11.11.07

Super soirée

Merci à tous ceux qui étaient là et à tous ceux qui m'ont envoyé des messages. C'était une super soirée. La salle était pleine. Merci à Francis Albiero et ses amis, merci à la Passerelle, merci à Pierre Hanot, merci aux Kousinovitch, merci à Yves Lespagnard, merci à Mell et merci à Guy Bedos. C'était à la fois lourd et léger, émouvant et mouvementé, incertain et réjouissant. Merci à Clearstream, à la BGL et à Fortis, merci à la Menatep, à Nicolas Sarkozy et à Dominique de Villepin, aux plaintes et aux embarras judiciaires que chacun m'occasionne. Sans eux, nous ne ferions pas ce genre de soirée. Merci surtout à mes amis du comité. Tout cela me met en joie.
Vidéos et photos suivent.

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

La joie et la délivrance après l'inquiétude.
Quelle chance que cette soirée se soit bien passée.
À bientôt,

Patrick

21:24  
Anonymous Anonyme said...

Une banque ca comprend pas vite. J'ai un pote qui quitte Fortis (belgique). Il en a plein le cul de leur cirque à propos de Denis. Quand on change de banque, en belgique, la banque demande toujours le motif. Faites le savoir. Allez y sans ménagement. Faites comme mon pote, citez Denis Robert dans votre déclaration de résiliation.

Le type a la tête du conseil d'administration est le même personnage qui ne s'est pas géné pour récupérer ses billes (avec l'accord d'un tribunal luxembourgeois, je me marre) quand la banque du crime, heu, lorsque la banque BCCI en argentine a spolié les argentins de leurs petites economies. (des gens comme vous et moi)

Allez les belges, changez de banque. Ca ne vous coute rien et ca fait pression.

Ah oui, Fortis belgique à perdu 10% ce trimestre ci. Titrisation des crédits immobiliers, la suite...

Bises

yves

03:40  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour à vous Denis Robert,
J'ai assisté samedi soir à la soirée de soutien en votre faveur. Bravo à tous les artistes présents, et spécialement à guy bedos toussotant ;-)
Bon courage à vous.
Elisabeth

14:44  
Anonymous Anonyme said...

oups, le groupe a enregistré une perte de 10 pourcents sur la semaine, pas sur le trimestre...

Fortis : la descente aux enfers continue

Le problème du subprime n'est toutefois pas limité aux Etats-Unis. Mais, même s'il n'a qu'une influence limitée en Europe (jusqu'à présent), il a contribué, comme la faiblesse du dollar, à accentuer les mouvements qui ont pesé sur notre marché. On l'a dit et répété, c'est à la chute de trois grosses valeurs que notre indice doit sa très mauvaise performance hebdomadaire. Pourtant, analysés à froid, les chiffres diffusés n'ont rien de particulièrement inquiétants. Bien entendu, ils sont globalement ressortis en dessous des attentes des analystes, ce qui aurait justifié une légère déception du marché. Mais, comme on le note à New York depuis près d'un mois, les déceptions, même minimes, déclenchent des mouvements sans commune mesure avec l'écart réel entre estimations et résultats affichés. Ainsi, alors que l'on sait que Fortis n'est exposée que pour 3 petits pourcent de son portefeuille de crédits au subprime, la diffusion d'un résultat net, excellent mais inférieur à celui de l'an passé, a déclenché un mouvement de vente manifestement exagéré. Sur la semaine, l'action Fortis a perdu 10 pc. Et sur cette base, l'action paie maintenant un coupon brut de 6,95 pc ! En attendant une prise de conscience des investisseurs, les actionnaires de longue date et ceux qui ont souscrit à la récente augmentation de capital sont largement perdants. Patience !


de "La libre belgique" 11 novembre 2007

16:27  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home