10.6.08

Jet de l’éponge au seizième round.

(Inutile d'écrire à l'adresse du passeport. Passez par le comité: BP 93602. 54016 NANCY CEDEX)

Ce texte est ma dernière intervention publique à propos de Clearstream. J’ai pris la décision de refuser toute interview liée à la chambre de compensation luxembourgeoise et de ne plus l’évoquer sur Internet, dans les journaux, à la radio, à la télévision.

Cette décision est douloureuse mais réfléchie. Je la prends après ma lourde et incroyable condamnation pour diffamation (pour un montant de 12500 euros) par le tribunal de Bordeaux suite à des propos vieux de deux ans et plutôt modérés (1) sur le fonctionnement de cette multinationale qui officie dans plus de cent pays, dont quarante paradis fiscaux.

Goodbye
Cette condamnation pour laquelle j’ai fait appel intervient le jour de la dernière audience civile du tribunal de Luxembourg où Cleastream me réclame 100 000 euros en réparation des 421 exemplaires vendus de Clearstream l’enquête dans le Grand Duché. Plus de 237 € par livre (2). C’est aussi le jour où le Parquet de Paris demande, dans son réquisitoire supplétif, mon renvoi en correctionnel pour recel d’abus de confiance et recel de vol de documents bancaires en déformant d’une manière particulièrement malhonnête la réalité de mes enquêtes (3).

Je jette l’éponge.

C’est une victoire de Clearstream, de ses avocats, de ses juristes, de ses dirigeants, des banquiers de son conseil d’administration. Une victoire de la censure.

En écrivant "Révélation$" ou "La Boîte noire" avec le soutien de Laurent Beccaria, aux éditions des Arènes, en réalisant avec Pascal Lorent et Canal plus les dissimulateurs ou l’affaire Clearstream racontée à un ouvrier de chez Daewoo, je ne pensais pas en arriver à cette extrémité. A ce K.O. Je n’imaginais pas subir ce harcèlement et cette entreprise de déstabilisation. Je suis entré dans un cercle vicieux : plus Clearstream m’attaque plus je me défends, plus je me défends plus je prends des risques. En premier lieu, celui d’être taxé d’obsessionnel. Ce que je ne suis pas.

Je me suis battu pendant vingt ans pour la construction d’une justice européenne. J’ai toujours écrit pour informer l’opinion de l’intégration croissante du crime organisé dans les circuits financiers et les processus de décision de nos sociétés mondialisées. Depuis mon travail à Libération à la rédaction de l’appel de Genève ou par mes autres livres et films, j’ai essayé d’informer le public de ce qui se passait dans les coulisses du pouvoir et de la finance clandestine. Mais la partie est devenue trop dure et inégale.

J’ai entrepris ce travail de journaliste avec mes moyens, ma bonne foi. Je le paie cash. Un peu trop. J’ai passé des centaines d’heures à filmer des témoins, recouper des informations, éplucher des listes de comptes, forcer les barrages des secrétaires et des attachés de presse, envoyer les lettres recommandées, questionner des banquiers ou des PDG. J’ai toujours évité les compromissions quand beaucoup de mes détracteurs parmi les journalistes ne connaissent du travail d’investigation que les rendez vous discrets avec les commissaires des RG, de la DST ou les avocats.

J’ai réalisé une enquête de première main, avec des dizaines de témoins différents. Huit ans de ma vie. Nous avons remporté de belles victoires, repoussé plusieurs dizaines d’assauts de banques russes, luxembourgeoises ou de Clearstream devant les tribunaux français, belges, canadiens, suisses et même à Gibraltar.

Mais ce n’est plus possible.

Ma confiance envers la justice et les hommes qui ont à juger de mes écrits s’est émoussée. Les tribunaux sont plus sensibles à l’air du temps et au harcèlement juridique d’une société aux moyens inépuisables, qu’à l’examen des faits. Je suis condamné par des magistrats qui, la plupart du temps, ne connaissent des mécanismes financiers que leur livret de Caisse d’Epargne.

Aujourd’hui en expliquant que des clients douteux se servent de Clearstream comme "d’un poumon à la finance parallèle" , je prends le risque d’être poursuivi. Et condamné. Alors que je peux prouver que des milliers de comptes sont ouverts chez Clearstream dans des paradis fiscaux qui abritent des milliards d’euros. C’est injuste. C’est ainsi.

J’ai le sentiment d’être plus poursuivi et sanctionné en écrivant sur la délinquance financière que si je faisais une apologie du nazisme ou du viol de la vie privée. Au bout d’un moment, cela n’a plus de sens, sinon, celui de donner du travail à l’avocat et aux juristes de Clearstream.

Mon blog est surveillé. En écrivant au jour le jour les fragments de cette histoire, je m’expose trop. Je livre des éléments qui ensuite se retournent contre moi et alimentent des procédures de plus en plus longues et coûteuses. Chaque jour, le chargé de communication de la firme s’y connecte et fait son compte rendu aux avocats de Clearstream. Ce dernier message est donc d’abord pour eux. Vous ciblez vos attaques sur moi, en évitant de poursuivre les auteurs qui publient des livres tout aussi accusateurs, les articles qui s’étonnent de la réputation de vos clients et de certaines de vos pratiques ou même l’Autorité des Marchés Financiers qui met en cause votre opacité. Il vaut mieux s’en prendre à un seul. Je suis celui qui a révélé votre existence. Je dois payer. Voilà, messieurs, vous allez gagner du temps. C’est la dernière fois que vous aurez à lire mes réflexions. Comment dites-vous déjà? "Obsédé, falsificateur, conspirationniste…" Je suis las de lire ces mensonges à longueur d’assignations.

Vous voulez me détruire et me ruiner. Vous vous servez de tout ce qui traîne pour me faire une sale réputation. Peut-être y parviendrez-vous. Peut-être pas.

Vous vouliez que je me taise. Je me tais. C’est paradoxal à l’heure où la jurisprudence européenne tient les journalistes pour "les chiens de garde de l’Information". Et où "Millenium" triomphe en librairie. Un million de lecteurs se passionnent pour cette trilogie et les aventures de Blomqvist, en butte à la délinquance financière. Mais dans la vraie vie, les Blomqvist ont des enfants, des fins de mois et parfois le blues.

De nombreux procès restent en suspend et une commission d’enquête parlementaire européenne est toujours possible. A tous ceux qui m’accompagnent dans ce travail, aux centaines de journalistes qui envoient un message et leur carte de presse pour ma défense, aux magistrats spécialisés qui écrivent des attestations en ma faveur, aux députés français et européens qui me soutiennent, à mes avocats, aux 300.000 internautes qui suivent ce blog, au comité qui m’aide à payer les frais de justice, je dis "merci et persévérerez". Le combat continue, même si je dois me taire.

Denis Robert


Je laisse les clés de mon blog à quelques amis qui tiendront, s’ils le désirent, la chronique non autorisée du capitalisme financier.

Pour ceux que ma défense intéresse, je vous invite à régulièrement jeter un œil sur :
LE BLOG du COMITé de Soutien

(1) Le tribunal de Bordeaux me dénie le droit de mettre en avant le témoignage d’un responsable informatique de la firme qui a attesté effacer les traces de virements de transactions portant sur des sommes importantes. Régis Hempel a maintenu ses accusations en 2002 et 2003 devant une mission d’enquête parlementaire, face à nos caméras, lors des procès en diffamation qui m’ont été intentées. La seule fois où il est revenu sur ceux-ci remonte à 2001 face aux policiers luxembourgeois. Il n’avait, justifiait-il, pas confiance en la justice de son pays. Les magistrats de Bordeaux ont pourtant retenu cette audition pour trancher en ma défaveur. L’article en cause est à lire sur le site du comité de soutien.

(2) Clearstream préfère jouer à domicile. La firme n’a pas bougé en France où le livre s’est vendu à près de 20.000 exemplaires malgré une interdiction le lendemain de sa sortie.

(3) Le réquisitoire supplétif du Parquet de Paris indique que ma thèse serait fondées sur des "microfiches détournées" et viserait "l'utilisation de la chambre de compensation à des fins mafieuses par des organisations russes, à des fins de corruption par des industriels et enfin pour le financement d'opérations spéciales par les services secrets français..." Les magistrats parisiens ajoutent: "Les recherches sommaires menées à la suite de la parution de cet ouvrage devaient amener la constatation de l'inanité de ces accusations."Révélation$" décrit le fonctionnement d’un service interbancaire devenu en trente ans un monstre informatique, domicilié au Luxembourg. Sur la base d'un fichiers de clients, le livre révèle l’existence de comptes non publiés. Les microfiches n'ont servi qu'à retracer une transaction entre une banque mafieuse anglo-pakistanaise (la BCCI) et la Banque générale de Luxembourg.
Je n'ai jamais parlé d'organisation (s) mafieuses russes mais j’ai démontré qu'une banque russe -la MENATEP- dont le dirigeant est en prison et contre qui nous avons gagné tous nos procès (24 au total) avait un compte non publié et non rattaché à un compte principal publié dans Clearstream.
Je n'ai jamais évoqué de corruption par des industriels mais j’ai révélé le fait avéré aujourd'hui que des multinationales comme Siemens, Unilever, Shell ou le groupe Accor y avaient des comptes illégaux.
Le paragraphe sur les services secrets ne représente que dix lignes dans un livre de plus de 400 pages. Le sigle DGSE n'était pas celui des services secrets, mais appartenait à la Banque de France, qui s'en servait pour intervenir anonymement sur les marchés financiers.
Quant à "l'inanité" de mes accusations, aucune enquête n'a été menée par la justice en particulier française. Mon livre "La boîte noire" est sorti un an plus tard et a développé et creusé mes thèses. Clearstream a perdu le procès qu’elle m’a intenté sur ce livre. Nous sommes en appel. Une mission d'information parlementaire a repris mon travail, comme des dizaines de journalistes (Nouvel Obs, Inrocks, Canard enchaîné, AFP, Libé, Point, France Inter, France 2). Nous butons depuis le début, avec cette affaire Clearstream, sur le mur judiciaire des paradis fiscaux qui empêchent toute investigation sérieuse.

175 Comments:

Anonymous Anonyme said...

"Le sigle DGSE n'était pas celui des services secrets, mais appartenait à la Banque de France, qui s'en servait pour intervenir anonymement sur les marchés financiers."

C'est bien ça ce qu'ils visent quand ils parlent du "libre marché"? La manipulation des marchés par la banque centrale? Et personne s'y oppose? Quand on est cons, on est cons...

17:34  
Anonymous Anonyme said...

Ce n'est pas Clearstream qui a bastonné. Vous venez de subir des frappes préventives.

Hathor, bien sûr.

18:32  
Anonymous Anonyme said...

Que dire?

Il n'y a rien à dire.

Sinon Courage.

Et l'espoir qu'un jour peut-être vous obtiendrez justice.

Etudiant en prep'Ena, vous pourrez compter sur moi le jour où j'aurai les moyen d'agir.

A bientôt Denis.

Et n'oubliez pas: la vie continue.

Arthur Sauzay

18:48  
Anonymous zets said...

Bon vent Denis, je sais, en camarade lorrain, que de meilleurs jours t'attendent.

En attendant, je te présente mes hommages pour ton action, et sache que d'une manière ou d'ou autre elle sera suivie, par d'autres, et que grâce à toi on sait vraiment à quoi s'en tenir.

20:37  
Anonymous Anonyme said...

Merde !
Pourvu que l'éponge finisse par rebondir...

Amicalement

François

20:59  
Anonymous Anonyme said...

Pourtant, je vous assure, je suis quelqu'un de droite et je suivais votre blog avec assiduité. Je vous remercie, vous m'avez ouvert les yeux sur un monstre que je pensais être réellement auto-régulé.

00:33  
Anonymous Anonyme said...

Je prends aujourd'hui un coup de massue sur la tete...
Après la lecture de votre dernier livre, je me disais que vous y laissiez certainement votre santé...
Vous n'avez pas à porter cette croix tout seul et au travers de vos livres et de votre blog, vous avez permis à des dizaines de milliers de personnes de réaliser que tout ne tourne pas rond là-haut et que ce sont nos vies de tous les jours, nous, qui en subissons les conséquences directes.
Prendre conscience de cela, c'est déjà se réveiller... Vous, il est temps que vous alliez vous reposer, faire une sieste, profitez de votre famille, de vos enfants, de vos amis... Embrassez tout le monde et n'oubliez jamais que vous n'abandonnez pas, vous ne perdez pas, vous avez juste mener votre combat jusqu'au bout !
Votre combat, c'était d'informer le plus de monde possible, de donner à d'autres la connaissance de certaines pratiques qui minent notre société. Et ca, vous l'avez fait, et bien fait ! Avec du style, du courage, du panache et un coeur énorme.
On reste avec vous. Faites nous des beaux romans, de nouveaux essais, ce que vous voulez mais prenez votre temps, respirez, vivez !
----
pour les amendes et condamnations, pas de soucis (enfin, j'espère), personnellement, je vais passer de nouveaux sur le comité de soutien...

Vos livres ont le mérite d'exister. Ils sont là, on ne vous les enlèvera pas.

07:53  
Anonymous Anonyme said...

Enfin!

Ce geste permettra d'arrêter de ramener sur ce blog les conspirationnistes débiles profonds qui sont absolument persuadés que votre combat est/était contre Clearstream, alors que votre combat a depuis le premier jour été contre l'absence de journalisme en France, courroie de transmission nécessaire à l'idéologie libérale.

