10.4.06

Le mail de Benoît Delépine...
"J'ai lu ton bouquin d'une traite hier. Bravo.
Qui menace réellement les Dominateurs risque aux choix : la déchéanceprofessionnelle, la ruine d'un procés, l'humiliation d'un coup monté, l'étiquette antisémite, la paranoïa chronique, l'accident bizarre, la simple balle dans la tête, l'indifférence ou, pire, l'aigreur... Tu as pour l'instant réussi à échapper à tout ça. Un exploit. Je bois un double Cognac à ta santé philosophique !"

e-mail de Benoît Delépine.

5 Comments:

Anonymous grellety said...

Hou ! cette liste est longue, trop longue; et elle en dit long sur les moyens des puissants - mais les "faibles" n'auraient-ils donc aucun moyen d'être "forts" contre les puissants ?

17:00  
Blogger Patrick V. said...

Je uis un citoyen, Marseillais, et j'ai suivi le boulot de Denis Robert (docus etc. ). J'écris pour qu'il sache que cette peine, ce travbail fastidieux, epuisant, dangereux qu'il fait pour nous informer n'est pas perdu ; des tas de gens comme moi initie, raconte Robert, incite à comprendre et à lire ses livres. Bravo nous fairons tous ce qui est en notre pouvoir pour t'aider Denis Robert. C'est de notre histoire et de notre avenir qu'il s'agit. Merci pour eux ! Pöur nous !
Patrick V.

21:31  
Blogger Patrick V. said...

Je uis un citoyen, Marseillais, et j'ai suivi le boulot de Denis Robert (docus etc. ). J'écris pour qu'il sache que cette peine, ce travbail fastidieux, epuisant, dangereux qu'il fait pour nous informer n'est pas perdu ; des tas de gens comme moi initie, raconte Robert, incite à comprendre et à lire ses livres. Bravo nous fairons tous ce qui est en notre pouvoir pour t'aider Denis Robert. C'est de notre histoire et de notre avenir qu'il s'agit. Merci pour eux ! Pöur nous !
Patrick V.

21:31  
Blogger Patrick V. said...

Je uis un citoyen, Marseillais, et j'ai suivi le boulot de Denis Robert (docus etc. ). J'écris pour qu'il sache que cette peine, ce travbail fastidieux, epuisant, dangereux qu'il fait pour nous informer n'est pas perdu ; des tas de gens comme moi initie, raconte Robert, incite à comprendre et à lire ses livres. Bravo nous fairons tous ce qui est en notre pouvoir pour t'aider Denis Robert. C'est de notre histoire et de notre avenir qu'il s'agit. Merci pour eux ! Pöur nous !
Patrick V.

21:32  
Anonymous Dan said...

Bonjour
j'ai vu l'émission Arrêt sur images sur France 5 hier.
J'ai envie de dire à Denis Robert qu'il n'aurait pas du y aller, il a perdu temps et énergie de mon point de vue.
Le sujet de son dernier livre concerne la production et la diffusion de l'information. Or parler de ces sujets à la télévision est impossible, même dans une émission dont c'est soit disant le sujet (voir l'expérience de pierre Bourdieu il y a quelques années).
De plus l'ambiguité de l'émission d'hier réside aussi dans le fait que le sujet dont il était question était le traitement médiatique de "l'affaire clearstream". Pour traiter de cette question il aurait été plus pertinent d'inviter outre D. Robert, des journalistes du quotidien Le Monde.

Dans l'attente de votre réponse, cordialement Dan

14:29  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home