25.3.08

Désobéir



Un jour de juillet 1846, à Concord (Massachusetts, Etats-Unis) où il était né en 1817, Henry David Thoreau qui habitait une cabane au milieu de la forêt, croise un gendarme venant lui réclamer le montant de ses impôts. Thoreau qui allait chercher ses chaussures chez le cordonnier explique au gendarme qu’il refuse de payer cet impôt car il ne veut pas contribuer à financer la guerre. Le gendarme essaie d’arrondir les angles mais Thoreau ne veut rien savoir. Il est incarcéré et profite de ces mois de prison pour écrire La relation de l’individu à l’Etat, qui deviendra après sa mort La Désobéissance civile. Le changement de titre et l’appui de Tolstoï, Gandhi puis, plus tard Hannah Arendt en feront un best seller planétaire. L’idée simple de Thoreau est qu’un citoyen peut se dresser contre l’Autorité de l’Etat pour être en accord avec l’idée qu’il se fait du bien, et donc du mal. Thoreau, après avoir hésité, a décidé de se battre pour la collectivité des hommes. Ce n’est pas un acte strictement altruiste. Il ne peut pas vivre autrement. C’est le seul moyen qu’il a trouvé pour résoudre un conflit interne. Un honnête homme ne peut, selon lui, se contenter de pétitionner, de se lamenter ou d’attendre que les autres fassent le boulot à sa place. Il ne supporte pas qu’une nation dite libre entre en guerre et puisse avoir un sixième de sa population réduit à l’esclavage. Il est grand temps pour les honnêtes gens de se rebeller, écrit-il. Quitte à prendre le risque de la prison. Son livre deviendra la bible du mouvement civique américain des années 60. Certains hippies le brandiront plus tard. Le gouvernement américain n’a ni la vitalité, ni l’énergie d’un seul homme en vie, car un seul homme peut le plier de sa volonté, note Thoreau qui ajoute : Il y a 999 défenseurs de la vertu pour un seul homme vertueux.

7 Comments:

Blogger 27 mars 1972 said...

Hola,

très intéressant personnage.
Qui ne passa qu'une nuit en prison…
Dont il ressorti changé…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_David_Thoreau

Merci de m'avoir rappelé son existence!

18:16  
Anonymous hougevy said...

Merci pour ce billet.
J'en profite pour rappeler que la désobéissance est non seulement un droit, mais dans certains cas un devoir: le procès Papon a souligné qu'un fonctionnaire avait de devoir de désobéir à un ordre qui constitue une atteinte aux droits de l'homme. Avis aux préfets qui signent des deux mains des arrêtés de reconduite à la frontière et aux policier qui viennent chercher des familles avec des enfants en bas âge à 3h du matin...
Hougevy.net

20:53  
Anonymous Anonyme said...

la bactérie dans la viande, le crédit en folie ... mais il y a toujours des hôtels 5 étoiles et des cérémonies royales en angleterre quelle honte !
à bas la royauté vive la révolution , vive la république , vive la fin des paradis fiscaux , vive denis :)

23:22  
Blogger Joan said...

Voici une émission sur Guylaine Lanctot, une québécoise qui refuse depuis 13 ans de payer l'impôt sur le revenu. Elle a coupé tous ses liens avec le gouvernement.

http://www.dailymotion.com/bookmarks/CHOIX-REALITE/video/x4o7rq_guylaine-lanctot-1-de-2_politics
http://www.dailymotion.com/related/7848278/video/x4o7tf_guylaine-lanctot-2_politics

Voici en parallèle, le formidable documentaire zeitgeist qui retrace notamment dans sa partie III, la manipulation et destitution financière planétaire. Le doc est très bien construit:

http://www.dailymotion.com/video/x4jhkg_zeitgeist-remasterise-complet_news

Je me suis amusé à retranscrire un extrait de cet ouvrage:
http://www.choix-realite.org/?4608-l-esprit-du-moment-destitution-financiere

Il s'agit du documentaire grand format le plus regardé par jour sur Internet de toute son histoire (70 000 par jour - 2.1 millions par mois) Documentaire libre de droits et sans but lucratif.

Amicalement.

09:11  
Anonymous Nathalie said...

Thoreau a passé une seule nuit en taule. Quand il est sorti, il est simplement parti... ramasser des myrtilles dans les bois comme il le faisait souvent. Cette nuit ne l'a pas changé : il était avant d'entrer dans la prison (dont le gardien était un de ses amis) tel qu'il était quand il en est sorti, avec sa vision du monde déjà constituée.
Thoreau n'a pas choisi de se battre pour la collectivité, ce n'était pas un homme engagé et pas du tout un philanthrope mais simplement il a fait à un moment donné ce qu'il pensait devoir faire : défendre les idées anti-esclavagistes et s'élever contre un gouvernement qui selon lui à ce moment précis ne remplissait plus ses engagements démocratiques.

14:00  
Anonymous Anonyme said...

la desoeissance civile peut etre tres dangeureuse:

http://carpediempolitique.hautetfort.com

11:28  
Anonymous Anonyme said...

http://carpediempolitique.hautetfort.com

11:34  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home