Vous n'avez jamais combattu contre Clearstream, car vous n'en avez pas les moyens et que de toute façon les chambres de compensation sont aujourd'hui institutionalisées. La dématérialisation de l'argent poursuit son chemin, et on voit mal comment on pourra l'arrêter. Peut-être la dématérialisation n'est pas toujours un mal, et qu'elle peut servir chacun. A bon entendeur...

Quant au vrai combat, sur le journalisme à proprement parler, vous avez gagné puisque Libé est sous infusion par Rotschild, Le Figaro dégraisse par paquets de cent, et Le Monde sera bientôt tombé dans l'escarcelle de Lagardère. La majorité des rédactions de France se contentent de réécrire des dépêches AFP/Reuters/AP. Ce pseudo-journalisme est en train de tomber. Presque entièrement tombé. Vous pouvez dormir tranquille. La balle est dans le camp des journaux indépendants et des blogs.

A+

11:02  
Blogger FL said...

Devant ce nouveau coup révoltant, contre un des "lanceurs d'alerte" les plus courageux et persévérant, le comite Attac 78 Nord renouvelle son soutien financier à Denis, par un chèque de 100€ mais surtout par l'information la plus large à ses adhérents et réseaux de cette ignominie.
il faut populariser tous les moyens de soutien mis à disposition sur le blog, faire lire les livres, diffuser les films ...!
Des cartes éditées pour l'année 2007 ont eu un certain succès ...serait-il possible de renouveller l'opération avec des cartes plus intemporelles ?
Nous avions l'intention d'inviter Denis à notre Ag d'octobre, mais nous comprenons très bien que l'heure est au repos et la distance nécessaire.
Le combat contre la domination du monde oui, mais savoir s'en protéger à temps et de temps en temps, pour mieux continuer ensuite, voire autrement...
Alors que cette modeste contribution contribue aussi à cela...
Un autre monde est possible, nous le savons, et nous
saluons ici encore le combat exemplaire de Denis.
Pour le Ca Attac 78 Nord
FL

12:04  
Anonymous Fabien said...

Pas terrible comme chute…

Je ne sais pas si tu avais suivi mes aventures avec (et aussi sans) Le Monde dans les années 80, sur les caisses du RPR et sur Dumez…

Toutes les affaires gagnées, sauf celle où j'en ai pris pour quinze jours ferme. Par la justice française.

Alors, faut pas se laisser intimider pour si peu !

Je me suis grillé il y a vingt ans, dans ma prime jeunesse (car après j'ai fait Pechiney-Triangle, avec l'ami Kieffer). Tu es maintenant grillé, ou connu, c'est selon.

12:18  
Blogger Olivier Fluke said...

Monsieur le journaliste d'investigation Denis Robert,

un grand bravo pour tout ce que vous avez fait.

Vous êtes en accord avec vous-même, tant pis pour les autres.

Olivier Fluke

12:30  
Anonymous Anonyme said...

Maintenant que "votre" vérité est muselée, nous n'aurons plus que "nos" doutes pour imaginer le pire. Et face aux doutes croissants de nos sociétés, ils ont perdu d'avance.

Courage et merci.

ps: je signe pas, j'ai peur d'eux

13:57  
Blogger romain said...

je viens de prendre connaissance de ces (dernieres) lignes par le biais de rue89
Je suis désolé d'apprendre votre decision, mais je crois que tout est dit dans votre dernier post. J'espere seulement que tout ça n'est pas trop revelateur de votre impuissance à faire bouger les choses, ressortir des affaires, etc. Si vous decidez aujourd'hui d'arreter de vous prononcer sur ce sujet, peut-etre que le combat que vous menez n'en est pas pour autant stoppé. Au contraire, je reste persuadé que cela servira.
Cette investigation a mis en lumiere bien plus que des malversations. On remarquera que le metier de journaliste aujourd'hui n'est plus le meme, les medias changent de forme (et les pouvoirs ne l'ignorent pas...)
Si les avocats de Clearstream ont l'impression d'avoir gagné, ce n'est peut-etre qu'une impression ! Car votre action a mobilisé les esprits pendant toutes ces annees ! Alors merci d'avoir enquêté sur Clearstream, bon courage pour la suite des actions en justice, vous avez tout mon soutien !


romain francou

16:18  
Anonymous jm said...

Shit & good luck man !

16:19  
Anonymous Anonyme said...

sa devient vraiment dur dur de dire la vérité dans ce monde de pourris !
il faudrait peut etre faire sauter clearstream :)

16:26  
Anonymous Anonyme said...

"merci et persévérez" !!

17:20  
Anonymous Anonyme said...

oui... ben on est pas dans la merde... et monsieur Lhomme (article sur clearstream dans Mediapart de ce jour) est devenu le dauffin de Plenel et il continue, continue, continue, continue son travail de sape, en infligeant aux lecteurs sa vision tres judiciaire de l'affaire. On a les enquêteur qu'on mérite. Pensez-vous que ce genre d'individu ne soit guidé que par l'affect ?

P.H

17:52  
Blogger naradamuni said...

No comment, si ce n'est : merci et courage.

17:53  
Anonymous solalbe said...

Tu étais probablement la dernière chance... La démocratie recule tous les jours sous les coups de boutoir des dominants. Et ça n'a pas l'air de troubler grand-monde! Tant qu'ils ont le pain et les jeux. Nous allons devoir apprendre à vivre dans les bas-fonds d'un empire bling-bling. Ah mais quels livres nous écrirons!!

18:00  
Anonymous Anonyme said...

Y'a toujours moyen de demander un asile politique ...
On va finir par y arriver avec cette ploutocratie :(

Standing ovation 4 U

18:09  
Anonymous Anonyme said...

Tout compte fait, vous avez raison de laisser tomber. Nos chers concitoyens ne valent pas la peine que vous souffriez pour eux. La preuve, ils ont voté à plus de 50 % pour un ami de ce système pourri.

"Il y a ceux qui font les révolutions et ceux qui en profitent !"

Quand aux candides qui croient qu'internet sera la nouvelle arme d'information face à la presse écrite achetée, ils rêvent !

Ils sont en train de préparer la riposte.

Ils commenceront par vous expliquer (ils le font déjà) qu'Internet permet aux pédophiles, aux islamistes, aux nazillons de faire du mal. Ils se serviront ensuite de ça pour tout contrôler avec l'aval des abrutis de nos CON- citoyens qui croient tout ce que les gentils dirigeants leur disent. Que c'est pour leur bien tout ça. Comme la puce électronique par exemple qu'ils implanteront sous la peau de vos pauvres têtes blondes qui ne savent pas encore que leurs parents sont des connards de première catégorie, incapable de les protéger de quoi que ce soit !!!

Profitez de la vie Denis avec votre petite famille et oubliez bien vite tous ces connards de veaux bêlants et bellâtres qui sont censés représenter le "peuple" de France !

J-C M

18:46  
Blogger moravagine said...

Je crève en lisant cette nouvelle ! J'expliquais à mes filles en vous entendant sur France-Inter l'autre jour que vous étiez un type remarquable !
Je comprends tout à fait votre déconvenue face à ces puissances capables par leurs avocats de défendre n'importe quelle cause ! Vu leur puissance de feu ces crapules auraient pu à une autre époque nous expliquer que Goering était un humaniste européen animé par les meilleures intentions du monde !
Et si on vous aidait financièrement, serait-ce possible d'envoyer ces connards "ad patres" ?
Je pense que votre aventure est significative du virage que notre société est en train de prendre, une voix unique, des journaux uniformisés, des capitaux au service de la crétinisation collective ! Bref, je ne rigole pas du tout

Amitié à vous et à votre famille et à vos amis... Ils ont la chance d'avoir dans leurs proches un homme en tous points attachant, quelqu'un de rare !

Jean-louis LEVEQUE

21:44  
Anonymous Anonyme said...

Merci Denis. Penses à ta gueule maintenant tu a plus que fait ton boulot!

Maxime

22:05  
Anonymous Anonyme said...

Salut Denis

Mes amitiés au moment du passage de cette #{]§!! d'étape.
J'ai suivi ton travail, sérieux, documenté, sourcé. Je sais que tu avais raison. L'amer plaisir d'avoir raison...
Merci d'avoir tenu bon si longtemps, tes livres resteront, tes explications aussi, sur ce sujet vaste et complexe que tu savais parfaitement vulgariser. Et les films. Et les expos.
Tu as fait passer un message important. Tu le paies cher, parce que nous ne sommes pas au cinoche et que les puissants-qui-changent-de-nom gagnent à la fin. Le mur de l'argent...

Mais parfois, il y a des suites. Pour les citoyens qui auront voulu savoir et comprendre, tu auras accompli beaucoup.
Sans doute, quelque chose a germé.

Merci et courage.
Cyril

22:24  
Anonymous Be said...

Vous avez beaucoup donné pour nous informer, j'espère que d'autres prendront le relai de ces justes combats pour la democratie, contre la desinformation et les ommissions, la propagande moderne de notre "merveilleuse et vertueuse" société en somme. Vous avez été un eveil critique au monde qui nous entoure et cet esprit est loin de s'arreter aujourd'hui. Merci pour tout et bonne chance pour la suite.

23:36  
Anonymous Guillaume said...

l'anarchiste Buenaventura Durruti dont je ne te ferai pas l'injure de t'écrire qui il était, mon cher Denis, disait (à peu de choses près), à propos de l'armée franquiste et de ses chances de victoire face à la revolution sociale espagnole:

"si nous perdons, ce sera une défaite au sens bourgeois du terme car nous avons déjà gagné"

En l'occurence, tu as déjà gagné, et rien ni personne ne pourrait te garder grief de jeter l'éponge dans de telles conditions. Et je t'écris cela sachant malheureusement que la fange contre laquelle tu t'es bastonné toutes ces années est loin, loin, très loin d'être versée dans les oubliettes de l'histoire.

la lucha sigue.

courage à toi.

Guillaume DG.

23:53  
Anonymous Anonyme said...

Bon courage pour la suite et encore merci pour votre travail, votre persévérance et votre courage !

Thibaut

00:13  
Anonymous Anonyme said...

Dès que j'aurais un peu d'argent, je vous en enverrai pour vous soutenir.

J'espère que de nombreux autres français amoureux de la démocratie en feront autant.

Bonne chance et merci d'avoir tenté de défendre NOS interets.

00:15  
Anonymous H Picault said...

D'autres l'ont dit avant moi, et j'arrive trop tard dans la bataille après avoir, pourtant, vu la fumée que soulève les combats de loin, mais je souhaite malgré tout vous féliciter pour votre obstination.
Il est tant de (sur)vivre.
Vous avez fait ce que vous pouviez ; sinon plus. Espérons que d'autres prendrons la suite.

Je voudrais dire beaucoup de jolis choses et je sais que je pourrais bien les tourner, mais ce n'est pas important. L'important c'est vous aujourd'hui.
Bravo. Courage. A bientôt, monsieur.
H. PICAULT

00:26  
Anonymous Anonyme said...

un grand respect pour Denis Robert et son œuvre .
J'en ai presque les larmes aux yeux aujourd'hui mais je veut rester positif en me disant que tout ce travail servira forcement un jour ou l'autre .

merci Denis et profite bien de la vie maintenant , tu l'a bien mérité

Rémi

08:24  
Blogger The Photographer ///////// said...

Oui je viens de lire ça hier.
[sincère tristesse]

Que dire? c'est le combat de David contre Goliath.
Vivre en France ou ailleurs, dès l'instant où il y a du Lobbying, c'est foutu, le système est gangréné...pas de mesures pour automobile et carburant autre qu'essence, pollution des grosses industries en toute impunité, justice très impartiale avec forte tendance à défendre les systèmes organisés et "institutionnalisés"(cf cette affaire Clearstream), la prolifération des OGM et engrais via Monsento légitimé par des hommes de hauts lieux qui savent déployer un artifice de discours rassurant à l'égard de cette multinationalle, dès l'instant où leur villa sur des terres entourées d'eau translucide est assuré....qui veut continuer ma liste sans avoir à se forcer les méninges?...

Je n'ai malheureusement suivi l'affaire de Denis Robert que Trop Tard et de trop loin, c'est con d'autant plus que je viens de voir que nous habitons à quelques centaines de mètres.

Bref, je veux témoigner un authentique et profond respect pour cet Homme qui est allé jusqu'où il pouvait dans cette affaire, un Homme qui a défendu SES convictions et ça, c'est indéniablement une force qu'il nous faut retrouver, car la solution est entre nos mains et certainement pas dans celle des ceux qui nous dirigent en salissant les leurs.

Bravo M.Denis ROBERT pour cette leçon de courage.

///////////////////

09:13  
Anonymous Anonyme said...

Une journée qui commence tristement. En même temps, je me prépare à envoyer mon premier article de la journée, et je ne risque rien d'autre que l'erreur bête ou le désaccord d'un chef. Alors, facile à dire. Enfin, de toute façon, restent les livres, les films, les graines semées, les idées au vent, et les combats entamés. Ils prennent parfois des années, sont relayés par d'autres, mais finissent par gagner. Belle continuation, amicalement
Lénaïg

09:24  
Anonymous Antoine Vermeersch said...

J'ai moi aussi été condamné à 5000 euros en diffamation contre la banque Cortal au moment de la mise en place du Pass'Epargne, un prélèvement imposé à la clientèle de façon tout à fait illégale.
La délinquance financière dispose d'un complice de choix : L'Etat et ses tribunaux !!!
Le site pour lequel j'ai été condamné est toujours en ligne, même si une partie essentielle en a été censurée : http://passepargne.free.fr/

09:45  
Anonymous Marou said...

