22.3.08

catastrophe (climat de)

Au début de la semaine, le président de Bear Stearns a fait une déclaration indiquant que «contrairement aux rumeurs, Bear Stearns n'avait pas de problèmes de liquidité». Dans les circonstances actuelles, un tel déni a été interprété comme un aveu, et la machine infernale du bank run s'est mise en place, avec la vitesse que donnent les technologies modernes.

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

et pourquoi on ne pourrait pas créer un gouvernement fictif avec des droits fictif fonctionnant comme les paradis fiscaux avec des procès ... en gros faire ce qui n'est pas fait dans le réel sa pourrait être une superbe idée !!!

23:38  
Anonymous Anonyme said...

wow. Une excellente idée. Je vais y penser. Mais l'idée d'un procès des paradis fiscaux est assez excellente. Peut être un blog, avec les éléments à charge et à décharge. Une bonne promo, et de vrais sites (il nous faut des references economique à cherge et à décharge). IL faut aussi un habillage graphique, des interviews, un relai public et dans la presse. En prenant un nom de paradis fiscal imaginaire. Bien bien.
Le debut de l'action se situe juste après une déblâcle économique mondiale (des banques tombent en faillite, des millions de familles auraient été mis à la rue, l'épargne pension des babyboomer n'aurait pas été payée...) M'est d'avis que quelque chose d'intéressant soit exploitable. Tout ceci est imaginaire, précisons-le. Mais faisons le quand même.

Lancez vos propositions de noms de pays "imaginaires" (ceux qui dégustent puis les autres, de l'autre côté.

(annonce sérieuse, comme on dit)

yves

19:36  
Anonymous Anonyme said...

Pourquoi ne pas faire dans le palindrome et le nommer Gruobmexul ou Ocanom ou autre palindrome de paradis fiscal ?
Ubuesque à souhait, non ?

17:09  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home