'est pas perdre !!!
Dans ce genre de procédures, il faut faire coire à son adversaire que l'on va adopter les stratégies d'un polytechnicien, mais en final se comporter en guerillos...

Pour en revenir aux faits que vous évoquez, les affaires Clearstream et EADS, les questions à soulever sont toujours les mêmes :
Quels sont les intérêts en jeu ?
Qui peut en profiter ?
Qui agit ?
Qui cautionne ?

Vous avez clairement identifier le lien qu'il existe entre la scientologie (plus exactement W.I.S.E World Instituts of Scientology Enterprise) et Clearstream.
Maintenant qui fait appel aux services de la WISE(Généralement des consultants dans tous secteurs d'activité, de l'ingénierie financière à la recherche atomique,du cinéma spectacle au monde associatif) ?
Les Groupes internationaux qui veulent utiliser le process du "cheval de troie" pour prendre possession d'un concurrent, les Organisations criminelles qui souhaitent s'assurer une couverture légale dans la mise en oeuvre d'un mécanisme frauduleux

Chez Clearstream ce sont des consultants de Clearwater qui officient, chez EADS il suffit de savoir qui a été détaché pour comprendre comment BOEING compte revendiquer la domination du marché aérien que veut s'approprier AIRBUS (Poutine n'a-t-il pas identifié des intérêts dominants à la réalisation d'un collaboration avec G.Bush...)
On pourrait aussi se demander qui a été à l'origine de la tentative de démantelement du C.E d'EDF et qui avait intérêt à privatiser l'électricité ?
Pourquoi des suicides dans certain de ces C.E ou dans d'autres Multi Nationales après l'arrivée de cadres experts dans la manipulation (utilisation dérivée de l'analyse transactionnelle, appelée la "Tec" chez les scientologues et qui peut se révéler très dangereuse)

On pourrait encore parler de l'intérêt que porte WISE au recrutement de ses futurs cadres dans les Grandes Ecoles et comment ses "Sergents Recruteurs" utilisent la technique du souteneur pour "enroler" de brillantes et nombreuses jeunes femmes...

Oui Denis Robert, le monde libéral est en guerre ouverte et permanente.Le capital et la finance sont des outils au service de la féodalité et de l'injustice.
Peut-on encore parler de rémunération du travail lorsqu'on sait ce que l'on exige des jeunes employés dans le cadre des contrats de professionnalisation ?
Qui en profite et qui en parle ?

La mort du contôle de l'information, l'imposition de l'image face au texte, l'apparition de nouveaux acteurs de désinformation sur le WEB comme les "Flooder", tous ces éléments conduisent à une seule déduction, les Grands de ce monde mènent bien campagne pour faire disparaitre la classe moyenne et parvenir à "La Domination Du Monde"

Merci encore...

15:03  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home