Simplement pour vous témoigner toute mon admiration pour le combat que vous avez mené. Vous êtes un exemple pour nous tous.

10:30  
Anonymous Anonyme said...

C'est peut-être la "fin" mais c'est certainement le début d'une autre aventure !! Je suis persuadé que c'est un mouvement de fond qui s'amorçe, d'autres personnes prendront le relai ! Cette crapuleuse partie "invisible" de l'iceberg de la finance mondiale sera de plus en plus à découvert.

Un jour viendra où on recommandera et on étudiera vos livres après l'implosion de ce système !

Merci pour votre travail !
Vous êtes admirable
Bon repos et prenez soin de vous !

11:21  
Anonymous Anonyme said...

Bon vent monsieur Robert, en espérant que les choses s'arrangeront pour vous. Hélas, il ne fait pas bon temps pour tous les lanceurs d'alerte.
Merci pour vos investigations, la justice de notre pays est une fourberie. La situation est encore loin de s'améliorer, mais d'autres reprendront votre flambeau. Le combat continu
Jérémie

11:22  
Anonymous Anonyme said...

Salut Denis.

Bravo pour ton combat, ton courage et ta persévérance... Pour tes écrits aussi. Bref, bravo pur ton travail des huit dernières années.
La censure a gagné, c'est certain. Mais il te reste, à toi, une chose que bien peu de gens peuvent revendiquer de nos jours : la possibilité de te regarder dans une glace et de te dire que tu as fait ce que tu avais à faire.
Et même si tu "jettes l'éponge", tu les auras bien emmerdé et c'est déjà pas mal. Quant à Clearstream, s'ils croient avoir gagné, ils se trompent, le combat continue... Et, ce combat, s'il existe, c'est grâce à toi. Alors encore bravo, et merci!
Il ne reste qu'à te souhaiter bon vent, loin de tout ça.

Amicalement.

Franz'.

11:57  
Anonymous Anonyme said...

Salut Denis,
Tout d'abord, je tiens à te remercier pour tout ce que tu as fait, écris et dit. Bravo, pour ton courage, tes convictions, ton combat.
Aujourd'hui, tu fais le choix qui s'impose à toi. Celui de faire une pose.

Aujourd’hui, tu as besoin de distance, de repos et de retrouver ta sérénité. C’est impératif pour toi. Tu n’abandonnes pas. Mais tu as donné de ta personne plus que personne ne peut le faire.

N'écoute pas ceux qui t'accuse d'être un obsédé, un falsificateur ou un conspirationniste.. Puissants, planqués derrière leur bouclier, ils jouent avec beaucoup de perversion à te déstabiliser. Ce sont eux les pathologiques, les tordus. Pas toi.
Toi, tu es un don quichotte, courageux, volontaire, fragile, naïf peut-être(mais dans le bon sens du terme).

Tu ne pouvais pas « seul » te battre contre un système ayant l’aval d’états y trouvant sûrement un intérêt général Pourvu qu’il ne serve pas plutôt quelques intérêts particuliers. Là, a été la limite de ton combat.

Tout ton engagement n’a pas été fait en vain. Tu as fait un travail formidable. Même si les choses ne vont pas jusqu’au bout aujourd’hui.

Je suis convaincu que tu as devant toi encore beaucoup de bonnes choses à venir, d’autres routes tout aussi passionnantes.

Encore bravo !!

Christopher Broken (31)

12:04  
Anonymous Anonyme said...

J'ai fait une chronique sur votre affaire à Radio Campus Paris hier soir.

C'est pas grand chose mais si ça peut aider.

J'ai balancé à fond sur Clearstream, ils ont qu'à m'attaquer!

(si vous lisez messieurs de ClearStream n'hésitez pas!)

Courage Denis.

Arthur Sauzay

http://www.radiocampusparis.org/?cat=40

(c'est l'émission de mercredi soir, vers la 32ème minute)

12:14  
Anonymous Anonyme said...

Bravo pour vos enquètes et votre résistance.

A Arles, j'ai vu E Bakes présenter un document sur cette affaire Clearstream (l'initiale) : non ce n'était pas du vent, oui des personnes (réelles, pas des noms sur un papier) ont pris de gros risques pour tout dévoiler.

Trop d'intérêts en jeu, pas assez de soutien , la partie était inégale et inéquitable ; malgré ce vous avez tenu bien longtemps.

Cependant, "ils" n'ont pas tout gagné, grâce à vous "nous" savons maintenant.

Votre combat n'a pas été inutile, loin de là ; l'envie de savoir, l'investigation, ont vu leur blason redoré grâce à vous ! Vous êtes toujours resté calme et lucide, me semble-t-il, malgré la tempête : encore une leçon !

Bonne continuation, j'espère que d'autres jugements en cours vous seront favorables et que ces chambres de compensation devront avouer ; on gardera en mémoire vos actions.

Merci et au plaisir de vous lire, roman ou enquète.

12:21  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Prenez soin de vous, soyez certain d'avoir fait votre travail, consciencieusement (de conscience). Vous êtes un modèle très positif pour vos proches, vos collègues et nous qui suivons vos travaux.

Ce qui m'intrigue, c'est qu'en face, il y a sans doute le sentiment du "travail bien fait", et prime à la clé pour les avocats... sympa, cette satisfaction, après une journée de boulot, pouvoir expliquer à ses enfants : "eh bien, il y avait un méchant monsieur, qui embêtait tout le monde au travail de papa, et papa lui a mis une tannée, et maintenant, il nous faut agrandir le garage pour faire une place à la nouvelle voiture de papa"

Merci et bon courage.

Ronan

12:52  
Anonymous Pouyoul said...

Pour soutenir Denis Robert, il n’est pas interdit non plus de se montrer un poil offensif. Clearstream étant une cible inaccessible pour nous, pékins moyens, on pourrait par exemple demander à Charlie Hebdo pourquoi son avocat Richard Malka, qu’on a vu récemment à Cannes célébrer une nouvelle fois le triomphe de la "liberté d’expression" dans l’affaire des caricatures, peut aussi être en même temps l’avocat de Clearstream - et l’un des responsables directs du jugement dégueulasse rendu par le tribunal de Bordeaux pour achever Denis Robert. Il y a un problème quelque part. On dira : si c’est pas Richard Malka qui aide un géant de la finance et du pillage fiscal à écraser la petite fourmi qui lui pique le mollet, ce sera un autre avocat, ni plus brillant ni plus médiocre. C’est le raisonnement invoqué en général par les bourreaux.

Cela étant, il faudrait aussi, et surtout, réclamer des comptes aux dirigeants politiques pour leur souci constant de laisser ce système de prédation économique se maintenir et se répandre. Juste un chiffre : selon une étude de l’ONG Justice Network publiée en mars 2005, "The Price of Offshore", dont les conclusions n’ont jamais été démenties, la masse d’argent déposée off-shore par les hommes les plus riches de la planète représentait en 2005 plus de 11 000 milliards de dollars. Et on nous amuse avec le trou de la Sécu et les chômeurs qui veulent pas travailler…

Il est temps de sacrément se remuer. Ce serait quand même con que Denis Robert en bave comme ça pour rien.

13:13  
Anonymous Anonyme said...

Cher Denis Robert, de toute façon vous avez déjà fait l'essentiel, on connaît grâce à vous une petite partie du monde qui nous a été cachée. C'est votre mérite et votre honneur. Maintenant, que ceux qui savent garder les yeux ouverts, persévèrent...

13:20  
Blogger admins said...

Merci à tous de ces messages. Je les lis attentivement et y suis très sensible. DR

13:52  
Anonymous Anonyme said...

Charlie Hebdo ne manquera pas j'espère de se réjouir de la victoire par KO de son si brillant avocat Mr Malka, qu'elle partage avec Clearstream.

13:56  
Anonymous Le petit Prince said...

L'Etat c'est nous normalement. Mais nous on dort paisiblement dans nos prisons d'or, de confort. L'Etat est mort depuis longtemps...
Mille excuses de ne pas avoir assez réagit, d'avoir vécu comme des morts. On naît, on reste, on s'évanouit, et l'autre Etat demeure encore...
Ton nom est fait Denis Robert, le notre grandi dans ton sillage. Si tu te tais Denis Robert, écoute l'écho dans nos villages...
Le petit Prince

synhaptein.skyblog.com

14:26  
Anonymous Anonyme said...

Cher Denis, je ramasse l'éponge.

15:20  
Anonymous Anonyme said...

Il reste peut être un combat, celui de qui se mène de l'intérieur ...

15:49  
Anonymous Anonyme said...

Bravo malgré tout pour votre ténacité.

Vous n’avez pas pu faire le poids contre Clearstream et le niveau de corruption de la classe politique française car David ne réussit pas forcément à vaincre Goliath à tous les coups…

Pour ma part, je privilégie fortement le développement de l’Alerte éthique pour arriver à contrôler nos dirigeants et je viens de créer le blog « Alerte éthique » à cette fin :

http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

Cordialement

Jean-Charles Duboc

15:55  
Anonymous Anonyme said...

Sue le site de Rue 89, un internaute vous suggère de lever l'Omerta sur la Mafia Médicale. Voilà un sujet, en effet, où vous pourriez vous étendre publiquement sans jamais prononcer le nom de la firme.

17:48  
Anonymous Anonyme said...

merde...

Don Quichotte ferme sa gueule?

les moulins moulinent trop vite...


et maintenant, on se retrouve encore un peu plus seuls, comme des cons.

c'est bien fait pour notre gueule, après tout, on EST des cons!

je parle de tous ceux qui, comme moi, ont suivi cette affaire de loin, satisfaits de savoir que quelque part, il y avait un pot de terre assez courageux pour continuer à se battre, mais ne sont pas intervenus...

on aurait dû être des milliers dans la rue à chaque procès!

on devrait être des milliers dans les rues demain, pour soutenir DR...


mais c'est trop tard...


merde.


merci Denis, d'avoir été courageux à notre place, impliqué pour nous...

et, ça vaut ce que ça vaut, mais...


désolé de ne pas avoir fait ce qu'il fallait, quand il le fallait.







merde.

18:57  
Anonymous Anonyme said...

Le capitalisme est le cancer de l'humanité, l'exemple de Denis est très parlant.
1 - Un journaliste fait son travail (espèce en voie de disparition).
2 - Ce journaliste alerte l'opinion publique via les médias et l'édition.
3 - Un contre feu médiatique est allumé : l'affaire des faux listings.
4 - Les médias dominants se taisent sur l'essentiel.
5 - L'affaire retombe dans les oubliettes, les politiques retournent au bistrot.
6 - L'acharnement juridique peut commencer.
7 - La justice est aveugle, j'ai pris son glève dans la geule.
8 - Le business peut reprendre, le capitalisme peut continuer à détruire et la classe dominante à se gaver.

Après, il reste soit la lutte armée, soit la révolution.

18:58  
Anonymous Anonyme said...

Bon, je voulais faire dans l'humour (douteux) et dire qu'un jour il y aura des rues Denis Robert mais qu'on est loin des places clearstream, mais je crois finalement qu'il vaut mieux vous faire part simplement de tout mon respect, mon grand respect, Monsieur Robert.
Daniel

19:12  
Blogger Marijane said...

Mes respects et mes félicitations pour votre détermination et votre courage .
M.

21:07  
Anonymous hans lefebvre said...

Cher Denis, quelle tristesse que cette éponge jetée, comme un boxeur sonné qui a mener un combat inéquitable, un combat truqué, avec des arbitres corrompus, bref tout était pipé d'avance! Mais votre pugnacité aura tout de même permis de jeter le discrédit bien mérité sur une entité diabolique, titanesque, et particulièrement perverse. Si perverse que je veux bien croire qu'elle contient sa propre fin! Babylone s'écroule, sous nos yeux, et ce que vous avez dénoncé avec. Le non sens de ces humains qui accumulent leur sautera bien aux yeux, un jour ou l'autre, tant ils rament à contre-vivant!!!
Bien à vous cher Denis, un amoureux des mots, de la justice et de tous ceux qui tentent d'amoindrir les injustices!
hans
http://jeboycotte.org
Un mouvement naissant

21:22  
Anonymous Citoyen said...

Merci à vous Denis Robert, je ne sais pas si vous lirez jamais ce commentaire, peu importe, vous aurez marqué une génération de personnes, vous aurez ouvert les yeux au public sur le fait qu'un homme peut lutter contre les institutions, bien sûr "Millénium" sonne le glas de votre histoire tristement proche de ce roman. Voilà ce que nous pourrons retenir, comme Pirandello le disait, la réalité dépasse toujours et de loin l'imaginaire. Votre combat aura été exemplaire, il restera dans l'histoire, n'en doutez pas, votre vidéo est quelque défaitiste, c'est compréhensible, être harcelé comme vous l'avez été, juridiquement et peut-être autrement. Personne ne peut vous en vouloir de jeter l'éponge, au contraire, il faut savoir amener son ennemi sur d'autres terrains, et je ne doute pas que votre mot de la fin ne signifie pas que vous garderez le silence - Merci à vous et donnez nous de vos nouvelles

21:55  
Anonymous Anonyme said...

Bravo et merci pour cet immense travail. Au moins aussi immense que le scandale financier dénoncé... dans le silence médiatique quasi général.
Ah, les dictatures! Qu'elles soient idéologiques ou économiques, les seules libertés qui nous restent sont les mêmes. Courber l'échine, avaler les couleuvres et se taire. Bravo pour l'affront !!!

