29.4.06

Petites précisions, de Denis Robert...
Depuis quelques temps, les médias et les avocats impliqués dans l'affaire du corbeau, dite Cleatsream2, débattent pour savoir s'il est possible que des particuliers possèdent des comptes à Clearstream. La firme a répondu non et il semblerait que le juge Van Ruymebeke ait entériné cette réponse. Sous le prétexte que le corbeau ait bidonné des listes en ajoutant des noms, Clearstream communique et cherche, c'est de bonne guerre, à se parer d'une nouvelle virginité.
Par la voix de son nouvel attaché de presse, cette bad company ment.
Il est possible d'ouvrir des comptes quand on est un (riche) particulier à
Clearstream. D'abord, nous le prouvons avec les noms que nous publions (sans du tout préjuger de la qualité de ces personnes qui sont sûrement de parfaits honnêtes hommes). Ensuite, nous invitons les gens qui en douteraient à se procurer le Customer hand book (le guide de la clientèle, document très officiel de Clearstream).Un (riche) particulier peut ouvrir un compte de trois façons dans cette Clearstream Company:
- Il ouvre un compte dans une banque qui ne va gérer que ses actifs dans Clearsteam, son compte devient ainsi un compte additionnel et généralement non publié (au compte principal de sa banque).
- Il ouvre un trust ou une off shore dont il est le seul ayant droit qui utilise Clearstream
- Il ouvre un compte chez un dépositaire local ça doit paraître compliqué aux non initiés, mais après tout je ne vais pas
leur mâcher tout le travail, renseignez vous auprès de la Company. Procurez vous le manuel des clients, c'est un document téléchargeable...Et à bientôt
Klébert, l'homme qui marche sur des oeufs, sur les traces d'un corbeau et
sur la matière noire de l'univers...(Denis Robert)

14 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bonjour Denis,

J'ai lu "boîte noire" mais pas Révélations. Je te lis depuis "pendant les affaires les affaires continues" et je suis très attiré par les sujets que tu traites.
Je me pose la question suivante tu publies le livre en 2001 et on est en 2006 et l'affaire prend des tournures nationale 5 ans après. Alors que lors de la parution du livre, celui-ci a été boycotté. Clearstream est quand même la banque des banques pour reprendre tes propos. Je comprends pas qu'on utilise cette affaire internationale à des fins présidentielles. Car ce que tu écris ds "boîte noire", beaucoup de sociétés et de particuliers ont ouvert un compte chez Clearstream. Il y a même des ramifications de Ben Laden dans ces comptes toujours en reprenant ton texte. Pour en revenir à l'affaire si Sarko, Fabus et les autres ont un compte chez Clearstream c’est qu’ils ont à cacher des trucs. Or c’est pour ça que Galouzeau de Villepin ordonne une enquête. Cette enquête = l’arme va se retourner contre lui. Sarko lui fera payer les banlieues. Remarques Chirac peut diligenter une commission tant en ne lui donnant aucun pouvoir. D’où l’art de promulguer sans appliquer cf CPE.

Donc la question est la suivante qui a ajouté ces noms sur la liste ? La réponse ne viendra peut être jamais. Tout le monde cherche à se protéger et à valider sa version des faits.

De cette affaire Sarko en ressort beaucoup plus fort car il essayera ou il prouvera concrètement la culpabilité de Galouzeau tout en se mettant les militants dans sa poche. Vive Jacquot après sa magnifique décision la dissolution en 1997 conseillée par Galouzeau. Après les banlieues après le CPE vient cette affaire. Avant il fut maire de Paris avec toutes les magouilles qu’on lui connaît. Tu avais mis en exergue ces disfonctionnements dans "pendant les affaires les affaires continues". N’en jeté plus la coupe est pleine.


Arnaud

17:29  
Anonymous Anonyme said...

Cher ami, permettez moi de vous dire ami...
Après avoir découvert vos livres du moins l'un d'entre eux je découvre aujourd'hui votre blog (grâce à Wikipédia) que je ne connaissais pas.
Je tiens moi même un blog [http://musique-et-photos.over-blog.com]sur lequel, j'ai justement fait il y a trois jours un "résumé" de l'affaire Clearstream telle que je l'avais entendue.
Je suis très heureuse de découvrir votre blog qui est très riche et au sujet duquel je vais sans doute faire un article.

Très cordialement
Sophie Hautenauve

12:12  
Anonymous Pierre said...

C'est marrant, en sous-entendant que vous êtes le corbeau, Daniel Schneidermann a fait exactement ce qu'il vous reproche de faire: insinuer certaines choses sans preuves.
Par ailleurs, bonne chance pour la suite. Vous êtes un journaliste courageux. Mais Schneidermann a raison sur un point: évitez de mêler faits et fiction, ça nuit à la crédibilité déjà fragile de votre enquête. C'est du BHL et ses "romanquêtes".

19:33  
Anonymous Anonyme said...

"par la voix de son nouvel attaché de presse"... que vous connaissez très très bien !

19:01  
Anonymous Anonyme said...

