18.11.07

On ne rêve pas



André Lussi, l’ancien patron de Clearstream, vient d’être décoré de l’Ordre du mérite du Grand Duché pour « son engagement dans le cadre du développement du secteur financier et plus particulièrement du clearing settlement ». Le nom de Clarstream n’est pas évoqué dans le communiqué (devoir de discrétion). L'info a été publiée dans les journaux en langue luxembourgeoise. L'annonce émane du cabinet d’avocat qui défend Lussi. C’est le ministre de la Justice et du Trésor (dans ce pays on est les deux) Luc Frieden, qui lui a remis ces insignes. Ce même Frieden dirige de fait le Parquet Luxembourgeois qui a supervisé l’enquête suite à nos livres et films. Je n’ai rien contre Lussi qui est le corrélat humain d’un système. Mais lire que Luc Frieden, le successeur probable de l’actuel premier minsitre Junker, a rendu hommage à « l’esprit entrepreneurial et créatif d’André Lussi ainsi qu’à sa persévérance » est renversant. Le Luxembourg est un pays for-mi-da-ble.

7 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Terrorism, nuclear proliferation, arm sales, drug dealing, counterfeiting, piracy, human trafficking, tax evasion and money laundering have all exploded

thx Luxembourg

18:02  
Anonymous dramelay said...

et oui, formidable laaaarggggghhhhh !!!!!

18:10  
Blogger Roldhanino said...

Hallucinant !

Non seulement André Lussi est décoré, et ainsi réhabilité, mais en plus l'auteur de l'article se permet de cracher sur ton livre, Denis : jusqu'où ira la démesure des dirigeants politiques luxembourgeois ? Et la Suisse acquiesse volontiers ...

Ci-dessous, un semblant de traduction :

Titre 1 : le Luxembourg distingue un banquier émérite.

Titre 2 : un ordre du mérite pour André Lussi

Légende l’image : le ministre du budget Luc Frieden remet l’ordre du mérite à André Lussi.

Corps de l’article :

Sans lui, Clearstream et le clearing ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. Mais il a perdu un combat décisif. Il ne pouvait plus préserver l’autonomie de la banque. En effet, il a du mener un autre combat : celui de sa réputation. Un livre calomniateur et publié en France déclencha une affaire qui portait le nom de sa banque. Après une étrange visite d’un procureur à Francfort, un petit déjeuner avec le chef de la deutsche Börse de l’époque, la justice luxembourgeoise ouvrit une procédure d’enquête. André Lussi dut abandonner son poste de président du conseil d’administration de Clearstream pour sauver la banque.

Bien que des experts soient parvenus relativement vite à démontrer l’absurdité des accusations du livre français, la justice ne voulut pas arrêter la procédure d’enquête. L’homme du se battre pour laver son honneur, ne pouvant accepter aucune activité dans d’autres compagnies. Après la conclusion et l’abandon de la procédure contre lui, Lussi s’est vu remettre hier le titre « d’officier d’ordre du mérite ». L’ambassadeur suisse et la ministre Mady Delvaux ont pris part à la cérémonie. Une manière de réparer et de réhabiliter sa réputation.

21:50  
Anonymous aurelien said...

Je rêve ou André Lussi s'est fait scalpé par le photographe ? :-D

22:59  
Anonymous Anonyme said...

Juste un petit détail : l'article n'est pas en luxembourgeois mais en allemand.

08:57  
Anonymous lifeisbeautifull said...

J'ai cru rêver aussi lorsque j'ai entendu mercredi un manager de Clearstream devant ses subordonnés annoncer que 200 postes allaient être supprimés à Luxembourg en 3 ans... La boîte noire va faire des centaines de millions d'euros de bénéfices et c'est donc "le meilleur moment pour faire des économies" (sic)... mais il ne faut pas se faire de souci, la cantine restera ouverte et pour cette année au moins, les employés auront encore droit à un bonus.

06:32  
Anonymous Justin Hurle said...

Non ! On ne DOIT pas dire "formidable !" mais : "RE-MAR-QUA-BLEUU !" N'oublions pas que c'est la droite financière, sans scrupule, qui a gagné... Avant de perdre à nouveau ?...

10:13  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home