22:40  
Anonymous Mister Cham said...

Denis, tu as bien raison, même si cela est bien triste, tente d'oublier, consacre du temps aux tiens, va à Saint-Symphorien, donner de ta gnaque aux Messins pour qu'ils retrouvent l'élite au plus vite !
Sincèrement et respect.

22:53  
Anonymous Anonyme said...

Comme vous le savez sûrement, Joël Roma m'a affirmé au printemps 2007 que lui et ses amis violaient l'intimité de ma vie privée depuis au moins onze ans. Et vous, depuis combien de temps ?

22:57  
Anonymous hans lefebvre said...

En remerciements, vous pouvez consulter l'article sur:
http://jeboycotte.org/index.php?/archives/21-MAUVAISE-NOUVELLE-POUR-LE-JOURNALISME.html#extended

23:05  
Anonymous Anonyme said...

A ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de faire quelque chose, je propose un boycot temporaire de Charlie Hebdo. Denis Robert vaut bien plus qu'une caricature. Merde.

h.P

23:39  
Anonymous Anonyme said...

Monsieur Robert, votre combat était pour moi comme un gage de paix sociale. Disons qu'on avait le sentiment que quelqu'un pouvait changer les choses. Aujourd'hui, vous arrêtez votre combat, ce que je comprends, mais qu'allons-nous devenir ? Faut-il ramasser des pavés dans les rues et imposer à l'état qu'il fasse son boulot ?

pierre

23:44  
Anonymous Martin P. said...

je connaissais pas l'existence de ce blog avant qu'Olivier Bonnet m'y envoie

juste pour venir gonfler le nombre de ceux qui s'indignent

00:07  
Blogger Vincent said...

Et merde!

Et bien ça y est, après 8ans de bons et loyaux services et une "dernière" condamnation de trop pour "diffamation", toi le courageux journaliste d'investigation engagé depuis 16ans dans la lutte contre les Paradis Fiscaux et Judiciaires (notamment instigateur de l'appel de Genève en 1996 réunissant 7 magistrats européens de grande ampleur dont Eva Joly et Renaud Van Ruymbecke, pour alerter l'opinion public sur ces problèmes majeures et demander aux politiques la création d'un espace judiciaire européen) vient de prendre la douloureuse décision de ne plus jamais parler de cet immonde poumon de la finance parallèle...
CLEARSTREAM a finalement gagné la partie. Vive le capitalisme débridé, les paradis fiscaux et la mafioïsation de la finance internationale! Mais biensur dans la plus grande discrétion - "Chut... faut pas en parler aux gens, desfois que ça les énerverait..." C'est vrai que nous sommes dans une démocratie très développée dans laquelle les mass-médias, de plus en plus propriétés de ces mêmes financiers d'ailleurs, peuvent à loisir aborder les sujets les plus importants : faits divers, résultats sportifs, météo, reportages sur la vie des gens... Excitation du "gogo manipulé et fiers de l'être" (GMFE) à coup de reportages sur les vilains pédophiles, les méchants récidivistes, les tricheurs aux allocations sociales qui volent quelques dizaines d'euros par mois à la CAF et surtout les chiens méchants! Tant de sujets qui biensur engagent, comme chacun sait, l'avenir de l'humanité et qui sur fond de sous instruction permet aux moins disposés intellectuellement de ne surtout pas oublier quel bulletin il faut mettre dans l'urne... Pendant ce temps là les entreprises défiscalisent à gogo ainsi que les plus gros salaires qui finissent par payer moins d'impôts que leurs femmes de ménages. Vers un monde plus Juste certainement.
Pour les GMFE qui ont voté Bling-bling, serrez vous un peu plus la ceinture - les caisses sont vides... Mais pas pour tout le monde.
CLEARSTREAM chambre de compensation transfert environ 50 000 milliards d'euros par an, elle conserve l'équivalent de 10 000 milliards d'euros de titres en coffres pour ces clients. Rappel du budget de la France : 365 milliards d'euros. Vous vous sentez pas tout petit?

Chapeau Denis,
Citoyennement,

Vincent LERAY

01:21  
Anonymous Sébastien said...

merci de vous être bagarré pour nous tous.Comme vous le dites ce n'est pas fini pour vous mais on ne vous oublie pas.

08:32  
Anonymous Anonyme said...

Merci encore, Denis, pour le travail énorme accompli dans l'indifférence générale.
Pour nous, ce jet d'éponge est plus que triste et démoralisateur. Mais peut-être que d'autres continueront le combat.
Cordialement.

08:38  
Anonymous Anonyme said...

C est dur mais je comprends, après tout on a qu une vie.
D autres prendront le relais c est sur.
Tu peux te regarder en face , eux ce n est pas sur .
Ils n ont rien gagné, tu n as rien perdu.
Bon courage et bonne vie,
YoMo

10:55  
Anonymous Gérard said...

Le Tribunal de Bordeaux : il habritait naguère en ses murs un escroc notoire, ex RG...Affaire Verron, 1985. Voir les Sud-Ouest de l'époque.

11:47  
Anonymous Anonyme said...

En réalité, je ne comprenais pas comment tu faisais pour tenir ... inconscient ?
Hélas, les faucheurs ogm sont seuls ou presque, Denis est seul ou presque ... chacun pour soi, dieu pour tous ...
Je ne crosi pas un seul instant que l'on puisse se battre contre la scientologie, les réseaux maffieux, politiques (oups, pléonasme...) ...
Leur puissance est énorme ! C'est d'ailleurs pour cela que je recherche l'anonymat, "pour vivre heureux, vivons cachés ..."

Bienvenue dans la cave, Denis, rejoins les rats ... ça limite le stress ...
Certain sme traiteront peut être de couard, mais peut être que je sais quelque chose sur ces réseaux ... ils dépassent tout ce que l'on peut imaginer.
Leur puissance est sans limite.
Les magistrats, la police, les politiques, tout ce que l'on peut faire chanter, tout ceux que l'on peut acheter, plus les pervers, les imbéciles ...
Et en face d'eux, des décérébrés TFBouygues, lavés à la bêtise humaine ...
Pour une poignée de réveillés ... qui préfèrent se cacher ...
Bon vent Denis, et merci ! Ton combat nous a fait rêver un peu ...

14:18  
Anonymous jr chauvin said...

Mouais... Drôle d'époque où la justice et la presse se rejoignent au rencart d'une démocratie qui péclote...
Avec mes encouragements, j'espère que vous ne m'en voudrez pas de faire un rapprochement (éloignement) entre certain "journaliste" de TF1 qui se victimise à outrance et vous…
Cordialités

14:23  
Anonymous Régis Clinquart said...

Journaliste, vous serez peut-être un des derniers à avoir fait honneur à une profession qui en manque considérablement (d'honneur).

Je vous prie de croire à mon admiration.

Régis Clinquart

15:32  
OpenID krypto444 said...

Le Luxembourg c'est le pays de la magouille. Ils t'ont donné combien pour te faire taire ? ;-)

15:42  
Anonymous François Delpla said...

Excellent !

Votre démission oblige tout le monde à bouger.

Un point de désaccord cependant : vous donniez du travail aux avocats et, ajouterai-je, aux indics, de Clearstream, peut-être. Mais en vous mettant sur la touche vous affolez la fourmilière ! Rien que pour vous choisir un successeur parmi ceux qui signent leur soutien de leur nom ici même, ils vont faire des heures sup et, du moins en Sarkozye, travailler plus pour gagner toujours moins.

Pour ma part, en tant qu'historien, je change de vitesse ces jours-ci dans mon action pour que toutes les archives de la Seconde Guerre mondiale soient loyalement ouvertes. Un dossier franco-anglais frauduleux remis à l'Unesco sur l'appel du 18 juin, en se réclamant d'un de mes livres, a été mon chemin de Damas.

Oui, la démocratie est possible, oui, elle urge.

Les chercheurs, les vrais, ont tout de même plus de chances que Guevara de voir leurs armes reprises par d'autres si on les assassine -c'est d'ailleurs sans doute pourquoi vous êtes encore de ce monde.

Bravo, merci, bonnes vacances, et les plus brèves possibles !


François Delpla

16:09  
Anonymous Anonyme said...

@ Vincent Leray :

Les vilains pédophiles et les méchants récidivistes sont régulièrement utilisés par les "délinquants en col blanc" pour "punir" tous ceux qui s'intéressent d'un peu trop près à leurs sales affaires ou constituent des obstacles se dressant sur le chemin de leur réussite.

Il arrive même que des magistrats corrompus en fassent sortir de taule tout spécialement pour ces sales besognes.

17:11  
Anonymous Anonyme said...

L'empoisonneur Jacques Richaud, neurologue au CHU de Toulouse, a brusquement surgi sur les listes de discussion d'Attac le 1er novembre 2006, jour d'un empoisonnement au polonium devenu très vite retentissant.

Un hasard, ou pas ?

17:15  
Blogger Laurent Monserrat said...

Bonjour Denis,

Cela fait longtemps que l'idée me trotte dans la tête et l'actualité ou plus exactement votre actualité m'a donné envie de passer à l'acte. Je souhaiterais, enfin si vous avez du temps, réaliser un entretien autour de l'évolution du job de journaliste et les nouvelles censures. Bien sûr, nous n'évoquerions pas Clearstream.

Si l'idée vous tente, vous pouvez toujours nous contacter en passant directement par notre site Internet.

Bon courage,

Laurent

http://www.leflambeau.com/contact-page/

17:28  
Blogger Pit said...

Bah ! Pour un jeune quinqua, tu leur en as fait voir, et ce que tu as fait, ça ne s'effacera pas de sitôt...
Bon anniversaire Denis

21:29  
Anonymous benjisite said...

Hi,

Si c'est une question d'argent, je vous donne pour de vrai 100 €.

Benjamin

21:33  
Anonymous Naftul said...

Merci Denis, vous êtes un peu notre Carl Bernstein ou Bob Woodward. Si les enquêtes de ces deux grattes-papiers du Washington Post ont conduit à la démission de Nixon, la vôtre vous mène hélas au silence où à une quiétude méritée c'est selon :-)

Malgré ça, vos livres, films et interventions restent et plus personne ne pourra dire qu'il ne pouvait être au courant. Je veux croire que cela ne restera pas sans suite et que nous parviendrons à conjurer cette fusion du crime et du capital.

Bien à vous.

01:33  
Blogger aba said...

Salut,

Je te félicite pour ton courage et ta pugnacité... Cependant, le champ de bataille est ouvert; Désormais, c'est à nous de poursuivre le combat... sur tous les fronts...

Merci.

Bien à toi.

11:35  
Anonymous Anonyme said...

"Ami, si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place."
Merci.

14:43  
Anonymous hans lefebvre said...

Bonjour M. Robert,
vous trouverez aussi mon billet en votre hommage sur agoravox:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=40975
Très cordialement votre.

et sur :
http://jeboycotte.org

18:16  
Anonymous FrédéricLN said...

Votre billet est parfaitement clair. Aussi courageux soit-on (et le courage est aussi un peu affaire de hasard, d'instants minuscules où on dit oui ou non) - sauf à être richissime et doté d'une milice - on est moins fort que la "matrice" - et il faut manger pour vivre.

Je doute qu'il vous soit possible d'arrêter - vos choix passés et vos livres sont toujours là - mais si vous pouvez "décrocher" assez pour pondre un best-seller, un album photos ou un film à succès, ou pour prendre des vacances, je vous en félicite d'avance !

23:09  
Anonymous Anonyme said...

Ah la la... Roma l'idiot du village... Quand il a commencé à les trahir, certains militants d'Attac suivaient en direct (c'est beau, la technique...), les yeux écarquillés, se demandant jusqu'où il irait. Que de sueurs froides...

11:57  
Anonymous serge séné said...

le Messin a dit : "la messe est dite".

D'Hommage !

16:16  
Anonymous Tof said...

Chapeau bas pour tout ce que tu as fait!
Denis Roger Yvon, en voyant les initiales de tes prénoms sur le passeport(DRY), je ne suis pas surpris qu'on t'ai mis à sec...
Salutations lorraines.

18:46  
Anonymous Anonyme said...

Assassiner tous les ingénieurs qui refusent de travailler pour la Mafia, c'était pourtant une belle oeuvre citoyenne. Roma était d'accord, il a toujours haï les ingénieurs. Que s'est-il passé ?

19:23  
Anonymous Anonyme said...

Il y a eu l’époque où on disait « la dictature, c’est ferme ta gueule et la démocratie, c’est cause toujours. »
Il est temps de nous reposer la question à ce sujet.

« Dangereux ! »
C’est le mot qui fut lâché par une personne lors d’une fête de fin de saison de notre club sportif.
Nous étions encore un petit cercle d’une dizaine de personnes en fin d’après-midi, lorsque quelqu’un osa demander ce que nous pensions de notre gouvernement actuel.
A ce mot, et à ma surprise, tout le monde s’est subitement lâché avec passion et en apportant sa touche personnelle: « malfaisant, vulgaire, écoeurant, dictature, arrogance, mégalomanie, bêtise, … » pour qualifier l’équipe gouvernementale.
Je pensais être le seul à les détester (cela ne m’était jamais arrivé) avec leurs décrets vicieux et liberticides, leur hypocrisie, leur pédagogie mensongère, et l’abrogation de tous nos acquis sociaux,…

Mais j’ai réalisé aujourd’hui à quel point, nous vivions une époque où tout pourrait s’embraser très vite, de façon inattendue…et peut-être très mal.
Mais à qui la faute ?
Bon courage, tout n'est pas fini!