Le handbook n'est plus téléchargeable sur le site de Clearstream...

10:12  
Anonymous Anonyme said...

Il semble en effet que seuls les clients de Clearstream puissent télécharger ce document. Une astuce pour se le procurer serait la bienvenue...

21:04  
Blogger BASANIX said...

Denis Robert écrit son deuxième livre : La Boite Noire – Chapitre 13
L’expert-comptable niçois, Christian Basano, est le héros malheureux d’une histoire très complexe liée à la Guerre du Golfe.
. L’affaire Basano a commencé quand ce dernier s’est rendu compte, quelques années plus tard, qu’on s’était servi de son identité et de ses papiers pour transférer, via une banque hollandaise, des fonds provenant du Koweït.

Voilà la preuve que des particuliers peuvent avoir des comptes chez Clearstream

Etienne TILLIE :
- Banca dei Gottardo (Etats-Unis) N°191.974 5.263.000.000 US $

François COLONA :

- UBS (Genève) N° 248.466.71 710.000.000 US $
- VOLKSBANK (Fribourg) N° 240.075.7739 1.280.500.000 US $
- Bank America International(N-York)N°393.72139 1.750.000.000 US $
________________
TOTAL 3.740.500.000 US $
Serge REBOUR :

- BNP (Luxembourg) N° 63.114.887 1.320.000.000 US $
- BNP (Luxembourg) N° 52.195.582 50.000.000 US $
- BNP (Luxembourg) N° 165.964 3.363.600 US $
- UBS (Genève) N° 564.911.DF 380.000.000 US $
- UBS (Genève) N° 20.087 Sulliman 410.000.000 US $
- BANKGESELLSCHAFT (Buelach) N° 80.5696.7 300.000.000 US $ ________________
TOTAL 2.463.363.600 US $
Fouad HOBEICH :

- LLOYDS BANK ( Genève ) N° 952.655 563.200.000 US $
- KREDDIETBANK ( Genève ) N° 195.583 109.000.000 US $
- UBS ( Genève ) N° non indiqué 690.000.000 US $
- CITIBANK ( Londres ) N° 400.515.018 130.500.000 US $
________________
TOTAL 1.492.700.000 US $
Victor GEBRANE :

- ABN AMRO BANK (Rotterdam) N° 18.157 29.500.000 US $
- SBS ( Genève ) N° 15.018 / C.3.112.957 650.000.000 US $
- SBS ( Genève ) N° 16.287 / C.3.112.957 715.000.000 US $
- SBS ( Genève ) N° 15.018 / C.3.112.957 9.000.000 US $
- DANER HENTSEH & Cie ( Genève ) N°10.465 13.000.000 US $
________________
TOTAL 1.416.500.000 US $

Il est important de faire savoir que concernant la somme de 22 milliards US $, Christian BASANO, malgré les pressions et les menaces, a été le seul à refuser de signer ses lettres d’instruction bancaire préparées par les notaires car j’ avais compris (de par mon expérience d’auditeur de banques notamment à Monaco) : la manipulation et le piège pour déposséder totalement les Ayant Droit Economique Réel (clients « effectifs ») de la possibilité de regard, par rapport aux sommes versées sur chacun desdits comptes. Ce que n’ont pas compris à temps les autres ADER qui furent malheureusement à l’époque, tous manipulés par leurs avocats respectifs.
- ABN AMRO (Basel) N° 1.068.635 1.420.000.000 US $
- BMB (Genève) N° 7915 2.485.000.000 US $
- ROYAL TRUST (Toronto) N° 436.543 1.811.000.000 US $
- FIRST INTERSTATE Bank (New York) N°477.925 1.200.000.000 US $
- FIRST HOME Bank (Grand Cayman) N° 392.857 1.122.000.000 US $
- UBS (Genève) N° 231.215 381.987.200 US $
________________
TOTAL 8.419.987.200 US $

Le montant total des comptes légalisés par les notaires s’élève à : 23.005.341.300 US$ ( !?)

Grâce à Clearstream, les Banques ont pu jouer au « Jeu de Banques » en utilisant la technique des comptes « Banque écran » dans le cadre du fonctionnement des comptes « nostri » : Procédé par lequel, un investisseur, par souci de discrétion, fait réaliser pour son compte, mais par une banque et au nom de celle-ci, une opération financière. Ce système qui suppose un secret bancaire TOTAL…, implique, si l’opération est importante, le risque qu’elle ne soit pas retrouvée dans les bilans de la banque si ceux-ci sont publiés.
La société S B Holding (S B H), est une société anonyme de droit Suisse créée le 1er mai 1991 et dotée d’un important fond de placement en juin 1995, dont le siège social est au 56 rue du Stand, 1204 Genève. Des bureaux commerciaux et logements pour les cadres dirigeants sont également installés au 6 rue Jean Gougeon, 75008 Paris. Ses Administrateurs sont Jacques TORRENT, Paul BEGUIN et Philippe AYME-JOUVE. Ses banques de référence sont la SBS (Société des Banques Suisses) et la SBA (Société des Banques Arabes). La société SB Holding conseille et assiste la société ELF (…)
Monsieur Philippe Ayme-Jouve adresse le 20 août 1999 un premier rapport d'activité sur les comptes de Monsieur Christian Basano :
• Que divers organismes bancaires ont travaillé directement avec le nom de monsieur Basano pour la réception et le transfert des fonds ?
• Que des organismes financiers ou bancaires ont simplement servi de relais dans l'utilisation du nom de monsieur Basano pour l'ouverture de comptes mais que souvent ces comptes n'ont servi que pour une seule transaction, et qu'ils restent à ce jour, malgré tout ouverts.
• La plupart de ces comptes sont organisés à plusieurs tiroirs, avec un compte principal qui réceptionne le virement, mais qui exécute immédiatement la répartition qui se fait automatiquement sur des comptes secondaires sous le même N° avec des lettres ou des chiffres b,c,d, de ce fait la transaction semble être moins importante

