3.1.08

La température extérieure étant de moins trois degré aujourd'hui 3 janvier 2008 à 15 heures 03, voici 3 nouveaux fichiers non trafiqués et certifiés conformes.



la tempréature extérieure à 15h22 étant remontée d'un degré, voici deux nouveaux fichiers:


La Malaisie est un beau pays.

2 Comments:

Anonymous Marco Saba said...

L'histoire du contrôle bancaire aux Etats-Unis
Article d'Alain Pilote, paru dans Vers Demain
http://www.michaeljournal.org/sign49.htm

03:57  
Anonymous Anonyme said...

Parlons peu, parlons bien. Les banques fonctionnent en dehors de tout cadre légal. Bien sûr, on va nous expliquer qu'elles sont hyper contrôlée. Par qui ? par quelle organisme indépendant ? par quelle représentation civile ? Arthur Andersen ?

Dans cette mesure, il est intolérable que le secteur bancaire (celui des listes dont on attend toujours une explication de la part de la banque et de ses clients)intolérable donc, qu'il puisse utiliser les instruments civil pour se défendre.

C'est un peu comme si Hitler déposait plainte pour harcelement...

Ces banques et ces entreprises n'ont, depuis la confirmation du livre de Denis plus de légitimité. Elle ne font plus partie du systême. Elle le contrôle, le saccage, le corrompt, l'achête. Elles ne produisent pas de richesses, pas plus qu'elle ne respectent le libéralisme ou les petits actionnaires.

Elles profitent des peuples et de leurs efforts, elles vont chercher leur clients jusque dans les écoles ou proposent des prêts à de jeunes étudiants encore sans ressources, exercant sur eux des pressions economiques qui à cet âge peut pousser au suicide. Elle pillent les comptes des cadavres tombés en fin de vie dans la sollitude en ne déclarant pas aux administrations fiscales des états les sommes disponibles sur les comptes bancaires.

Les banques ne suivent aucune logique du marché du travail, ne respectent pas les lois du marché, intègre l'argent blanchi des mafias et des opérations frauduleuses pour faire entrer des liquidités dans le marché ordinaire. On estime a 50 pour cent la somme globale des fonds crapuleux intégré dans l'économie propre.

Autant dire que le systeme fonctionne aux putes, aux jeux et à la coke.

C'est le fait des banques mais aussi de leur clients, bien sûr.

Condamner Denis, c'est condamner Abraham Lincoln une seconde fois, lui qui déclarait "«J'ai deux grands ennemis: l'armée du Sud en face et les banquiers en arrière. Et des deux, ce sont les banquiers qui sont mes pires ennemis.» ou encore Charles A.Lindbergh, l'aviateur, qui pour sa part expliquait «Toutes les perplexités, désordres et misères ne proviennent pas tant de défauts de la Constitution, du manque d'honneur ou de vertu, que d'une ignorance complète de la nature de la monnaie, du crédit et de la circulation.» . Mais la palme de la clairevoyance revient à l'industriel Henry Ford qui disait ce que j'ai envie de prévenir aujourd'hui,
«Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin.»

Salaud de pauvres !


Le petit fils de Dillon Douglas. Mais lequel ?

15:05  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home