21:11  
Blogger Andrea Pauri said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

22:13  
Blogger Andrea Pauri said...

Da l'Italie.

Je suis avec toi. Merci beaucoup pour ton travaille que a aidè tout l'Europe. Avec ton travaille nous allons avant.

Grazie per il lavoro che hai fatto a beneficio di tutta l'europa e dei suoi cittadini. Grazie per il tuo preziossisimo contributo. Ora tocca a noi andare avanti.

www.primit.it

Merci ancor

22:15  
Anonymous jcd said...

Il faut parfois savoir s'arrêter et laisser d'autres prendre le relais autrement.
Ce qui a été fait a été bien fait. Des yeux se sont dessillés. C'est énorme.
Bon vent et bravo.
JCD

23:17  
Blogger Sandro Pascucci said...

Le Monde a un problème.
La société a en réalité, un unique gros problème, en plus créé par ses propres mains!

Il est un problème exclusivement lié à l’économie, concernent en effet l'émission d’argent.

Telle émission est décidée, contrôlée et gérée par des Entités Privées et pas par des Gouvernements démocratiquement élus. Après des centaines d'années de contrefaçon et d'affaires hors de la loi , ces Entités Privées ont maintenant autant de pouvoir pour influer sur le décision (aussi économique) des entières Nations, pas plus souveraines mais esclaves d'un mécanisme économique/financière connu comme «seigneuriage» (avec ajoutée la peut-être plus grave «réserve fractionnaire»).

Très souvent, trop souvent, les hommes politiques de chaque Nation appelés à défendre et protége le peuple, qui a eux démocratiquement élus, sont devenus des corrompus et collaborent avec ces mauvais «créateurs de monnaie». Les lois mêmes en matière sont crées à l'avantage des Banquiers Internationaux. Autres lois qui pourraient aider le peuple à sortir de cette condition esclavage, sont parfois changées, autre fois mal interprétées ou simplement ignorées.

Le système bancaires actuel est basé sur une escroquerie ignoble.
Cette escroquerie est Appelée «seigneuriage», ensemble avec le système de la «réserve fractionnaire» des banques centrales.

Les systèmes d'information sont altérés et/ou contrôlés par le Pouvoir Économique des Banquiers Internationaux Privés et jamais aucun journal ou télévision ou radio parlera du «seigneuriage» et/ou de la «réserve fractionnaire». Il y a eu des Présidents d'État et des hommes de grandeur mondial qui sont tombés sous les coups de la main impitoyable et puissante des Entités extra-nationaux.

Lincoln et Kennedy, par exemple. Ils ont été tuées pour avoir crée de l’argent, pour et au nom du peuple, et pas en servitude des Banques Centrale «décorées avec des dénominations nationaux». Essayer de exposer des informations sur cet argument-tabou et contribuer à démasquer cet acte de strangulation de la liberté individuelle et collective est un devoir de nous TOUS , de CHACUN de nous. Essaie de chercher sur l'Internet des mots clés comme «seigneuriage», «réserve fractionnaire», «dette publique».

Lis les informations alternatives et celles qui contestent le systèm, essaie de supporter la cause en répandant ce manifeste en faisant le TAM-TAM des vrais informations qui arrive à cueillir par l'Internet, informations épurées de l’idéologie politique, désormais asservie au Pouvoir des Banquiers Internationaux.

10:36  
Blogger cobalco said...

La justice ou le CHAOS ? Et combien d'années de combat depuis ?
Soulagé que tu es saisi cette ultime liberté.
Pas de bile Denis, la très grande dépression est en route ... et pour (presque) tout le monde. Fini la vaseline, ça réveillera peut-être les morts.
Merci pour ce bout de chemin et ta chaleur humaine.
A ta santé !
jean-philippe

13:12  
Blogger admins said...

Bonjour et merci pour tous ces messages que Denis lit quotidiennement. J'ai dû refuser une vingtaine de messages à caractère diffamatoire. Inutile d'en rajouter... Si vous voulez vous en prendre à Clearstream, utilisez des gants et des vols blancs. La littérature à base de bombes, de poings dans la gueule ou d'invectives terroristes est à proscrire. De même que les messages d' internautes qui cherchent à régler des comptes personnels. Pour le reste, on prend tout. Surtout les idées. N'oubliez pas le blog du comité où le combat continue. Plus que jamais. Bise à tutti. Le modérateur.

14:46  
Anonymous aurelien said...

Pas très sympa de jeter l'éponge sur la tête de Clearstream... :)

21:48  
Anonymous Anonyme said...

Aujourd'hui je pleure, mais mes larmes fertilisent ma détermination de lutte par tous les moyens.
Les gens qui croient museler Denis Robert n'imaginent pas les dommages collatéraux qu'ils subiront de toutes façons.

12:11  
Anonymous Anonyme said...

Je ne peux pas me résoudre à ton silence Robert. N'est-il pas possible de s'exprimer par personne interposée. En tout cas, je donne à nouveau de l'argent pour ton soutien, tout de même réunir 300.000 Eur cela devrait être possible vu ta notoriété. Est-ce que quelqu'un du comité peut me dire combien ont été réunis à ce jour? Que le combat continue, on a besoin de toi. Tu pourrais faire des interviews anonymes ou les faire diffuser au nom du Comité de soutien pour éviter d'être exposé à la justice. S'il te plait continue vraiment on a besoin de toi

23:25  
Anonymous Yann Bourven said...

Mais en fait, je me pose une question qui tue (le moral) : combien restent-ils de journalistes non-serviles dans ce pays qui s'enfoncent inéxorablement dans le Conformisme Merdique ? L'investigation, la vraie, ne jamais l'oublier... Courage Denis Robert !

23:25  
Blogger admins said...

C'est intéressant de voir comme un silence fait parler. Denis a rarement été sollicité par les médias autant qu'en ce moment mais il s'est rendu compte que 1) parler dans les médias ne servaient plus à rien 2) ça lui coûtait de plus en plus cher compte tenu des procès à répétition.
Sa décision de se taire est douloureuse (comme il l'a écrit) mais irrévocable.
Nous sommes encore plus nombreux qu'avant à suivre et poursuivre son travail. Par exemple ce site est animé et suivi par trois personnes. Une vingtaine participe au réunion du comité. Nous pourrions être cent mais pour des raison d'efficacité, nous restons en "petit" comité. L'argent étant ici le nerf de la guerre, le comité a réuni environ 100 000 euros depuis le début des opérations dont 75000 ont été dépensé à ce jour en frais de justice. Les dons ont repris, les ventes sur ebay, les achats de tee shirt ou de vin (voir le blog de soutien) ont repris avec beaucoup d'intensité ces derniers jours. Il reste encore 16 procédures dont certaines, compte tenu des liens trop étroits entre appareil judiciaire et pouvoirs politiques et financiers, risquent d'être coûteuses. Sa mise en examen pour recel, vu les dernières offensives très politiques et iniques du parquet de Paris, est aussi un enjeu stratégique important. Le combat peut durer mais au final, nous pouvons gagner. L'injustice, quand elle devient trop flagrante, finit par se voir. Le modérateur (l'un d'eux, Jeffrey).

09:02  
Blogger InfosNews.net said...

Merci Denis je reprend ton article
sur infosnews.net à fin de sauvegarde
Il ne faut pas compter sur les chiens de garde de l'information...

C'est aussi publié au Canada et aux USA, toujours a fin que l'information ne se perde pas puisque nos dirigeants sont bien décidés à clouer la vérité au pilori.

Quel retour en arrière ! Ca me rappelle le temps de Giscard D'estaing ou la presse était muselée et ou le crime pouvait sévir, laissant souvent des milliers d'hommes sur le carreau, assassinés, torturés, des familles bombardées, gazées et autres monstruosités.

Le petit peuple de droite comme le petit peuple de gauche doivent se réunifier pour sa propre survie à long terme, car quel que soit notre bord, la censure sévira pour les deux.
Ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy ne sont pas à blamer, ils ont crus en toute bonne foi..
Nicolas Sarkozy est un excellent "orateur", moi je dirais "baratineur", ca me semble plus approprié.

Nos hommes et femmes politiques plient comme du papier devant "les raisons d'état", un "état" dont bon nombres sont corrompus mais malgré des condamantions, exercent toujours une fonction d'élu...

La ditacture policière est en train de s'installer, il ne s'agit nullement d'une mise en marche de la justice que bon nombre de juge contestent, sauf les plus soumis (sans doute par interet ou promesses d'avancement.)

Ca fait longtemps que je suis Denis Robert sur l'affaire Clearstream, c'est un fouillis HALLUCINANT!

Quand aux blogs je suis étonné qu'ils survivent encore..Les reflexions de divers membres de l'état visent à dégrader la parole libre, la parole citoyenne, la parole de journalistes qui ne sont pas corrompus, tel Denis Robert, et bien d'autres, ailleurs on les met en prison, voire pire...(Pour bien moins que des révélations sur Clearstream)

Dites vous bien, que ces gens de l'état n'ont pas d'état d'ame!
Chaque jour le prouve via les actes des dirigeants, des patrons, des dirigeants au CAC 40, etc.

Non je suis pas communiste, ni même socialiste (ça me dégouterait trop), je suis un citoyen libre, qui veut l'égalité,l'honnêteté, ca fait plus de 40 ans que je regarde les états successifs agir (essentiellement la droite, c'est elle qui détient le temps de pouvoir sur les 40 dernières années), aucun (droite/gauche)n'a été propre et droit.

N'oubliez jamais que les juges, la police, l'armée travaillent pour l'état, pas pour le peuple, regardez partout dans le monde, en d'autres temps, les juges et la police expediaient les juifs dans les camps de concentration, quel homme en France qui a 40, 50 ans ou plus n'a vu les terribles répressions lors de manifestations
souvent injustifiées, l'état et les riches ont leurs chiens de garde.

Tout le monde le sait, hormis quelques 53% de malheureux naïfs, mais il ne faut pas se faire la moindre illusion sur des Royal, Hollande et autre élus ou tentant d'accéder aux postes supprêmes, le temps l'a largement prouvé.

En tout cas, merci à Denis Robert et à tout ces gens courageux qui tentent d'informer, d'informer sur ce qui nous attend, nous, le petit personnel demain, et l'avenir
s'annonce très très sombre.

Patrick Marguillier.


Je signe de mon vrai nom, car j'ai le courage de mes opinions.
Quand des milliers d'hommes, voire des millions auront ce courage.. le monde changera peut être!

10:27  
Anonymous Anonyme said...

Denis Robert est parti les choses sérieuses peuvent commencer.

12:03  
Anonymous Anonyme said...

Cela me fait penser au passeport que l'on a retrouvé dans les ruines du World Trade Center...

12:07  
Anonymous Anonyme said...

Arrêtons de tergiverser, passons au prochain post, la domination du monde est en marche !

12:08  
Blogger Zoul said...

Au Canada (Québec), le ministre de la Justice dépose cette semaine un projet de loi visant à : "modifier le Code de procédure civile pour prévenir l'utilisation abusive des tribunaux et favoriser le respect de la liberté d'expression et la participation des citoyens aux débats publics"

Texte de la proposition sur : http://www.assnat.qc.ca/fra/38Legislature1/Projets-loi/Publics/08-f099.htm

Autre SLAPP en cours là-bas :
http://slapp.ecosociete.org/

Infos sonores :
http://www.afriradio.net/audio89.html

Allez on lâche rien, Denis !

En lutte !

Zoul

17:00  
Anonymous Serge ULESKI said...

J'ai fait un rêve.

J'ai rêvé d'un monde contrôlé par les multinationales, la pègre et leurs valets lâches et veules, à savoir : les états et leurs gouvernements qui ont baissé les bras et qui sont au pouvoir ce que la contrainte est à la liberté, et la torture... à la confession.

Dans ce rêve, quiconque tentait de dénoncer ce trio infernal, mourait. On n’hésitait pas un seul instant : on le tuait ! A côté de ces gens-là, nos tueurs en série qui occupent la une de nos journaux adeptes de la diversion, n'étaient que de pathétiques gesticulateurs.


Dans mon rêve, la loi d’airain de notre société du fric, du cul et du pilonnage permanent des humbles et des relégués au nom d’une justice sociale emballée dans les cartons d’une science économique sans visage et sans morale, cette loi qui promulgue la fin de l’Histoire pour mieux ordonner la fin des toutes les controverses et nous signifier que tous les débats sont clos, avait pour noms : la résignation et la soumission à une idéologie qui nous conduira inévitablement à l’asphyxie ; une idéologie de mort.

Aujoud'hui, seule l‘économie a voix au chapitre ; et cette économie et ses alliés que sont la science et la technique, monopolisent tous les savoirs pour mieux étouffer tous les principes.

Souvenez-vous !

Des entreprises ont confisqué notre environnement. Résultat : notre environnement est à l’agonie. Ces mêmes entreprises s’intéressent à notre identité génétique : on peut légitimement être inquiets. N'en doutons pas un seul instant : ils feront de notre identité génétique ce qu’ils ont fait de notre environnement.

Et si "La fin du monde" existait bien ? La fin de la morale et de la justice comme "Fin du monde".