13:06  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,
Je ne suis pas d'accord avec votre interprétation du customer handbook.
Basé sur votre citation, mon interprétation est la suivante: si vous êtes assez riche pour créer un organisme financier, vous pouvez devenir client de Clearstream, moi j'en conclu que vous n'êtes plus un particulier mais un organisme financier.
Et j'ose esperer qu'un organisme financier est contrôlé par son conseil d'administration, et par son autorité nationale.

09:19  
Anonymous clownbarbare said...

Je vais finir par lire PL Sulitzer moi...

11:39  
Anonymous Anonyme said...

Suffit de créer un peudo organisme financier dans une petite île vierge, éventuellement de mettre un nom bidon à la direction et voilà ... quels contrôles y-a t'il dans les petits paradis fiscaux ?
Avec de l'argent on arrive à tout. Le libéralisme c'est la jungle ... mais le plus fort, c'est en fait le plus riche ... tout le monde est tenu par l'argent ... et les politiques qui nous font croire qu'ils sont à leur poste pour défendre le pays ? Au vu des évènements actuels c'est plutôt pour défendre leur propre bifteack qu'ils se battent, pour avoir le pouvoir, mais pas pour règler les problèmes de la société ... non ? Le contraire se saurait ...;-)))

14:01  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,
Bon travail! Il est bon que certains journalistes fassent leur boulot. J'ai beaucoup appris à travers vos enquêtes, et malheureusement vos révélations ne me surprennent pas. Il faut offrir vos livres à ses amis, diffuser vos films autour de soi, et dénoncer ceux qui régissent nos vies pour du fric, toujours du fric. La seule valeur, la seule richesse est humaine!
Nadège Herembourg (syndicaliste)

01:32  
Anonymous Anonyme said...

Cher Denis Robert

Comment se fait il que tout le monde(presse,politiques etc...) accuse Gergorin et Lahoud d'être les corbeaux et les falsificateurs des listings ?

Alors que vous et à fortiori Ernst Berkes pourriaient en être les auteurs .
Vous confirmez , dans votre droit de réponse à Ernest Berkes que les listings de 2000 et 2001 contenaient des noms propres Alors??
A bientôt au tribunal !!

14:20  
Anonymous Walpole said...

25 jours dans des hotels ! Pour vous reposer, cher Stakhanoviste, lisez Voyages en Ballon pour prendre l'air ! Bon pour la saison prochaine, quelles recrues pour le FC Metz. Molinari a t-il un compte secret à Clearstream...auquel cas il pourrait s'acheter Drogba ...Pour la menace Villepin, vous z-en faites pas, on est là comme douzièmes hommes Bien à vous. M.A.

10:47  
Blogger Salmigondis said...

Monsieur D. Robert,

En 2001, j'ai lu "Révélations". En 2002, j'ai lu "La boite noire". Par la suite j'ai lu aussi "Pendant les "Affaires", les affaires continuent...", éditions Stock, mai 1996. J'ai pu, aussi, visualiser vos documentaires réalisés en compagnie de Pascal Lorent.

Cependant, je souhaite vous poser une question relative à deux éléments qui me chagrine.
Dans "La Boite Noire" ainsi que dans un film concernant le fonctionnement de "Clearstream" (je ne sais plus si cela se trouve dans les "dissimulateurs" ou dans le reportage diffusé par Canal+ dans "Lundi Investigation") il est fait référence à l'Eglise de Scientologie.
Dans le film, Backes fait jeu de mot plein de sous-entendus entre les deux vocables "Clearwater" et "Clearstream". Page 326 de l'ouvrage "La boite noire", vous écrivez ; "Et puis cette secte. Ne pas trop se polariser sur elle."
Ainsi, que penser du rôle que peut jouer (dans sa juste mesure) cette secte influente dans l’agencement financier international ? Juste une « lessiveuse », comme tant d’autres paradis fiscaux ? Merci de répondre (même brièvement).

Pour finir, je trouve que votre prestation sur ARTE (thématique sur la corruption) était beaucoup moins « parasitée » que sur le plateau de l’émission « arrêt sur images », en mai dernier.
Bien à vous, et surtout, restez patient, courageux et volontariste !

00:19  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home