_____________


Dans ce rêve qui a très vite tourné au cauchemar - mais ça... vous l'aviez sans doute deviné -, on ne valorisait qu’un seul type de relation : la relation vendeur-acheteur, à condition, bien évidemment, d'être capable de vendre ou d'acheter cette relation à sens unique ; sinon, vous pouvez bien crever.


L’environnement, la santé, la sécurité, le droit à la vie… tout y passera ! Et nous devrons tous nous soumettre à cette relation marchande souverainement barbare, inculte et cynique.


Les chantres de cette relation n’ont qu’un seul maître : Al Capone ! C’est lui, le maître à penser cette relation… et à pourrir tout ce qui ne l’a pas encore été. Oui, c’est bien lui : Al Capone !


La racaille marchande et la canaille illettrée contrôleront ce nouveau siècle ; et même si nous y entrons à reculons et sur la pointe des pieds, sans tambour ni trompette, en retenant notre souffle, dans ce nouveau siècle réglé d’avance, c’est bien cette racaille-là qui contrôlera tout.

20:20  
Anonymous BiBi said...

L'appel du 18 juin de Monsieur Jean-Claude....
On l’avait aperçu sur nos écrans lors du referendum sur l’Europe, joignant le doigt menaçant à la parole suave. Il nous avait déjà délivré ses messages d’espoir et de béatitude sur la construction européenne dans son costume gris très strict. Voilà que le canard d’Edmond de Rothschild a ouvert ses pages à Monsieur Jean-Claude (Juncker) pour une interview où pointe non plus de l’agacement mais une colère sourde pas exempte de menaces. C’est vrai qu’avec son ami Baroso, il doit penser que les Temps sont durs. Les peuples s’engouffrent dans les interstices démocratiques et viennent foutre la pagaille dans les Règlements peaufinés et concoctés dans la tranquillité silencieuse de la Capitale belge.

Mais qui est ce Monsieur Jean-Claude, premier ministre chrétien-social luxembourgeois ? La première fois que BiBi l’a « rencontré », ce fut sur une des pages de la revue interne de Cedel Groupe (aujourd’hui chambre de compensation bien connue). Là, sur la photo, Monsieur Jean-Claude applaudissait le lauréat de la Fondation Edmond Israël (du nom du premier président de cette firme de clearing luxembourgeois). A ses côtés, BiBi a reconnu André Lussi le grand patron d’alors qui fut « déplacé » après les révélations d'un ex-journaliste romancier. BiBi apprend que l’année suivante, notre Monsieur Jean-Claude se voit décerner le Prix baptisé « Vision pour l’Europe » et reçoit les louanges du trotskyste Lionel Jospin....

Bon... si vous voulez tout savoir sur ce bon Monsieur, passez faire un tour. Je suis sur le site (http://www.pensezbibi.com) Amicalement et porte-toi bien DR.

BiBi

17:59  
Anonymous Anonyme said...

Quelqu'un a les listings de Clearstream ? Il faut continuer à balancer des extraits de comptes sur le blog...

10:52  
Anonymous Anonyme said...

Ah ah , on va les faire c.... à vie ces banquiers de la finance :)

10:54  
Anonymous Anonyme said...

Il ne faut pas faire les choses à demi, balançons une bonne série de cent comptes de banques françaises pour commencer.

Je ne fais que proposer...

10:57  
Anonymous Anonyme said...

Remettons de l'ordre dans tout ça, infonews.net.

Premièrement, il faut cesser d'entretenir cet imaginaire financier des paradis fiscaux. Vraiment, c'est dépassé. Il faut parler de zones de transit financier dérégulées. C'est parfaitement légal ! Puisqu'il n'existe aucune loi de régulation des flux financiers internationaux, et interdisant d'utiliser ces zones de transit.

Ensuite, il faut bien comprendre comment cela fonctionne et l'expliquer: prenez l'assedic en France, on pourrait croire qu'elle a du mal financièrement, et que c'est pourquoi on fait des politiques assez répressives pour les chômeurs (genre deux emplois refusés, on vous supprime les aides...etc) pour des raisons d'économie, un peu comme la Sécu qui est en déficit. En fait, les assedic sont en excédent de plusieurs milliards d'euros en 2007! Son dada, c'est le "worker market": cette entreprise spécule sur le dos des travailleurs, sur l'argent destiné aux chômeurs, et à qui on oblige d'adopter des conditions de travail parfois difficiles, et à qui on supprime de petites allocations de subsistance, tandis que des cadres au chômage bénéficient sans souci d'allocations bien plus élevées.

Ne nous voilons pas la face: moins il y a de chômage, plus des entreprises comme l'assedic, au service des patrons, s'enrichissent. Quand vous travaillez vous cotisez non pas directement pour les chômeurs, mais pour les assedic qui spéculent sur cet argent.

Le défi est maintenant de trouver si une entreprise comme l'assedic utilise ces tuyaux de la finance internationale. Et dispose par exemple d'un compte correspondant à Clearstream. Et, ensuite de savoir que devient l'argent de la spéculation ?

11:27  
Anonymous Anonyme said...

A gerber.

Une preuve de plus que la Vème République est tout sauf une démocratie.
Je suis atterré par cette nouvelle. C’est vraiment écœurant. Bon courage et merci pour ce boulot exceptionnel.
C’est affligeant qu’on en reste là.

16:04  
Anonymous Anonyme said...

N'est-il pas possible de continuer les investigations en les divulguant sous forme de romans comme dans "La domination du monde" (je crois que c'était ce roman). Les vrais noms importent finalement peu s'il est possible de décrire exactement la réalité dans les romans et que le public sait qu'il s'agit de Clearstream.

16:10  
Anonymous Anonyme said...

Ah mais oui, c'est vrai, mais c'est bien sûr... L'ASSEDIC n'embête que les ouvriers et les petits fonctionnaires, surtout s'ils sont trotskystes. Et elle leur fait suer le burnous pour pouvoir offrir des ponts d'or à des cadres et ingénieurs au chômage, alors que franchement, ceux-ci pourraient bien se contenter de vivre d'amour et d'eau fraîche.

17:37  
Anonymous Anonyme said...

Heureusement que les agents du fisc et du Trésor Public sont là pour remettre bon ordre aux désordres de l'ASSEDIC, et siphonner aux ingénieurs et cadres au chômage leurs scandaleuses allocations de chômage, et plus si affinités, grâce à des redressements fiscaux arbitraires et des saisies illégales totalement imparables.

17:59  
Anonymous Anonyme said...

Nan, c'est vrai, si on laissait aux cadres et ingénieurs au chômage les moyens de se battre contre des patrons voyous, avec tout ce qu'ils ont dans la tête, ils seraient bien capables de réussir à les faire mettre en taule. Et ça, aucun trotskyste ne peut le tolérer.

18:23  
Anonymous Anonyme said...

Quand Jean Nicolas se lâche sur Denis Robert, il ne dit pas que des bêtises :


http://www.investigateur.info/www2/modules.php?name=News&file=article&sid=351

21:44  
Anonymous Anonyme said...

Mais qu'aurait-il bien pu produire sur Clearstream, Denis Robert, sans ces matheux que ses amis assassinent à tours de bras ?

22:27  
Blogger admins said...

Quels matheux? Quel assassinat? Le modérateur (enfin un des, pépé)

22:45  
Blogger Roldhanino said...

Le combat ne s'arrête pas là, bien au contraire.

Comme d'autres, je tiens à souligner à quel point ton travail a été utile en termes d'information et de sensibilisation. Aucun de tes lecteurs n'est sorti indembe de la confrontation avec tes écrits.

Certes, la lutte parait aujourd'hui inégale non seulement face à des mastodontes tels que Cleartsream, mais plus généralement face à la corruption généralisée de nombreuses élites, qu'il s'agisse d'hommes politiques, de magistrats ou de patrons d'entreprise.

Le pouvoir, ai-je lu quelque part, c'est la capacité de nuire. Nous en sommes bien là aujourd'hui.

Mais, tes idées et les éléments de réflexion qui les accompagnent, font progressivement leur chemin, j'en suis convaincu. Et lentement les mentalités vont changer.

De minorité, la poluation qui ne supporte plus d'être roulée dans la farine par des systèmes sans visage, passera à majorité.

Et bientôt les plus forts, ce ne seront plus les adeptes de l'opacité et du pot de vin, mais au contraire ceux de la transparence et de la démocratie.

De tout temps, le combat le plus difficile a été celui du changement des mentalités : deux siècles après la déclaration des droits de l'homme, leur respect n'est pas encore une réalité pour tous, à commencer dans le pays qui les a édictés ...

La vie est donc bien un combat, et la jeune garde doit maintenant prendre ta relève. Qu'elle s'en montre digne.

Bien à toi,
Harold

22:54  
Anonymous Anonyme said...

Jean-Marc Rouillan rejoint le NPA de Besancenot :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article67853

Les assassinats d'ingénieurs pourraient donc reprendre sur un mode spectaculaire, en France comme en Algérie et ailleurs dans le monde.

Les opérations de harcèlement moral ont vécu, elles ont montré leurs limites, elles ne produisent pas toujours le suicide de la cible, et les harceleurs craquent parfois avant celle-ci.

Les faux suicides de même, ils finissent par se retourner contre leurs auteurs (cf. affaire JPK).

Vinceremos !

Nan, c'est vrai, ces ingénieurs qui refusent d'obéir, trahissent ou dénoncent leurs patrons, sont vraiment lamentables.

11:13  
Anonymous Anonyme said...

La différence de réaction suite à la communication de fichiers interpelle.
Pourquoi les fichiers récupérés du Liechtenstein ont-ils ému les Etats et pas ceux récupérés du Luxembourg ?

20:36  
Anonymous Anonyme said...

Donc, si j'ai bien compris, Denis Robert a participé à la manipulation des faux listings pour instrumentaliser la justice pour le compte de policiers corrompus et assassins. Et ce, gratuitement, sans aucune contrepartie ? Impossible à croire.

21:17  
Blogger jtombeur said...

Je suis heureux que, ce jour, Guy Bedos ait pu s'exprimer à ton sujet dans Le Journal du Dimanche.
Cordialement

01:36  
Blogger admins said...

Pour le texte de Guy Bedos, lire: http://lesoutien.blogspot.com/

11:30  
Anonymous hicham said...

Que dire face à tes déboires?
Que l'argent, la fortune est la seule loi de ce monde?
Mais qui de nous ne le sait pas?
Si j'en avais les moyens, je paierai toutes tes amendes afin que tu puisses exercer ton métier comme tu l'entends, expression de tes opinions comprises.
Mais si j'avais ces "moyens", ne serais-je pas moi-même un acteur social, économique, à la sauce Clearstream?

Est-ce que le pouvoir pervertit tout homme, toute femme?

Alors que faut-il faire?
Dire ou se taire?

je ne sais plus...

Bon courage à toi cependant, c'est dans ton camps qu'est ma place néanmoins.

16:57  
Blogger Marc said...

De la nécessité d'avoir les "reins solides", et à propos du "jet de l'éponge" un très à-propos débat de fond sur le site arretsurimages.net

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=838

18:21  
Anonymous Anonyme said...

https://www.westernunion.fr/asp/osMoneyTransferSignIn.asp?language=fr

Saisissez votre transaction en ligne

Identifiez-vous ou inscrivez-vous
Saisissez la ville et le pays où l'argent sera retiré.
Utilisez votre carte Visa® ou MasterCard®. (Cartes délivrées par des banques françaises uniquement)

Appel de confirmation

Vous serez invité à nous appeler pour confirmer votre transaction. Arrivée de l’argent

L’argent transféré peut être collecté dans un point de vente disponibles dans le monde entier.

Identification en ligne

Conformément à la législation bancaire en vigueur, vous devez vous obligatoirement présenter une pièce d'identité après avoir effectué votre deuxième transaction en ligne. Nous vous enverrons des instructions sur la manière de nous fournir une pièce d'identité afin que vous puissiez continuer à utiliser notre service en ligne.

En savoir plus : le secret bancaire, un loi qui n'a plus lieu d'être car elle a été créer avant les accords d'après 1945 donc !!!
Denis Reviens ...

14:34  
Blogger lambda said...

hum !

08:22  
Blogger lambda said...

je ne sais pas si mon 1er envoi a fonctionné
dans le doute ...
mr Denis Robert, c'est par le biais de ce commentaire que je trouve un moyen de vous joindre personnellement ;
vous verrez si vous le laissez ici ou si vous en faites un autre usage.

Voici de quoi il retourne : à mon grand dépit, vous, le petit David, tout résistant que vous ayez été (et l'on ne vous en remerciera jamais assez), avez fini par plier devant le Goliath financier, tentaculaire et tout puissant.
Je souhaitais vous soumettre l'idée d'une action reposant sur une autre stratégie : je l'appelerai le tactique de la fourmilière.
Vous voyez déjà ou je veux en venir : face à ce Goliath, notre seule force, c'est notre nombre. (Ne croyez-vous pas que la proportion des spéculateurs-affameurs / citoyens révoltés soit au moins équivalente à celle des nobles-parasites / tiers-état révolté en 1789 ? A mon avis, la balance penche même franchement plus à notre avantage.)
Mais il ne sera pas nécessaire de leur couper la tête : il pourrait suffire de leur faire peur, en menaçant de couper la branche sur laquelle ils sont assis.
Alors, concrètement, voici ce que je propose : le 08/08/08 , tous ceux qui veulent agir vont boycotter toute forme d'utilisation de l'argent électronique (pas de chèque, pas de virement, pas de paiement par carte, aucune visite à la banque : et si vraiment nous voulons faire un achat, nous le ferons en monnaie sonnante et trébuchante). Juste histoire de leur faire sentir que leur position ne tient que parce que nous la soutenons et que le moyen de les court-circuiter, nous l'avons. ( Evidemment que ceci a des limites criantes, mais l'idée c'est surtout de leur faire sentir que nous sommes nombreux et que nous pouvons être déterminés et unis contre eux qui pourraient bien alors être submergés ) Bien sûr, internet est le moyen de faire tache d'huile rapidement.
La question que je me pose est : comment diffuser efficacement la revendication liée à cette action ?
Comment leur faire savoir que ce que nous voulons, c'est une réglementation réelle des pratiques financières ? Slogans ? (spéculation-stop ; fausse-économie ça suffit...à creuser...) Oui, mais diffusés comment ???? Dans des sites ?( souhaiteriez-vous en créer un ? je dis « des »en pensant à demander aux membres de votre comité de soutien à en faire de même ) Sur des badges ?( ... )

Vous qui devez connaître bien du monde, ne voulez-vous pas soumettre à tous ces citoyens révoltés cette idée d'action le 08/08/08 que je nommerai par commodité « MONNAIE-REALITE » et la question de ses modalités revendicatives ?

Voilà, j'ai jeté à la mer ma suggestion : elle fera tache d'huile en s'enrichissant des idées des autres, ou bien elle se noiera ... alea jacta est !
(je me contente de mettre une copie de ce message à deux personnes que j'estime et que je crois capables de beaucoup aider à la naissance de la tache d'huile : Daniel Mermet et Normand Baillargeon)

isalambda
je pourrais signer de mon nom
mais comme je souhaite ne pas être mise en avant (pour être efficace cette action doit être collective, moins il y aura de leader, mieux cela vaudra)

voici quand même, pour vous, mon nom (question d'honnêteté intellectuelle) : Isabelle Moreno (qui ne vous dira rien d'ailleurs !)

08:24  
Anonymous Anonyme said...

Monsieur Robert, je suis scandalié par les propos tenus par Val dans son édito de Charlie Hebdo. Je voulais vous faire part de mon soutien devenu - inconditionnel - et à la mesure des exces de langage de ce magazine.

L'intervention de Val, sa haine non dissimulée a votre égard est un signe qui annonce la fin de Charlie Hebdo.

Quand un PDG de presse confond Noam Chomsky (qui est juif, peut-être que Val et Malka ne sont pas au courant), soit, lorsque des individus qui prétendent défendre la liberté d'expression parviennent, dans un seul et même communiqué à mélanger antisémistisme, finance internationale, insultes gratuites et personnelle sur votre travail et celui de vos confrère, on est en droit de se poser un certain nombre de question.

Relevons que dans son édito, Val n'hésite pas à sous entendre que vous êtes anti-sémite (bien sûr, puisque vous avez écrit un livre-entretien avec Noam Chomsky...

Mais val chie dans son froc et insiste, en prétendant que Chomsky supporte un anti-sémite...Sans préciser que Chomsky s'est défendu de ces accusations pendant près de 20 ans.

La génèse de cette histoire provient d'une pétition pour la liberté de la presse qu'avait signé Chomsky. A ce propos, Chomsky déclarait "Je ne suis pas une seconde d'accord avec les propos que vous tenez, mais je me battrais pour que vous puissiez tenir vos propos...

Val, l'incendiaire, n'arrête donc pas de jouer avec le feu et refuse de comprendre que ce que dit Chomsky n'est rien d'autre que l'interprétation du premier amandement americain qui consacre la liberté d'expression par dessus tout.

Le "best of" du brulot de l'intervention de Val reste la parole donnée à l'avocat de clearstream, Malka, qui, en oubliant qu'il n'à jamais été journaliste, dresse sa vision du journalisme sérieux et responsable.

Je me souviens d'une intervention de Malka qui expliquais que le délit pour des propos islamophobes n'existe pas.

En lisant ce texte, je constate plusieurs choses :

- Vous agitez le drapeau blanc
- Val et Malka, l'avocat de Charlie Hebdo et de Clearstream continuent leur triste mise en scène et en profitent pour tirer sur un homme à terre.
- Leur propos sont diffamatoires
- Les employés de Charlie Hebdo ont l'instruction de ne pas communiquer à votre propos...

Tu parles de liberté d'expression coco ? L'avocat de la banque luxembourgeoise va t'expliquer comment ca marche, ensuite, si tu n'est pas d'accord, on te fera passer pour un antisémite.

C'est parce que je vous connais un peu monsieur Robert. Je sais tout ce que vous avez fait et que bien evidement vous n'êtes pas antisémite.

Je suis très en colère que ce genre d'arguments soient utilisés à des fins diffamatoires.

Est-ce parce que Chomsky n'est pas de la branche Sioniste pure et dure
que Val et Malka s'en prenne à ce point à tous ceux qui tentent de comprendre son travail.

Si c'est le cas, il faut insister et aider les juifs modérés à ne pas être décridibilisé dès lors que leur unique ambition n'est pas de devenir colon. Décidement, il y a des tocards partout... C'est plus fort qu'eux, il faut qu'ils détruisent tout ce qu'ils touchent.
P.E

09:38  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour la compagnie,

dites, il semble que Montebourg, Peillon, Bedos, ... et vous soyez la cible de Charlie Hebdo (voir la chronique de Philippe Val).

Vous ne pensez pas qu'il y a de la diffamation dans les propos ? Rentrez-leur dedans, déposez plainte, non ?

Si ce qu'ils viennent de faire est un exemple du sérieux de la presse que prône Malka, je me demande même si le magazine ne devrait pas penser à mettre la clé sous la porte et eux se faire petit, petit, tout petit.

yves

13:07  
Anonymous Anonyme said...

C'est la première fois que ça m'arrive. Ce matin, je me suis torché le cul avec Charlie Hebdo.

Désolé pour eux Denis


Vincent Leray (ancien fidèle lecteur)

14:38  
Anonymous un libre penseur said...

Soutien sans faille de Guy Bedos!
http://www.lejdd.fr/cmc/chroniques/200826/pourquoi-je-defends-denis-robert_127402.html
Bravo!
Que chacun s'y mette et ça fera tâche d'huile dans nos médias apathiques actuellement champions du monde du copier-coller.

14:55  
Anonymous alainrobert said...

Cher Denis Robert,
J'ai été atterré par l'édito de Val qui m'a fait gerber. Que peuvent en penser Cavanna, Maris, Polac, Cabu et consorts ? C'est n'importe quoi (Les Protocoles de Sion !...). Quant à votre décision, avouons qu'elle me rassure car j'étais plus qu'inquiet pour vous. Ne vous laissez pas laminer par ces salopards. Pensez à vous ... Avec ma plus grande estime et ma reconnaissance pour tout ce que vous avez fait pour nous. Très amicalement.

11:15  
Anonymous Anonyme said...

Remettre en cause Clearstream, c'est un peu comme remettre en cause la tenue de la finale de la coupe d'Europe de football. Imaginez les pressions monumentales de résistance !

12:17  
Anonymous Anonyme said...

Peut-être faudrait-il changer le nom du blog ?

Je questionne, je questionne...

12:21  
Anonymous Anonyme said...

Ah Ah, les types de Charlie Hebdo ne sont pas foutus comprendre une ligne du travail scientifique de Chomsky :D

12:22  
Anonymous lilian said...

un grand respect pour toi Denis et l'énorme travail accompli. Très triste que tu ai été obligé d'arrêter, mais malgré tout heureux quelque part que tu ne te tues plus la tache. Ces êtres méprisables et déshumanisés ne le méritent pas.

N'oublie pas que ceux qui t'attaquent, même s'ils sont plus forts et font plus de bruit pour l'instant sont moins nombreux que ceux qui te respectent et t'admirent en silence.

profite bien de la vie maintenant , tu l'a bien mérité, et ne sois pas triste ou frustré. Tu as planté des graines, d'autres en récolteront les fruits.

chapeau bas. merci pour tout.

13:56  
Blogger Ecolodujour said...

Je suis en train de lire votre dernier livre et ayant mis depuis longtemps votre blog en lien sur le mien, je venais, "prendre de vos nouvelles". Bon, elles ne sont pas terribles mais on peut comprendre votre position et situation.
J'avais simplement envie de vous dire tout le respect que j'avais pour votre démarche et votre travail.

Je vais donc suivre "la suite" sur le blog de cotre comité de soutien mais tenez bon, ainsi que votre famille. Bon courage pour la suite et on attend avec envie vos prochains ouvrages.

15:22  
Anonymous Anonyme said...

impossible de se battre contre ce système sauf à en mourrir. C'est la solution que j'ai choisi. Je reste néanmoins auprès de vous parceque je comprend que le système judico-politico-mafieux vous a brisé

http://st-jacques33.spaces.live.com/

21:24  
Anonymous Vincent said...

Qui est le courageux anonyme qui signe des interv. avec mon nom ?

Pas que je sois contre les propos qu'il tient, même que ça m'a fait bien marrer mais bon je préfèrerais conserver mon identité. Merci.

Vincent LERAY, le vrai. l'unique?

PS : A moins qu'il ne s'agisse d'un parfait homonyme, au quel cas je lui présente mes excuses et lui propose de m'envoyer un petit mail à l'adresse suivante : vincent.leray0@gmail.com, car deux homonymes fans de Denis ROBERT, ça devrait accrocher…

22:15  
Blogger 27 mars 1972 said...

Ben merde alors.

22:51  
Anonymous Anonyme said...

Je propose de faire des actions commandos: sur les terrains de football, avec des banderoles Clearstream.

Occuper le terrain quoi.

18:40  
Anonymous Anonyme said...

Bloquons la finale de la Coupe d'Europe de football !!!

18:45  
Anonymous Anonyme said...

Arrêtons la banqueroute, capitalisons autrement !

18:47  
Blogger marco said...

On n'a pas besoin des banksters:

On peut libérer l'argent de l'inflation et des taux d'intérêts:

Libérer lëargent de l´inflation et des taux d´intérêts Französisch
Margrit Kennedy
Éditions Vivez Soleil SA, 1996
ISBN 2-88058-161-3
BP 18, F-74103 Annemasse Cedex, France
Tel. Int. +33 4 50 87 27 09, Fax. 4 50 87 27 13

Téléchargez PDF (18,8 mb)
http://www.margritkennedy.de/pdf/BUE_FRA_LibererLargent.pdf

Pourquoi avons-nous besoin d´innovations monétaires?
Trois erreurs courantes, trois conséquences probables, trois solutions possibles
Un article de Margrit Kennedy
Téléchargez PDF (208 kb)
http://www.margritkennedy.de/pdf/BUE_FRA_KennedyFranzArt.pdf

15:35  
Anonymous Anonyme said...

Je suis plutôt triste ... de plus les commentaires me laissent l'impression douloureuse d'une envolée de moineaux, ou pour paraphraser quelqu'un, l'impression que les "moutons n'ont plus de berger" ...

Pas de leader, pas d'actions ou pas d'efficacité ... alors quel leader ?
un lecteur de Charlie Hebdo ?
Mme Michu ? Besancenot ? Montebourg ?

Bof! Je n'y crois plus. Je n'y ai d'ailleurs jamais cru !

Ce que je sais, c'est que la foule ignorante, une fois sûre de sa puissance se dotera d'un leader à la mesure de sa bêtise ...

Du chaos, sortira une bête immonde qui imposera sa loi.
Déjà, la dictature, même s'il ne s'agit pas d'une dictature de type fasciste, est en place.
Dehors les crouilles, les chômeurs, les faignasses, les boutonneux et autres libertaires !

Vive la police, la gendarmerie, le parquet, les notables (repris de justice ou non), les "journaleux" du copié-collé, ...

Le jour où Coluche est mort, j'ai pleuré : j'avais compris que tout leur appartient désormais !

Et ce n'est pas les "ASI", Mermet et toi Denis, qui allez changer quelque chose en suivant les règles qu'ils ont édictés !

Vous n'êtes juste qu'un peu de poil à gratter qui leur donnez juste un peu de frissons ... pendant qu'on crève !!!

14:27  
Anonymous aurelien said...

Pour répondre au premier post, de toute manière, la DGSE maintenant, c'est terminé:

http://breakingoecd.blogspot.com/

17:30  
Anonymous Anonyme said...

Plusieurs choses concrètes pour sanctionner le Luxembourg qui s'acharne sur Denis Robert, refuse de faire une vraie enquête sur Clearstream, encourage le blanchiment et la fraude fiscale tout en bénéficiant de son appartenance à l'UE pour vendre ses produits financiers :

- Refuser d'acheter les produits financiers "made in Luxembourg" notamment les fonds d'investissement massivement vendus en France - bien regarder dans quoi la banque place votre argent, clairement refuser de financer le blanchiment international et le faire savoir au banquier

- écrire à son député pour lui demander de faire pression sur le Luxembourg pour qu'il supprime le secret bancaire. Réclamer des sanctions contre les paradis fiscaux.

- pour les nombreux frontaliers français travaillant dans les banques à Luxembourg, ne pas hésiter à prendre les noms des clients étrangers délinquants plaçant l'argent à Luxembourg et le faire savoir sur le net ou en les dénonçant auprès des autorités fiscales et judiciaires françaises. La récente publicité en Allemagne sur les clients de banque à Liechenstein qui ont été vendus par un employé aux autorités fiscales allemandes a fait beaucoup de mal au Liechenstein et aux paradis fiscaux en général. Sanctionnons les tricheurs, les fraudeurs, les blanchisseurs, dénonçons les délinquants en col blanc, nuisons au Luxembourg jusqu’à qu’il s’engage à abandonner le statut de paradis judiciaire.

00:24  
Anonymous Anonyme said...

Medvedev souhaite un nouvel ordre financier mondial

10:54 | 03/ 07/ 2008

Version imprimée

MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev a appelé mercredi à un débat portant sur une reconfiguration des institutions financières internationales, annonçant que la Russie préparait ses propositions.

"Nous devrions au moins formuler ces propositions et entamer des débats sur l'avenir du système (financier international). Plusieurs pays sont actuellement en train de préparer leurs propositions, et la Russie en fait partie", a-t-il indiqué à la presse à quelques jours du sommet du G8.

"Certaines structures, considérées comme des acteurs majeurs, n'arrivent pas à remplir leurs fonctions", et c'est pourquoi "plusieurs Etat ont eu l'idée de réajuster le système", a expliqué le président russe.

Selon M. Medvedev, le nouvel ordre financier mondial devra tenir compte des risques réels, et prévenir les crises, notamment relatives à la surchauffe de l'économie mondiale et des économies nationales.

La réforme des institutions financières internationales "ne signifie pas toutefois la destruction de cette architecture créée au fil de longues décennies", a précisé le chef du Kremlin.

http://fr.rian.ru/world/20080703/112864829.html

13:49  
Anonymous Anonyme said...

Lu l'édito de Philippe Val. Comme il y va...

Il me semble qu'Airy Routier aussi en a pris pour son grade.

C'est bien lui le théoricien du vrai-faux SMS qui est forcément vrai si l'on y croit.

Un peu comme tous ces documents prouvant qu'une femme ingénieur est bien une pute. Peu importe qu'ils soient faux, à partir du moment où ce qu'ils colportent correspond à ce qui vous fait jouir... et sert la bonne cause de son maître...

12:48  
Blogger Fafa said...

J’ai appris ça le même jour que la déclaration d’Ingrid Bettancourt et ça m'a chaviré le coeur.

J’aurais voulu que les médias balancent ta déclaration pendant trois jours et trois nuits et qu’on accroche ton portrait géant au fronton des Hôtels de Ville. C’est quoi la liberté ?

Le courage, ce n’est pas de passer six ans dans la jungle, c’est comme le faisait Ingrid Bettancourt six ans plus tôt, et comme l’a fait Denis Robert tout au long de ces huit années, d’affronter la jungle humaine au quotidien.

Tu as ouvert un chemin d’humanité dans la barbarie, merci, c’est pas fini.

13:28  
Anonymous leo ferré said...

Bravo pour votre travail sur cette affaire et les autres.

C'est une erreur de renoncer vous êtes de toutes façons grillé. Faites comme Eva Joly, partez à l'étranger.

Allez j'attends votre prochain scandale et entourez vous d'une bonne équipe pour faire des petits roberts !!

00:23  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Je vous prie de m'excuser. Je n'ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.

Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.

En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n'hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

Adeline
Responsable communication
adeline@paperblog.com

12:07  
Anonymous Anonyme said...

Il est content, Denis Robert ?

Cette fois, le cirque Clearstream 2 est bien fini, les assassins d'ingénieurs n'ont pas été inquiétés, ils vont pouvoir continuer.

13:18  
Anonymous Faux Listing et manipulation said...

Et du nouveau sur les relation entre NS et les faux listings:

Citation "Une nouvelle affaire éclate : de faux listings circulent qui accusent mensongèrement plusieurs personnalités de cacher des comptes bancaires au Luxembourg, chez Clearstream. Parmi les personnalités diffamées : Nicolas Sarkozy. Il porte plainte et sous-entend que son rival de droite à l’élection présidentielle, le Premier ministre Dominique de Villepin, a organisé cette machination. Il ne cache pas son intention de le faire jeter en prison. En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Foundation franco-américaine, dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur. Villepin se défend de ce dont on l’accuse, mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy."

D'après Thierry Meyssan
cf. http://bellaciao.org/fr/spip.php?article68892

16:25  
Anonymous Anonyme said...

Le co-auteur du livre a pris un claque à la CEDH
http://cmiskp.echr.coe.int/tkp197/view.asp?item=8&portal=hbkm&action=html&highlight=LUXEMBOURG&sessionid=11543640&skin=hudoc-fr
Le jugement est intéressant sur les raisonnements de la justice luxembourgeoise qui sont compilés.

16:38  
Anonymous La chute said...

On va pleurer ;-)
Citation: "Deutsche Börse a chuté de 7,74% à 65,40 euros après que sa filiale luxembourgeoise Clearstream eut annoncé une baisse de 25% de ses transactions en juin. Les opérations de compensation sont nettement plus rentables que le simple négoce d'actions, la nouvelle est donc mauvaise pour l'opérateur et cela explique la sanction du marché, selon des courtiers."
D'après http://www.romandie.com/infos/news2/200807081840030AWPCH.asp

16:54  
Anonymous Censure ? said...

Un article censuré ?
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article68892
Mais rien ne se perd vraiment sur internet ...

12:28  
Anonymous ceriselibertaire said...

Aucun des mots que vous avez écrit n'est oublié.
Vous avez bien mérité des vacances en corse avec Siné pour écoutez un bon jazz en oubliant quelques minutes le monde dégueulasse.
Votre livre sur les SDF m'a marqué à tout jamais.
Merci de ne pas nous laissez nous endormir.

11:24  
Anonymous Anonyme said...

charlie hebdo punit par le karma pour t'avoir offencé !
bien @ toi
bonne vacance

23:07  
Blogger BenJ said...

Je sais maintenant quoi te dire et j'espère que tu vas le lire.

De deux choses l'une

Soit 1. tu penses avoir achevé ton oeuvre en tant que journaliste d'investigation et donc si tu as achevé ton oeuvre, c'est tout à fait légitime de "jeter l'éponge" tout le monde te dira merci pour ton oeuvre et pour l'exemple que tu es c'est à dire un exemple pour les journaliste de ce que veut dire être un homme de l'information.

Soit 2. tu n'as pas encore accompli ton oeuvre, tu as encore à dire, encore à informer, et là alors,
dis-toi seulement que tu te reposes, tu es à l'interround et il te faut reprendre ton souffle, le temps qu'il faudra, qu'il s'agisse d'un an ou de plus, le temps pour reprendre des forces pour poursuivre ton combat d'informateur, le combat de celui qui trouve l'information que l'on ne pourrait pas trouver sans lui.

Donc, tu ne peux pas dire si tu as encore à dire quelque chose, je jète l'épnoge car quand tu le dis, tu ne le penses pas vraiment, tu cris que certains puissants t'obligent à te taire, te force à abandonner mais quand tu l'as dit c'était pour te défaire de cette fatalité et pour faire ce que tu as fait tu ne dois pas être dans le genre à être fataliste ou à te résigner. Donc, j'espère que tu es dans la phase de l'interround, et j'ai hate quand elle finira, d'assister à la reprise du combat.

11:25  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour Denis,

C'est avec tristesse que je découvre aujourd'hui, aprês de nombreux mois sans consulter régulièrement ton blog, que tu te sens contraint de limiter ton expression sur ce blog.
Je te renouvelle, pour la troisième fois, ma proposition de t'aider à combattre les arguments juridiques qui te poussent à cette décision, pensant pouvoir t'apporter quelque chose.
Espérant que tu m'écriras, je te laisse une nouvelle fois mon e-mail : vieuxpat@yahoo.fr

Bon courage et bonne chance,

Patrick

19:14  
Anonymous Aubin Teo said...

Pouvons nous échanger nos combats ?
Pouvons nous échanger nos liens ?

Un pavé de plus...
Un pavé de moins...

23:14  
Anonymous Anonyme said...

Argentine banker: I stole on orders at JPMorgan - AP, July 30, 2008
In the declaration, Arbizu described the crimes he committed but said they were common practices that JPMorgan used to evade taxes and launder ill-gotten money, the lawyer said
http://news.ino.com/headlines/?newsid=68927808177790

THE LORDS OF FINANCE ARE CALLING DOMESTIC LOANS, SHRINKING THE CIRCULATION OF DOLLAR-DENOMINATED CHECKING ACCOUNT MONEY IN DOMESTIC HANDS -- SO INTERNATIONAL SPECULATORS WITH LARGE DOLLAR DEPOSITS AND DOLLAR-DENOMINATED IOU'S CAN BUY UP U.S. LAND, RESOURCES, BUSINESSES AND YOUR DEBT-ENSLAVED LABOR WITHOUT HAVING TO BID AGAINST AMERICAN HOUSEHOLDS. REMEMBER, THE STOCK MARKET CRASH OF OCT. 1929 WAS CAUSED BY LOAN CALLS (STARTING WITH MARGIN CALLS) -- AND WHEN THE MARKET CRASHED AND NOT UNTIL THE TICKER TAPES WERE THREE HOURS BEHIND DID PERCY ROCKEFELLER AND BERNARD BARUCH AND OTHERS BEGIN BUYING UP THE OWNERSHIP THAT ORDINARY INVESTORS WERE FORCED TO SELL. THE CONTRACTION OF THE MONEY SUPPLY BY ONE THIRD RESULTED IN THE GREATEST TRANSFER OF ASSETS THE WORLD HAD EVER SEEN -- UNTIL NOW.
- D. E.

14:52  
Blogger marco said...

Manifeste monnaies libres
Les outils et les moyens de transaction qui permettent à la richesse de circuler et de grandir, sont un droit inaliénable
http://www.thetransitioner.org/wfr/tiki-index.php?page=Manifeste+monnaies+libres

02:01  
Blogger Yves Lespagnard said...

http://www.acrimed.org/article2954.html

12:30  
Anonymous delavergne said...

j'ai hâte de lire tes papiers dans Siné Hebdo !

16:27  
Anonymous Vincent said...

"Aimez la vérité ; sachez la dire avec courage. " Voltaire (1694 – 1778)
quitte à retourner au tribunal une nouvelle fois demain...

Respects,
Vincent LERAY

23:51  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour Denis,

Si tu ne perdais pas (injustement)des procès, tu ne serais pas dans cette situation.
Et je crois que la perte de ces procès n'est pas une fatalité.
Donc je crois que cette situation peut changer.

Je me trompe peut-être mais il me semble toujours possible de démonter des argumentations fausses lorsqu'on dispose de faits permettant de le faire.

C'est en cela que je pense, peut-être, pouvoir t'aider.

Patrick

00:12  
Blogger marco said...

Le dollar et la Banque Centrale... (video)
http://dailymotion.alice.it/video/x5je9j_le-dollar-et-la-banque-centrale_news

03:31  
Blogger jtombeur said...

Hello,

Il y a deux-trois sujets sur ton expo sur Le Post, dont le mien
http://www.lepost.fr/article/2008/10/10/1285290_denis-robert-encore-tres-expose.html
et un autre très bien (je le mentionne en lien).
J.-M. Hellvig a aussi fait un chouette commentaire d'expo...

17:12  
Anonymous Z said...

"La pensée de l'organisation sociale de l'apparence est elle-même obscurcie par la sous-communication généralisée qu'elle défend. Les spécialistes du pouvoir du spectacle, pouvoir absolu à l'intérieur de son système du langage sans réponse, sont corrompus absolument par leur expérience du mépris, et de la réussite du mépris, car ils retrouvent leur mépris confirmé par la connaissance de l'homme méprisable qu'est réellement le spectateur."
La société du Spectacle.

Courage Monsieur Robert et merci pour avoir révéler la servitude volontaire de nos petites âmes. Le combat est si solitaire aujourd'hui. Encore merci pour tout.

Monsieur dupon

17:24  
Anonymous Dupon said...

"vous appartenez à la communauté réalité (… ) nous sommes un empire maintenant, nous créons notre propre réalité" un conseiller de Bush.

Monsieur Robert moi j'ai bien aimé votre lutte au nom de votre énergie propre, de votre investissement libidinal, et de votre gueule, et pas seulement pour la belle face de Marianne et du monde à sauver. Cette honnêteté de combat c'est tellement rare. Bon il nous reste encore le week end (ouf!). A la votre Denis Robert.

Monsieur Dupon

21:13  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir au vénérable "retraité à sec" D.R.Y. ROBERT et aux autres "spectacleurs" :
On peut se demnader si les "troubles" dans nos Antilles sont le début de qqchose de bon qui pourrait faire "tache d'huile" (ça va po encore Pwofiter aux Pétwoliers ?). ;-)
Mais je pense pour de bon kill ne nous reste dèjà plus que la Lutte Armée (et désespérée).
Dèjà, à la "mode Poutine" (mais au lieu des Tchétchènes et la regrettée Anna Polytkovskaya) il faudrait aller chercher les traders et spéculateurs "jusque dans les chiottes" pour leur faire cracher les milliards qu'ils nous ont VOLES depuis tant d'années = facile, il suffirait d'éplucher les bonus et dividendes dans les comptes publiés des Banks et Sociétés financières. Plus dur pour les paradis physcöx, et là, contre ces ilots ridicules, y'aurait d'autre moyens d'embargo physique...
BREF, dans quels combats, EFFICACES donc sanglants, devront nous nous perdre (comme "feu" les bonzes au Vietnam, Jan PALACH, ou les combattants EZLN et du Tibet...), pour regagner notre Dignité et envisager un quelconque Futur supportable pour cette planète....?
J.E.A. forcément anonyme 04-03-2009

04:28  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home